Île de Cayenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cayenne (homonymie).
Île de Cayenne
Pays France
Région française Guyane
Arrondissement français Cayenne
Villes principales Cayenne
Matoury
Remire-Montjoly
Coordonnées 4° 54′ nord, 52° 17′ ouest
Superficie approximative 206,91 km2
Communes 3
Population totale 109 358 hab. (2014)

L'île de Cayenne[1],[2], ou presqu'île de Cayenne[3],[4] est une zone géographique française du département de la Guyane regroupant les communes de Cayenne, Matoury et Remire-Montjoly. Elle est délimitée par l'océan Atlantique au nord, les estuaires du Mahury à l'est et de la rivière de Cayenne à l'ouest et la rivière du Tour de l'île au sud.

Il s'agit d'une île au sens géographique, dans la mesure où c'est un espace de terre entouré de tous côtés par de l'eau. La limite sud de l'île est discrète et se manifeste surtout par un épais cordon de mangrove. Les géographes du XIXe siècle ont eu tendance à surévaluer l'importance de la rivière du Tour de l'île au sud, donnant l'idée que l'île de Cayenne était déconnectée du continent alors que ce n'est pas le cas[5].

L'île de Cayenne regroupe 45 % de la population, 62 % des emplois et 64 % des activités touristiques de la Guyane selon l'Insee[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie de la Guyane.

L'île de Cayenne est une unité paysagère qui est délimitée par[5] :

Situation[modifier | modifier le code]

L'île de Cayenne est une unité paysagère qui regroupe les trois communes françaises Cayenne, Matoury et Remire-Montjoly situées dans la région d'outre mer Guyane.

Dès 1999, sur les 43 000 travailleurs guyanais, plus de la moitié travaillent sur l'île de Cayenne.

Cette zone constitue en 2012 le principal pôle économique (62 % des emplois selon l'Insee) et le lieu privilégié de résidence de la Guyane.

Les échanges au sein de l’île sont très importants : deux actifs sur trois résidant à Remire-Montjoly, et un sur deux résidant à Matoury travaillent à Cayenne. Les résidents cayennais participent également à ces mouvements puisque 2 000 d'entre eux franchissent quotidiennement les limites de la ville pour travailler à Matoury ou Rémire-Montjoly.

Au total, presque 10 000 échanges quotidiens interviennent entre les trois villes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les commerces rouvrent dans l'Île de Cayenne - Toute l'actualité de la Guyane sur Internet - FranceGuyane.fr », France-Guyane,‎ (lire en ligne)
  2. « Île de Cayenne - France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le 28 mars 2017)
  3. « Mise en place d’un réseau de suivi morphologique des plages de la presqu’île de Cayenne | BRGM », sur www.brgm.fr (consulté le 28 mars 2017)
  4. Encyclopædia Universalis, « CAYENNE », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 28 mars 2017)
  5. a et b « L'île de Cayenne » [PDF], sur paysagesdeguyane.fr, Direction régionale de l'environnement de la Guyane (consulté le 27 mars 2017).
  6. « Statistiques de fréquentation hôtelière en Guyane », sur insee.fr, Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 27 mars 2017).