Bernard Jacotot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Jacotot en 1999

Bernard Victor Jacotot, né le à Saïgon en Indochine, est un médecin et universitaire français. Sa carrière s’est déroulée à Paris et au Centre Hospitalier Universitaire de Créteil (Val de Marne). Il a consacré l’essentiel de son activité à l’étude de l’athérosclérose, des dyslipidémies et des facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires, domaines dans lesquels il s’était fait une réputation internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Jacotot est le fils de Henri Jacotot, docteur vétérinaire et biologiste, directeur de l’Institut Pasteur de Nha Trang (Viêt Nam) et chef de service à l’Institut Pasteur de Paris, et de Thérèse Martin. Il passe son enfance à Nha Trang et à Dalat, fait ses études secondaires à Dijon et à Paris (lycée Henri IV puis lycée Condorcet), et poursuit ses études à la Faculté de Médecine de Paris. Après l’internat, il devient en 1969 chef de Clinique-Assistant dans le service de Médecine interne du Professeur Jean-Louis Beaumont à l’hôpital Henri Mondor de Créteil, puis, en 1971, Maître de Conférence-Agrégé et Médecin des Hôpitaux. Il est nommé professeur de Médecine Interne en 1980[1], puis professeur de Nutrition en 1991[2]. À partir de 1988 et jusqu’à sa retraite en 2002, il est chef du service de Médecine Interne, Nutrition et Métabolisme des Lipides à l’hôpital Henri Mondor.[3],[4]
.

Parallèlement à ses activités de médecin clinicien et d’enseignant, il a mené, depuis le début de l’internat, des travaux de recherche au sein de l’Unité 32 de l’INSERM. De 1985 à 1992, il a été Directeur cette Unité de recherche consacrée à l’athérosclérose et aux dyslipidémies[5].

Bernard Jacotot a par ailleurs exercé diverses fonctions : Vice-président délégué à la Recherche de l'Université Paris XII (1980)[6] ; vice-président du Conseil départemental des médecins du Val de Marne (1982-1986) ; membre du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) de Créteil (1977-1981)[7] ; co-fondateur (avec Philippe Douste-Blazy et Jean-Charles Fruchart) et secrétaire général du Comité français de coordination des recherches sur l’athérosclérose et le cholestérol (ARCOL) (1988-2000) ; secrétaire général puis vice-président de la Société française d’athérosclérose (1990-1997) ; membre de l’organe scientifique supérieur du Conseil oléicole international (1995-2000) ; co-président (avec Jean-Charles Fruchart) du XIth International Symposium on Atherosclerosis (Paris 1997).
Il a été membre nombreuses sociétés savantes, notamment : International Atherosclerosis Society, European Atherosclerosis Society ; American Heart Association (Council on Atherosclerosis) ; Association américaine pour l'avancement des sciences ; International Society and Federation of Cardiology ; Société de Nutrition et Diététique de langue française ; Société française de médecine interne ; Association de langue française pour l’étude du diabète et des maladies métaboliques.

Il a épousé Jacqueline Cuney en 1962, avec qui il a eu deux enfants : Frédéric et Etienne. Devenu veuf, il a, en 1978, épousé en secondes noces Evelyne Berck, avec qui il a eu deux filles : Sophie et Béatrice.

