Atari SA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : Atari.

Atari SA
logo de Atari SA
Logo d'Atari SA

Création Juin 1983 (Infogrames)
Mai
Dates clés Janvier 2001 : Rachat de Hasbro Interactive (Propriétaire intellectuel d'Atari) par Infogrames
Mai  : Infogrames devient Atari SA
Janvier  : Placé en Cessation de paiements
Décembre : Reprise du contrôle total d'Atari Interactive et d'Atari Inc., Début du redressement
Fondateurs Infogrames Entertainment
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : ATA
Slogan « Bien plus que des jeux vidéo »
Siège social 78 rue Taitbout, Paris[1]
Drapeau de France France
Direction Frédéric Chesnais (PDG)
Actionnaires Ker Ventures : 19,49%
M Alexandre Zyngier : 3,19%
Arbevel : 2,69%
Auto-détention: 0,94%
Flotant : 73,70%
Activité Industrie vidéoludique
Constructeur informatique (jusqu'en 1993)
Blockchains
Casino
Produits Pong (jeu vidéo)
Asteroids (jeu vidéo)
Tempest (jeu vidéo)
Atari 2600 (Console)
Atari ST (ordinateur personnel)
Atari VCS (Console)
Filiales California US Holdings
Atari Interactive[2]
Atari Inc.[2]
Atari Games[2]
Atari Europe[2]
Atari Casino
Infinity Network Limited (15%)[3]
Bayside Games (15%)[3]
La marque Atari
Effectif 19[3]
Site web atari-investisseurs.fr/

Capitalisation 2,4 millions €[3]
Chiffre d’affaires en augmentation 18,0 millions € (mars 2018)[3]
+16 %
Résultat net en augmentation 2,3 millions € (mars 2018)[3]
+360%

Atari SA (ASA) est une Société de portefeuille/holding française de plusieurs entreprises officiant dans des divers domaines comme le Jeu vidéo, la Blockchains ou les jeux de Casino. Elle résulte de la volonté d'Infogrames d'adopter la marque Atari suite au rachat de Hasbro Interactive en 2001, propriété de ce dernier. Son siège est situé à Paris, en France. Atari SA possède plusieurs filiale dont Atari Interactive ou Atari, Inc..

Cette entreprise à connu beaucoup de perturbation, jusqu'à a être placé en cessation de paiements en janvier 2013 en France. Ses filiales américaines obtiennent la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites des États-Unis. En décembre 2013, Atari SA et ses trois filiales sont sorties de la faillite et mènent une campagne de redressement.

Transition vers Atari SA[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Infogrames Entertainment.

En 2001, Infogrames Entertainment acquiert Hasbro Interactive et devient propriétaire de la marque Atari[4]. À partir de 2003, Infogrames Entertainment adopte le nom de cette marque pour l'ensemble de ses opérations commerciales et de ses activités tout en gardant sa dénomination sociale. En mai 2009, Infogrames Entertainment, société mère du Groupe Atari, annonce qu'elle va adopter le nom Atari afin « de bénéficier de la notoriété de la marque à travers le monde »[5].

Restructuration, puis cessation de paiement[modifier | modifier le code]

En 2010, une opération de rachat de la dette est interrompue entre Atari et BlueBay Value Recovery (Master) Fund Limited et BlueBay Multi-Strategy (Master) Fund Limited, sur décision de ces dernières. En 2012, Atari et BlueBay Value Recovery (Master) Fund Limited et BlueBay Multi-Strategy (Master) Fund Limited trouvent un accord au sujet de la restructuration de la dette.

Le 21 janvier 2013, les filiales américaines (Atari Inc., Atari Interactive Inc., Humongous Inc. et California US Holdings) obtiennent la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites des États-Unis, suivies par la maison mère française Atari SA, placée en cessation des paiements dans le cadre de la loi française[6],[7],[6].

Le 5 décembre 2013, la cour américaine accepte un plan de remboursement de la dette d'Atari payable à Alden Global Capital, permettant à Atari Inc. d'être relancée[8]. Le 24 décembre 2013, Atari SA reprend le contrôle de ses filiales américaines Atari Inc. et Atari Interactive[9],[10].

Reprise de l'activité[modifier | modifier le code]

Maintien de la marque Atari dans le groupe[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir conserver la marque Atari, l'entreprise propose un plan de réorganisation de ses filiales américaines au juge américain Voici ce plan, extrait du Communiqué de Presse du 9 décembre 2013[11]

  • Conserver les actifs essentiels : la marque Atari, les propriétés Atari Classics, la franchise Test Drive Unlimited. Il est rappelé que les franchises v-Rally et Alone in the Dark n’étaient pas concernées par le [chapitre 11] et demeurent donc elles aussi dans le périmètre du Groupe
  • Rembourser les créanciers des Filiales Américaines à hauteur de 25% de leurs créances sur une période de 3 ans avec une limite de 1 750 K$ sur la période
  • Verser au plus tard le 20 décembre 2013 un montant maximum de 3 419 K$ pour rembourser le DIP Financing, payer les frais de la procédure, payer la première échéance due aux créanciers et solder les passifs nés au cours de la procédure [du chapitre 11], qui prendra ainsi fin officiellement le 20 décembre 2013 ; consécutivement, l’ensemble de ces actifs seront réintégrés au périmètre [d'Atari SA]
  • Restructurer les comptes courants consentis aux Filiales Américaines, qui seront capitalisés ou abandonnés
  • S’appuyer sur une organisation adaptée des Filiales Américaines, réduite à moins de 10 employés et qui permettra un retour à la profitabilité des activités.

Retour à une stabilité[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir retrouver une stabilité puis une rentabilité, Atari SA avait pour projet d'appliquer la stratégie suivante en 2013, extraite du Communiqué de Presse du 9 décembre 2013[11]

  • Finaliser le Plan de réorganisation des Filiales Américaines
  • Tirer parti de la marque Atari et du portefeuille de propriétés intellectuelles grâce à des activités de licences et des partenariats stratégiques ;
  • Limiter la prise de risque en privilégiant les partenariats : Atari étudiera des partenariats commerciaux au cas par cas dans le but de tirer le maximum de bénéfices de son vaste portefeuille de propriétés intellectuelles, de sa marque et de l'ensemble de ses actifs
  • Limiter les charges opérationnelles et chercher à améliorer la rentabilité : Atari continuera d’appliquer un strict contrôle des investissements et des coûts.

Franchises et filiales[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site Atari Investisseurs
  2. a b c et d Par l'intermédiaire de la Holding « California US Holdings »
  3. a b c d e et f https://www.atari-investisseurs.fr/wp-content/uploads/2018/09/DDR-2018-VDEF.pdf
  4. atari.com, Le groupe Atari et ses activités, consulté le 28 juin 2009.
  5. atari.com, Infogrames Entertainment – Résultats de l’exercice fiscal 2008/2009, 29 mai 2009.
  6. a et b Atari dépose le bilan, Le Monde, 24 janvier 2013.
  7. Atari : les filiales américaines déposent le bilan Clubic 21 janvier 2013
  8. (en) Atari's bankruptcy escape plan is court-approved
  9. (fr) ATARI : Communication suite à l'assemblée générale - Publié le 14 janvier 2014 Copyright © 2014 Thomson Reuters ONE
  10. (fr) ATARI : Chiffre d'affaires du 1er trimestre de l'exercice 2014/2015
  11. a et b Communiqué de Presse du 9 décembre 2013: Homologation par le juge du Plan de réorganisation de ses filiales américaines et maintien de la marque Atari dans le périmètre du Groupe