Banat roumain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Banat
Image illustrative de l'article Banat roumain
Le Banat roumain (en jaune)
Le Banat roumain (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Type Région
Județe Timiș
Caraș-Severin
Arad
Autres villes Timișoara
Reșița
Lugoj
Caransebeș

Le Banat roumain (en roumain : Banatul românesc, en serbe : Румънски Банат, en allemand : Rumänische Banat, en hongrois : Román Bánát ou Oláh Bánság, en slovaque : Rumunský Banát) correspond à la partie du Banat historique rattachée à la Roumanie à l'issue de la Première Guerre mondiale.

Il comprend les județe de Timiș et de Caraș-Severin ; la capitale historique est Timișoara (en hongrois : Temesvár, en allemand : Temeschwar en serbe : Temišvar), chef-lieu du județ de Timiș.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le 29 juillet 1929, les județe de Timiș-Torontal, Caraș-Severin, Arad, et Hunedoara forment la province de Timiș.

Le 6 septembre 1950, à la place de la province, la région de Timișoara a été limitée aux actuels județe de Timiș et de Caraș-Severin). En 1956, la moitié sud de la région d'Arad est incorporée à la région de Timișoara. En décembre 1960, la région de Timișoara devient la Région du Banat.

À partir du 17 février 1968, une nouvelle réforme administrative-territoriale a lieu en Roumanie, et les județe actuels Timiș, Caraș-Severin et Arad sont formés.

Récemment, les județe ont été regroupés en 8 régions de développement. La région Ouest est composée des județe d'Arad, Timiș, Hunedoara et Caraș-Severin : presque les mêmes limites que la province de Timiș de 1929. La Région de développement Ouest est fait partie de l'eurorégion « Danube-Criș-Mureș-Tisa (en) ».

Le Banat roumain est montagneux dans le sud et le sud-est, alors que le nord, l'ouest et le sud-ouest sont légèrement ondulés et plats par endoits. Le climat est tempéré continental. Blé, avoine, orge, seigle, maïs (largement OGM), lin, chanvre et tabac poussent très bien, et les produits des vignobles sont de bonne qualité. Le gibier est encore abondant, et les rivières bien empoissonnées, à la fois naturellement, et grâce à des piscicultures. La richesse minérale est grande, et comprend du cuivre, étain, plomb, zinc, fer et d'importants gisements de charbon. Parmi ses nombreuses sources minérales, les plus importantes sont celles de Mehadia (Caraș-Severin), avec des eaux sulfureuses, qui étaient déjà connues des Romains qui y avaient construit les Termae Herculis (aujourd'hui Băile Herculane, station thermale datant de l'époque des Habsbourg).

Sur les autres projets Wikimedia :