Behaviour Interactive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Behaviour.
Behaviour Interactif
logo de Behaviour Interactive
Logo de Behaviour Interactive

Création 1992
Fondateurs Rémi Racine
Personnages clés Rémi Racine (CEO) [1] Wayne Meazza
Slogan Transformer l'imaginaire en jeu
Siège social Montréal, Québec
Drapeau du Canada Canada
Direction Rémi Racine, président et producteur exécutif

Wayne Maezza, vice-président exécutif, Behaviour Studios Stephen Mulrooney, vice-président Technologies, Behaviour Digital Dominique Lebel, vice-président, Business Solutions David Osborne, vice-président, Création Roland Ribotti, chef, Finances

Activité Industrie vidéoludique
Effectif 375[2]
Site web bhvr.com
Ancien logo, utilisé lorsque la société s'appelait Artificial Mind & Movement

Basé à Montréal, Behaviour Interactif, anciennement appelé Artificial Mind & Movement, est l’un des plus importants développeurs de jeux vidéo indépendants au Canada, employant plus de 350 personnes dans ses studios de Montréal, au Canada. Depuis 1992, l’entreprise a produit plus de 250 jeux sur toutes les plateformes importantes et vendu plus de 60 millions de copies.

Unités d'affaires[modifier | modifier le code]

Behaviour possède quatre unités d'affaires :

Behaviour Studios : Développement de jeux PC et consoles pour des clients, basés sur de grandes marques.

Behaviour Publishing : Développement de jeux mobiles persistants, basés sur des propriétés AAA et et des expériences innovantes.

Behaviour Digital : Développement de jeux PC et consoles basées sur des propriétés intellectuelles originales.

Behaviour Solutions d'affaires : Application de la pensée design pour développer des applications et des expériences immersives pour des entreprises.

Mission[modifier | modifier le code]

Transformer l’imaginaire en jeu.

Valeurs[modifier | modifier le code]

  • Humains dans notre approche, motivés en affaires
  • Créatifs dans nos idées, disciplinés dans notre exécution
  • Individuellement coopératifs, collectivement compétitifs
  • Passionnés dans nos croyances, équilibrés dans nos actions
  • Dépassant nos limites, apprenant de nos erreurs

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Finaliste du Grand Prix Entrepreneur Ernst and Young
  • 2004 : Prix IGN “Best Game no one played” pour Kim possible 2 : Drakken’s Demise
  • 2005 : Prix Performance SME
  • 2005 : Lauréat au concours Octas dans la catégorie Jeux et logiciels ludoéducatifs pour Scaler
  • 2006 : Prix IGN pour le Jeu XBLA de l’année, Assault Heroes (Wanako Games)
  • 2006 : Palmarès Deloitte Technology Fast 50™ Deloitte Fast 50[3].
  • 2006 : Lauréat du concours Les 50 sociétés les mieux gérées au Canada
  • 2006 : Prix du meilleur jeu mobile de l’année aux Canadian Awards for the Electronic Animated Arts pour "Kim Possible: Kimmunicator"[4].
  • 2006 : Une illustration de Monster House est choisie pour faire partie de la collection Into The Pixel
  • 2007 : Lauréat du concours Les 50 sociétés les mieux gérées au Canada
  • 2007 : Palmarès Deloitte Technology Fast 50™
  • 2007 : Deloitte Technology Fast 500 Rankings™
  • 2007 : Prix Bruno-Riverin de Capital régional et coopératif Desjardins dans la catégorie Entreprises en nouvelles technologies
  • 2007 : Prix Performance, Réseau ESG UQÀM
  • 2007 : Octas de la Personnalité de l’année pour Rémi Racine
  • 2007 : Prix AVONNI de l’Innovation au Chili pour Wanako Games
  • 2008 : Palmarès Deloitte Technology Fast 50™
  • 2008 : Deloitte Technology Fast 500 Rankings™
  • 2008 : Une illustration de WET est choisie pour faire partie de la collection Into The Pixel
  • 2010 : Une illustration de Monkey Quest est choisie pour faire partie de la collection Into The Pixel
  • 2011 : Rémi Racine est admis au Temple de la renommée du jeu vidéo canadien
  • 2016 : Prix du meilleur nouveau personnage pour Le Trappeur dans Dead by Daylight ainsi que prix du meilleur jeu fait au Canada - choix du public au Canadian Video Game Awards 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]