Daniel Maghen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Daniel Maghen
Arts Graphiques
Création 12-02-1999
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Direction depuis le 01-01-2000 : Daniel Maghen
Activité Commerce de gros d'autres biens domestiques (code 4649Z)
Effectif non précisé
SIREN 421 875 550
Site web www.danielmaghen.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 7 140 700  en 2017
Résultat net 1 049 400  en 2017

Daniel Maghen est le nom d'une galerie d'art permanente située au 36 rue du Louvre à Paris (1er) et d'une maison d'édition publiant des bandes dessinées (Ter, On Mars, Les Voyages d’Ulysse…), des biographies en images d'auteurs du 9e art (Cosey, Juillard, Lacombe, Tillieux, Tibet, Vicomte et Will) et des ouvrages d'illustration de fantasy. Ce commerce est exploité par la société Arts Graphiques[1] dirigée par Daniel Maghen, son fondateur.

Informations économiques[modifier | modifier le code]

La galerie estime présenter près de 8 000 dessins de BD de plus de 300 auteurs différents.

Elle vend des originaux d'Emmanuel Lepage, Jean-Pierre Gibrat, Hermann, Olivier Ledroit, William Vance, Will

Affaire des originaux d’Edgar P. Jacobs[modifier | modifier le code]

En 2017, Philippe Biermé est accusé d'avoir détourné à son profit des planches originales d'Edgar P. Jacobs par l'intermédiaire de galeries d'art parisiennes, dont celle tenue par Daniel Maghen[2],[3]. D'après Gaëtan Laloy, qui préside la Chambre belge des experts en bande dessinée, « Ces [originaux de Blake et Mortimer] avaient été rassemblés par le galeriste Daniel Maghen. La personne qui les lui avait fournis ne pouvait les avoir trouvés que dans les coffres de la Fondation »[4]. L'information est corroborée par d'autres témoignages, publiés dans Aujourd'hui en France[5]. Maghen proteste sur Actua BD en novembre 2018[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Identité, chiffre d'affaires, résultat, bilans de la société Arts Graphiques », sur www.societe.com (consulté le 20 juin 2019)
  2. Daniel Couvreur, « « Blake et Mortimer » victimes du casse du siècle », Le Soir,‎ (lire en ligne)
  3. Jérôme Dupuis, « Des planches originales de Blake et Mortimer revendues en cachette? », L'Express,‎ (lire en ligne)
  4. Daniel Couvreur, « Blake et Mortimer, le jackpot des marchands d’art : Qui a mis Jacobs aux enchères ? Eric Leroy et Daniel Maghen, les deux grands experts parisiens de la BD, ont été les principaux marchands des planches de Blake et Mortimer », Le Soir,‎ (lire en ligne)
  5. Nicolas Jacquard, Christophe Levent et Jean-Baptiste Quentin, « Grand format. Sur la piste des planches disparues de Blake et Mortimer », Aujourd'hui en France,‎ (lire en ligne)
  6. Daniel Maghen, « L’affaire Jacobs : La réponse de Daniel Maghen »,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Couvreur, « Blake et Mortimer, le jackpot des marchands d’art : Qui a mis Jacobs aux enchères ? Eric Leroy et Daniel Maghen, les deux grands experts parisiens de la BD, ont été les principaux marchands des planches de Blake et Mortimer. », Le Soir,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]