Bastarnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les peuples voisins de la Dacie romaine autour de l'an 125.

Les Bastarnes (en grec ancien : Βαστάρναι ou Βαστέρναι) sont une confédération de peuple celto-germains dans l'Antiquité.

Origine et histoire[modifier | modifier le code]

Tite-Live les apparente aux Scordiques et aux Daces (Carpes, Costoboces, Tyrgètes). Ils sont signalés au IIIe siècle av. J.-C. sur le delta du Danube[1] et aussi entre les Carpates orientales et le Dniestr (ce qui correspond aujourd'hui à la Moldavie et à l'ouest de l'Ukraine méridionale). Le noyau germanique de cette peuplade serait descendu vers les Balkans à cause de la poussée des Cimbres. Leurs déplacements sont surtout pédestres, ce qui les distingue des peuples cavaliers caracolant sur de longues distances dans la steppe pontique.

Philippe V de Macédoine les rallie à sa cause pour peupler les frontières septentrionales du royaume de Macédoine afin de faire face aux Dardaniens et au Thraces à partir de 184 av. J.-C.. Mais cette politique échoue suite à la mort du roi et l'arrivée au pouvoir de son fils Persée[2]. Encore mentionnés au IIe siècle de notre ère, ils disparaissent absorbés par d'autres peuples.

Un peuple germanique de cette confédération, appelé Peucins par les auteurs gréco-romains, a occupé la région située au nord du delta du Danube, alors appelée Peucé (actuel Boudjak).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mais où étaient donc les Slaves dans l'Antiquité, Patrice Lajoye, academia.edu, 2016
  2. Édouard Will, Histoire politique du monde hellénistique 323-30 av. J.-C., Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », (ISBN 202060387X), p. 252-253.