Benjamin Lacombe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Benjamin Lacombe
Description de cette image, également commentée ci-après
Benjamin Lacombe en 2019.
Naissance (39 ans)
Paris
Nationalité Française
Profession
Formation

Benjamin Lacombe est un illustrateur français, auteur de bande dessinée et de littérature jeunesse, né le à Paris[1].

En quinze ans de carrière, l'artiste a vendu plus de deux millions de livres[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2001, Benjamin Lacombe entre à l'École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris, où il suit sa formation artistique[1]. Parallèlement à ses études, il travaille en publicité et dans l'animation et signe en 2001 sa première bande dessinée et quelques autres livres illustrés[3]. Son projet de fin d'études, Cerise Griotte, dont il est l'auteur et l'illustrateur, devient son premier livre jeunesse et sort aux Éditions du Seuil jeunesse en [3].

Depuis, Benjamin Lacombe a écrit et illustré de nombreux livres. Il a notamment travaillé avec Albin Michel, Barefoot Books (États-Unis), Edelvives (Espagne), Hemingway Korea (Corée), Milan, MaxMilo, Sarbacane, Soleil, Walker Books (États-Unis) et le Seuil Jeunesse, éditeur avec lequel il a publié la plupart de ses livres[3].

Benjamin Lacombe illustre aussi les nouvelles des Contes Macabres d’Edgar Allan Poe, dans la traduction de Charles Baudelaire, et aussi l’histoire de Notre-Dame de Paris avec le texte intégral de Victor Hugo.

Des artistes ont travaillé à partir d’œuvres originales de Benjamin Lacombe, comme Julien Martinez, sculpteur et créateur de poupées contemporaines[4], et Emmanuelle Andrieu, de la Maison du vitrail, qui a réalisé un vitrail selon une illustration des Contes Macabres[5].

Chaque année, Benjamin Lacombe produit un calendrier comprenant certaines de ses plus récentes œuvres.

Inspirations[modifier | modifier le code]

Parmi ses plus grandes influences, Benjamin Lacombe note les peintres du Quattrocento et les primitifs flamands. Il évoque aussi Tim Burton, Guillermo del Toro, Wes Anderson et David Fincher[2]. Les illustrateurs de Walt Disney l'ont aussi influencé dans la création de personnages avec de grands yeux, permettant d'exprimer plus d'émotions. On peut noter également une grande analogie de son œuvre avec celle du peintre américain Mark Ryden.

Expositions[modifier | modifier le code]

Benjamin Lacombe expose régulièrement son travail. Il a entre autres été exposé dans les galeries : Ad Hoc Art (New York), L'Art de rien (Paris), Daniel Maghen (Paris), Dorothy Circus (Rome), Maruzen (Tokyo), etc. Il a fait une exposition, Dessins inanimés, à la médiathèque La Turbine de l'agglomération d'Annecy pour le festival international du film d'animation du 7 au .

Distinctions[modifier | modifier le code]

Pour l'année 2018, il est sélectionné pour la deuxième année d'affilée pour le prix suédois Astrid-Lindgren[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • Blues Bayou, illustrations de Daniela Cytryn, Milan Jeunesse Éditions, 2009.
  • Le Carnet Rouge, illustrations d'Agata Kawa, Seuil, 2010.

Auteur et illustrateur[modifier | modifier le code]

  • Le Petit Chaperon rouge, Éditions Soleil, 2003.
  • Cerise Griotte, Éditions Seuil Jeunesse, 2006.
  • Longs cheveux, Éditions Talents Hauts, 2006.
  • La Funeste nuit d'Ernest, texte coécrit avec Sébastien Perez, Éditions Sarbacane, 2007.
  • Les Amants Papillons, Édition Seuil Jeunesse, 2007.
  • Le Grimoire de Sorcières, texte coécrit avec Sébastien Perez, Éditions Seuil Jeunesse, 2008.
  • La Petite Sorcière, texte coécrit avec Sébastien Perez, Éditions Seuil Jeunesse, 2008.
  • La Mélodie des Tuyaux, conte musical lu par Olivia Ruiz, Éditions Seuil Jeunesse, 2009.
  • L'Herbier des fées, texte coécrit avec Sébastien Perez, Éditions Albin Michel Jeunesse, 2011.
  • Rossignol, texte coécrit avec Sébastien Perez, Éditions Seuil Jeunesse, 2011.
  • Swinging Christmas, un conte musical, texte coécrit avec Olivia Ruiz, Éditions Albin Michel Jeunesse, 2012.
  • Les Super-héros détestent les artichauts, texte coécrit avec Sébastien Perez, Éditions Albin Michel Jeunesse, 2014.

