Robert Fortune (botaniste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Fortune
RobertFortune.gif

Robert Fortune

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Brompton Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
FortuneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Robert Fortune, né le à Kelloe, un hameau de Duns dans le Berwickshire et mort le à Londres, est un botaniste et un voyageur britannique.

Il a contribué à mettre fin au monopole chinois sur la production et le commerce du thé[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Map to illustrate Fortune's visits to the Tea districts of China and India, par August Petermann, publiée dans Two visits to the tea countries of China de Fortune, en 1853.

Robert Fortune travailla d'abord au jardin botanique d’Édimbourg puis à celui de la Royal Horticultural Society de Chiswick, qui l’envoya, après la signature du traité de Nankin en 1842, récolter des plantes en Chine.

En 1848, un autre voyage organisé pour le compte de la Compagnie britannique des Indes orientales, lui permet d'introduire 20 000 pieds de théier en Inde. Ses voyages suivants, à Taïwan et au Japon, lui permettent de décrire l'élevage du ver à soie et la culture du riz.

Ses voyages ont permis l'introduction en Europe de nombreuses espèces ornementales, comme le kumquat, de nombreuses variétés de pivoines, d'azalées et de chrysanthèmes.

Plantes nommées d'après Robert Fortune[modifier | modifier le code]

Autres introductions de Robert Fortune[modifier | modifier le code]

Animaux nommés d'après Robert Fortune[modifier | modifier le code]

Publications de Robert Fortune[modifier | modifier le code]

  • Three Years' Wanderings in the Northern Provinces of China (1847)
  • A Journey to the Tea Countries of China (1852)
  • A Residence Among the Chinese (1857)
  • Yedo and Peking (1863)

Notes, sources et autres références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Sarah Rose, « For all the tea in China: Espionage, Empire And The Secret Formula For The World's Favourite Drink », Eds. Hutchinson.
  • Jérôme Scemla & Charles-Antoine de Rouvre, « Les aventures de Robert Fortune », documentaire de 93 minutes, 2016 (cf. video infra)

Autres références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [vidéo] Documentaire Les aventures de Robert Fortune sur ARTE.tv et sur YouTube

Fortune est l’abréviation botanique standard de Robert Fortune (botaniste).

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI