Noyer du Brésil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bertholletia excelsa)
Aller à : navigation, rechercher

Bertholletia excelsa

Le noyer du Brésil (Bertholletia excelsa) appartient à la famille des Lecythidaceae. Ce noyer, l'un des plus grands arbres de la forêt vierge d'Amérique du Sud, peut mesurer plus de 30 mètres de haut. Il produit la noix du Brésil, une noix comestible[1] assez grasse que l'on mange en apéritif.

On le trouve dans les forêts tropicales du sud longeant le fleuve Amazone, forêts humides par excellence et parfaites pour la pousse et le développement de cet arbre gigantesque. Nous pouvons donc trouver sa production dans les pays suivants : Brésil évidemment, mais aussi Bolivie, Pérou, Colombie et Venezuela.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Le genre Bertholletia a été nommé ainsi par Aimé Bonpland en hommage à son ami chimiste Claude Louis Berthollet « à qui l'on doit tant de découvertes, et dont les travaux actuels promettent beaucoup à la physiologie et à la chimie des végétaux »[7]. L'épithète spécifique excelsa signifie « haute » en latin[8].

Description[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Noix du Brésil.

Le noyer d'Amazonie est tout à fait remarquable par sa taille tout d'abord (plus de 30 mètres de haut), mais aussi par sa forme caractéristique : grand tronc vigoureux, totalement dénudé, se terminant par une sorte de grande couronne (la cime est arrondie). Son architecture est de type coloniaire. Ses feuilles peuvent mesurer jusqu'à 60 cm de long et sont de formes oblongues et ovales. En haut de cet arbre poussent des inflorescences blanc crème (ce sont les fleurs) qui donnent naissance à des fruits, des coques marron et dures, pouvant atteindre un diamètre de 30 cm (pour donner une idée de comparaison, ces coques ont la grosseur d'un gros melon). À l'intérieur de ces coques se trouvent des graines trigones aux arêtes vives, variant entre 15 et 30 graines selon la grosseur de l'enveloppe. Ces graines forment une nouvelle enveloppe autour de la noix d'Amazonie. Une graine peut ainsi contenir entre 12 et 18 noix. La noix est elle aussi protégée par une coquille de couleur grisâtre, un peu à la manière d'une amande, et mesure environ 5 cm de long. À l'intérieur se cache enfin une amande, d'un beau blanc porcelaine. Les fruits mûrissent en novembre.

La propagation de l'espèce se fait naturellement : si les fruits tombent dans la bonne position, alors les graines commenceront à germer. Une fois les graines libérées, celles-ci mettront 6 à 12 mois pour germer.

En moyenne, un arbre produit environ 150 kg de noix par an. Mais cela dépend évidemment de plusieurs facteurs, tels que le climat, l'âge de l'arbre, la grosseur des coques...

Il fait partie des arbres pouvant atteindre des âges considérables : jusqu'à un millénaire[9].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Carence alimentaire en sélénium
  2. Katia AMRIOU, Le noyer du Brésil ((Bertholletia excelsa, Lecythidacées), sa noix, son huile), thèse de l'Université Claude Bernard, Lyon, 2010. DOI : http://hdl.handle.net/10068/850233.
  3. a, b et c Nom en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  4. Nom en français d'après l'UICN sur le site de la liste rouge de l'UICN
  5. Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  6. Nom en français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen. [lire en ligne]
  7. (en) The New York botanima garden : A. Bonpland, dans Lecythidaceae. Plantes æquinoxiales, pp. 122-127, pl. 36, 1808
  8. Lorraine Harrison, Le latin du jardinier. Editions Marabout, 2012. Page 83.
  9. (en) Bruno Taitson, « Harvesting nuts, improving lives in Brazil », World Wildlife Fund,‎ (consulté le 17 juillet 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :