Behaviour Interactive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Behaviour.
Behaviour Interactif
Logo de Behaviour Interactive

Création 1992
Fondateurs Rémi Racine
Personnages clés Rémi Racine (CEO) [1] Wayne Meazza
Slogan Transformer l'imaginaire en jeu
Siège social Montréal, Québec
Drapeau du Canada Canada
Direction Rémi Racine, président et producteur exécutif

Wayne Maezza, vice-président exécutif, Behaviour Studios Stephen Mulrooney, vice-président Technologies, Behaviour Digital Dominique Lebel, vice-président, Business Solutions David Osborne, vice-président, Création Roland Ribotti, chef, Finances

Activité Industrie vidéoludique
Effectif 375[2]
Site web bhvr.com
Ancien logo, utilisé lorsque la société s'appelait Artificial Mind & Movement

Basé à Montréal, Behaviour Interactif, anciennement appelé Artificial Mind & Movement, est l’un des plus importants développeurs de jeux vidéo indépendants au Canada, employant plus de 350 personnes dans ses studios de Montréal, au Canada. Depuis 1992, l’entreprise a produit plus de 250 jeux sur toutes les plateformes importantes et vendu plus de 60 millions de copies.

Unités d'affaires[modifier | modifier le code]

Behaviour possède quatre unités d'affaires :

Behaviour Studios : Développement de jeux PC et consoles pour des clients, basés sur de grandes marques.

Behaviour Publishing : Développement de jeux mobiles persistants, basés sur des propriétés AAA et et des expériences innovantes.

Behaviour Digital : Développement de jeux PC et consoles basées sur des propriétés intellectuelles originales.

Behaviour Solutions d'affaires : Application de la pensée design pour développer des applications et des expériences immersives pour des entreprises.

Mission[modifier | modifier le code]

Transformer l’imaginaire en jeu.

Valeurs[modifier | modifier le code]

  • Humains dans notre approche, motivés en affaires
  • Créatifs dans nos idées, disciplinés dans notre exécution
  • Individuellement coopératifs, collectivement compétitifs
  • Passionnés dans nos croyances, équilibrés dans nos actions
  • Dépassant nos limites, apprenant de nos erreurs

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Finaliste du Grand Prix Entrepreneur Ernst and Young
  • 2004 : Prix IGN “Best Game no one played” pour Kim possible 2 : Drakken’s Demise
  • 2005 : Prix Performance SME
  • 2005 : Lauréat au concours Octas dans la catégorie Jeux et logiciels ludoéducatifs pour Scaler
  • 2006 : Prix IGN pour le Jeu XBLA de l’année, Assault Heroes (Wanako Games)
  • 2006 : Palmarès Deloitte Technology Fast 50™ Deloitte Fast 50[3].
  • 2006 : Lauréat du concours Les 50 sociétés les mieux gérées au Canada
  • 2006 : Prix du meilleur jeu mobile de l’année aux Canadian Awards for the Electronic Animated Arts pour "Kim Possible: Kimmunicator"[4].
  • 2006 : Une illustration de Monster House est choisie pour faire partie de la collection Into The Pixel
  • 2007 : Lauréat du concours Les 50 sociétés les mieux gérées au Canada
  • 2007 : Palmarès Deloitte Technology Fast 50™
  • 2007 : Deloitte Technology Fast 500 Rankings™
  • 2007 : Prix Bruno-Riverin de Capital régional et coopératif Desjardins dans la catégorie Entreprises en nouvelles technologies
  • 2007 : Prix Performance, Réseau ESG UQÀM
  • 2007 : Octas de la Personnalité de l’année pour Rémi Racine
  • 2007 : Prix AVONNI de l’Innovation au Chili pour Wanako Games
  • 2008 : Palmarès Deloitte Technology Fast 50™
  • 2008 : Deloitte Technology Fast 500 Rankings™
  • 2008 : Une illustration de WET est choisie pour faire partie de la collection Into The Pixel
  • 2010 : Une illustration de Monkey Quest est choisie pour faire partie de la collection Into The Pixel
  • 2011 : Rémi Racine est admis au Temple de la renommée du jeu vidéo canadien
  • 2016 : Prix du meilleur nouveau personnage pour Le Trappeur dans Dead by Daylight ainsi que prix du meilleur jeu fait au Canada - choix du public au Canadian Video Game Awards 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]