Illustrateur[modifier | modifier le code]

  • Le Maître chat, Charles Perrault, Éditions Hatier, 2003.
  • Pourquoi la carapace de la tortue n'est-elle plus lisse du tout ?, Seuil Jeunesse, 2006.
  • Destins de chiens, Éditions Max Milo Jeunesse, 2007.
  • Raconte-moi encore un conte, collectif d'illustrateurs, Éditions Tourbillon, 2007.
  • L'Enfant silence, texte de Cécile Roumiguière, Éditions Seuil Jeunesse, 2008.
  • La Grande Journée du petit Lin Yi, Éditions Milan Jeunesse, 2009.
  • Il était une fois, Éditions, Seuil Jeunesse, 2010.
  • Blanche-Neige, Éditions Milan, 2010.
  • Les Contes macabres, Edgar Allan Poe, Édition Soleil, 2010.
  • Notre-Dame de Paris, Partie 1, Victor Hugo, Éditions Soleil, 2011.
  • À l'école des pages du Roy Soleil, tome 1 : « Sabotages en série à Versailles », Arthur Ténor, Éditions Seuil Jeunesse, 2011.
  • Notre-Dame de Paris, Partie 2, Victor Hugo, Éditions Soleil, 2012.
  • Ondine, Éditions Albin Michel Jeunesse, 2012.
  • Madame Butterfly, Éditions Albin Michel Jeunesse, 2013[7].
  • Marie-Antoinette, Carnet secret d'une reine, Éditions Soleil, 2014.
  • Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll, Éditions Soleil, 2015.
  • Facéties de chats, texte de Sébastien Perez, Éditions Margot, 2015.
  • Curiosity House: The Shrunken Head, texte de Lauren Oliver et H.C. Chester, 2015.
  • Alice de l'autre côté du miroir, Lewis Carroll, Éditions Soleil, 2016.
  • Frida, Sébastien Perez, Éditions Albin Michel Jeunesse, 2016.
  • Carmen, Prosper Mérimée, Éditions Soleil, 2017.
  • L'Ombre du Golem, Eliette Abécassis, Éditions Flammarion, 2017.
  • Bambi, Felix Salten, Éditions Albin Michel, 2020.
  • Histoires de fantômes du Japon, Lafcadio Hearn, Éditions Soleil, 2020.
  • L'Étonnante Famille Appenzell, Sébastien Perez, Édition Margot, 2021.
  • Esprits et créatures du Japon, Lafcadio Hearn, Éditions Soleil, 2021.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Livres d'art[modifier | modifier le code]

  • Curiosités, Éditions Daniel Maghen, 2017.
  • Memories, Éditions Daniel Maghen, 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Albin Michel, « Benjamin Lacombe | Les éditions Albin Michel », sur Albin Michel (consulté le 19 février 2020).
  2. a et b « Les dessins étranges et merveilleux de Benjamin Lacombe », sur Télérama (consulté le 9 décembre 2020).
  3. a b et c « Benjamin Lacombe - Port Folio », sur www.benjaminlacombe.com (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Interview bd de Yacine Elghorri sur planetebd.com ! », sur planetebd.com (consulté le 18 janvier 2018).
  5. « Memories Part II », sur benjaminlacombe.hautetfort.com (consulté le 18 janvier 2018).
  6. (en) Nominations 2018, et années précédentes, site officiel alma.se.
  7. Interview vidéo de Benjamin Lacombe pour son album Madame Butterfly.
  8. Pascal Paillardet, « L'Affreux au culte », BoDoï, no 66,‎ , p. 15.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]