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Au sein de l’Unité 32 de l’INSERM, en liaison avec son activité clinique, Bernard Jacotot a développé les principaux thèmes de recherche suivants : athérosclérose expérimentale[8],[9],[10],[11], hyperlipidémies[12],[13],[14], facteurs nutritionnels des maladies cardio-vasculaires[15],[16], valeur biologique des huiles alimentaires et effets des graisses alimentaires sur le métabolisme des lipides chez l’humain[17],[18],[19],[20]. Il a en particulier mis en évidence les effets favorables des acides gras de certains huiles sur le métabolisme des lipoprotéines sanguines[21],[22],[23],[24],[25]. Il a conduit des études originales sur des groupes de sujets vivant dans des congrégations religieuses[26],[27],[28],[29],[30],[31],[32]. Par ailleurs, dans le cadre de recherches cliniques chez les patients présentant des hypercholestérolémies génétiques, il a contribué à préciser les mécanismes d’action de médicaments maintenant largement utilisés dans la prévention des maladies cardio-vasculaires ischémiques[33],[34],[35],[36],[37]. Ces travaux de recherche ont fait l'objet de 170 articles dans des revues à comité de lecture, référencés dans la base de données bibliographiques MEDLINE.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Que faire devant une hypercholestérolémie ?, Paris, Masson, 1971
  • Abrégé d’Immunopathologie, en coll., Paris, Masson, 1978 (traduit en Espagnol et Italien)
  • Athérosclérose, en coll. 2 vol, Paris, Ed. Lepetit, 1982
  • Nutrition et Alimentation, en coll., Paris, Masson, 1983 (réédité en 1992)
  • La maladie athéromateuse, en coll. 5 vol., Paris, Ed. PIL, 1991
  • L’huile d’olive, de la gastronomie à la santé, Paris, Ed. Artulen, 1993 (traduit en Japonais)
  • Athérosclérose, en coll., Rueil Malmaison, Ed Sandoz, 1993
  • Atherosclerosis XI, en coll., Amsterdam, Elsevier, 1997
  • Dictionnaire des hyperlipidémies, Paris, Lavoisier, 1999
  • Prévention des coronaropathies, en coll., Paris, Masson, 2002
  • Nutrition humaine, en coll., Paris, Masson, 2003

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Jubilé de Bernard Jacotot, organisé à par la Société Française d'Athérosclérose et l'ARCOL à l'Institut Pasteur de Paris, en présence de la plupart des spécialistes français et étrangers de l'athérosclérose, les 19 et 20 novembre 1999[39],[40].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.O. du 27 mars 1980.
  2. J.O. du 26 mai 1991.
  3. J.O du 24 mai 1989.
  4. Arrêté n°99 R 022 de l'agence régionale de l'hospitalisation d'Ile de France du 22 février 1999.
  5. Histoire de l'INSERM : "les directeurs d'unité de recherche" et "Hôpital Henri Mondor : unité INSERM 32".
  6. Arrêté du Président d'Université n°1380/80.
  7. Arrêté du Recteur de l'Académie de Créteil du 14 avril 1997.
  8. J Artherioscl Res 1968, 8, p. 137-142.
  9. Clin Chim Acta 1971, 33, p. 95-100.
  10. Conn Tissue Res 1976, 4, p. 61-71.
  11. Atherosclerosis 1998, 140, p. 281-295.
  12. J. Clin Invest 1993, 91, p. 677-683.
  13. Hum Mol Genet 1994, 3, p. 741-744.
  14. Arterioscl Thromb Vasc Biol 1995, 15, p. 2130-2135.
  15. Br J Nurs 1997, 6, p. 675-677.
  16. Eur J Cancer Prev 1997, Oct 6 (5), p. 418-2117.
  17. J Lipid Res 1984, 25, p. 456-468.
  18. Progr Lipid Res 1986, 25, p. 185-188.
  19. Metabolism 1994, 43, p. 270-278.
  20. Ann Nutr Metab 1998, 42, p.251-260.
  21. Lipids 1985, 20, p. 227-233.
  22. Biochim Biophys Acta 1986, 875, p. 174-182.
  23. Biochem Biophys Acta 1990, 1043, p. 43-51.
  24. Arterioscler Thromb 1993, 13, p. 958-966.
  25. Free Rad Biol Med 1997, 22, p. 1037-1045.
  26. Final report, European Economic Community: effect of olive oil on the lipidemia and lipoprotein metabolism in a monastery of Benedictine monks (1983).
  27. J Clin Biochem Nutr 1988, 4, p. 29-39.
  28. J Clin Biochem Nutr 1990, 8, p. 75-84.
  29. Assistance Publique actualités n°88 (déc 89-jan 87).
  30. Le Praticien supplément au n°460 du 18 mars 1983.
  31. Quotidien du Médecin n°2862 du 24 janvier 1983.
  32. Santé Magazine n°118 Octobre 1985.
  33. Am J Cardiol 1995, 76, 41A-46A et 54A-56A.
  34. Metabolism 1992, 41, p. 498-503.
  35. Br J Clin Pharmacol 1991, 32, p.423-428.
  36. Br J Clin Pharmacol 1994, 38, p.257-263.
  37. Am J Med 1994, 96, p. 87S-93S.
  38. Arrêté du Ministère de l'Agriculture du 4 août 1980.
  39. Le courrier de l'ARCOL, 1999, 1, n°3, p.134-144.
  40. Newsletter of the International Atherosclerosis Society, 2000, n°2, p.5.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]