Fortuneo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fortuneo
logo de Fortuneo
Création 2000
Forme juridique Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance
Slogan J'aime ma banque
Siège social

Drapeau de France Tour Ariane - 5, place de la Pyramide

92088 Paris La Défense (France)
Direction Pascal Donnais, Président du Directoire
Activité Banque en ligne, banque
Produits Compte courant, Bourse, assurance vie, SICAV et Fonds, épargne, Assurance auto.
Société mère Crédit mutuel Arkéa
Site web www.fortuneo.fr
Code banque (BIC) FTNOFRP1XXX
Code établissement (IBAN) 14518

Fortuneo est une banque en ligne française fondée en 2000, filiale du Crédit mutuel Arkéa.

Historique[modifier | modifier le code]

La société Fortuneo est créée en 2000. À l'origine, elle propose seulement des services de bourse en ligne.

En novembre 2001, Fortuneo change de nom et devient ProCapital[1].

Dans les années suivantes, elle se développe par croissance organique et par croissance externe, avec plusieurs rachats de sociétés ou de portefeuilles de clientèle : Comdirect France en avril 2002 (2,5 millions d'euros pour 15 500 clients)[2],[3], l’activité de courtage de 3A Trade en décembre 2002, et Direct Finance en juin 2003. Le principal actionnaire de Fortuneo est alors Aviva[4].

En février 2005, Fortuneo rachète i-Bourse, activité de courtage en ligne de la banque Bipop, ce qui lui apporte 4000 clients et 60 millions d'encours en bourse supplémentaires[5].

En juin 2006, Crédit Mutuel Arkéa acquiert Fortuneo (ProCapital) et le fusionne avec Symphonis[6]. Elle devient banque en ligne en 2009.

Fin 2014, Fortuneo passe la barre des 310 000 clients[7]. En 2015, Fortuneo inscrit 55 000 clients supplémentaires, portant sa clientèle à 365 000 utilisateurs en France et en Belgique[8].

En janvier 2016, Fortuneo se lance dans le secteur du financement participatif en s'associant avec la plateforme de crowdfunding Smart Angels afin d'offrir à ses clients l'opportunité d'investir dans des startups à fort potentiel de croissance[9],[10]. Le lancement de prêts immobilier est également prévu pour l'année 2016[11].

En juin 2016, Fortuneo rachète la banque en ligne belge Keytrade Bank [12].

Activité[modifier | modifier le code]

Fortuneo est dotée des agréments d'établissement de crédit, de prestataires de services d'investissement par le CECEI (Comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissement), et de courtiers en assurance par l’ORIAS (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance).

Chiffres clés au 31/12/2014, communiqués par l'entreprise et disponibles sur son site internet[13] :

  • 310 000 clients ;
  • Plus de 10 milliards d'euros d'encours en conservation.

Fortuneo propose les produits suivants :

Leur gestion se fait en ligne.

Controverses[modifier | modifier le code]

Le la radio RMC révèle qu'une partie des données personnelles de clients de la banque (relevés de compte, copies de pièces d'identité, avis d'imposition) ont été transmises par erreur à 180 clients, obligeant la banque à fermer les comptes et à désactiver les moyens de paiement des clients concernés. En cause : une erreur de manipulation des mailing lists[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fortuneo devient ProCapital », sur Lesechos.fr,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  2. Jerome Thorel, « Le courtier allemand Comdirect cède sa filiale en France », sur Zdnet.fr,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  3. « Pro Capital s'offre Comdirect France », sur 01net.com,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  4. « Fortuneo acquiert Direct Finance et consolide sa place de troisième acteur du marché », sur Atelier.net,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  5. Nicolas Rauline, « Fortuneo acquiert i-Bourse », sur Journaldunet.com,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  6. Armelle Gegade, « Fortuneo. Acquisition de taille au sein du groupe Arkéa », sur Letelegramme.fr,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  7. « Fortuneo atteint l'objectif des 310.000 clients un an plus tôt que prévu », sur Latribune.fr,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  8. Vincent Mignot, « Banque en ligne : une année 2015 record pour Fortuneo », sur Cbanque.com,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  9. « Fortuneo et SmartAngels se lancent dans l'investissement en ligne », sur Latribune.f,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  10. Olivier Harmant, « Fortuneo se met à la table du crowdfunding avec la start-up SmartAngels », sur Frenchweb.fr,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  11. Vincent Mignot, « Fortuneo : le crédit immobilier sur la rampe de lancement », sur Cbanque.com,‎ (consulté le 31 mai 2016)
  12. « Crédit mutuel Arkéa. Rachat du numéro un de la banque en ligne belge », sur letelegramme.fr,‎ (consulté le 7 juin 2016)
  13. http://www.fortuneo.fr/datas/files/fortuneo%20banque%20-%20dossier%20de%20presse.pdf
  14. Guillaume Chièze, Fortuneo fait fuiter les données personnelles de ses clients, bfmtv.com, 29/04/2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]