Berezyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Berezyne
(uk) Березине
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Odesa Oblast.svg Oblast d'Odessa
Raïon Taroutyne
Maire Nataliya Chychkova
Code postal 68543
Indicatif tél. +380 4847
Démographie
Population 3 410 hab. (2019)
Densité 598 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 14′ nord, 29° 12′ est
Altitude 40 m
Superficie 570 ha = 5,7 km2
Divers
Fondation 1816
Statut commune urbaine depuis 1957
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Oblast d'Odessa
Voir sur la carte administrative de l'Oblast d'Odessa
City locator 14.svg
Berezyne
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Berezyne
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Berezyne
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Berezyne (en ukrainien : Березине), Berezino (en russe : Березино) ou roumain : Berezina est une commune urbaine de la région historique du Boudjak, en Bessarabie, dans l'oblast d'Odessa, en Ukraine. Sa population s'élevait à 3 410 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Berezyne est arrosée par la rivière Kohylnyk (en russe : Когыльник, en roumain : Cogălnic). Elle se trouve à 112 km à l'ouest d'Odessa et à 7 km au nord de Taroutyne, centre administratif du raïon dont elle dépend.

Histoire[modifier | modifier le code]

Berezyne fut créé en 1816 comme le village no 7 de la colonisation allemande en Bessarabie. Le tsar Alexandre Ier avait favorisé, en 1813, l'installation de colons allemands dans cette région moldave, conquise en 1812 après sa victoire sur l'Empire ottoman, suzerain de la Moldavie. Invitées à mettre en valeur ces riches terres dont les boyards moldaves avaient été expropriés, soixante-cinq familles allemandes de la région de Posen, en Pologne prussienne, prirent le chemin de la Russie méridionale et furent surnommés en raison de leur origine « colons de Varsovie ». Sur le bateau qui descendait le Danube vers la mer Noire, ils rencontrèrent 72 familles d'émigrants du Wurtemberg et du pays de Bade et ils fondèrent en 1816 la colonie de Bérézina, ainsi nommée en hommage à la victoire russe de la Bérézina[1], à l'instar de quelques autres villages de colonisation allemande dans la région.

Un évènement décisif pour le développement économique de la localité fut la mise en service d'une ligne de chemin de fer en 1914, avec une gare à Berezyne. Le 2 janvier 1916, fut ouverte une route reliant l'établissement allemand de Leipzig à Akkerman, qui facilita le transport des produits agricoles. Jusqu'en 1917, Berezyne fit partie, comme toute la Bessarabie, de l'Empire russe. En 1917, pendant la révolution russe et la Première Guerre mondiale, la République démocratique moldave proclama son indépendance dans les limites de la Bessarabie et en 1918, elle s'unit à la Roumanie. Berezina comptait alors environ 3 000 habitants, dont 2 653 d'origine allemande, qui avaient conservé leur langue maternelle, un dialecte souabe, alors que les langues officielles et celles de l'école étaient le russe ou le roumain. Mais en 1940, selon le protocole secret du pacte Hitler-Staline, ils furent tous arrachés à leurs foyers et emmenés de force en Allemagne nazie, pour être établis en Pologne occupée, d'où ils durent fuir en 1945 devant l'avance de l'Armée rouge (bien peu survécurent). Berezino, soviétique d'abord en 1940-1941, puis à partir de 1944, fut alors repeuplée de kolkhoziens russes et ukrainiens restés sans abri en raison des atrocités nazies en Ukraine occupée. Berezyne reçut le statut de commune urbaine en 1957. Depuis 1991, elle fait partie de l'Ukraine indépendante.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2] :

Évolution démographique
1959 1970 1979 1989 2001 2009 2010 2011
4 4144 9264 7644 4143 7993 5083 5053 483
2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
3 5023 5163 5103 5083 4943 4793 4503 410

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jerry Frank, « The German Migration to the East », Federation of East European Family History Societies Journal, volume 7, 1999, nos 1 et 2. [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur le plan strictement militaire, la Bérézina est une demi-victoire française puisque les restes de la Grande Armée parviennent à échapper à l'armée russe, mais elle fait partie de la déroute de Napoléon Ier en Russie.
  2. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]