Kee Games

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kee Games
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société à capitaux privésVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie vidéoludiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Logo original de Kee Games.
Logo original de Kee Games.
 
Logo de Kee Games, précisant « filiale d'Atari Inc. ».
Logo de Kee Games, précisant « filiale d'Atari Inc. ».

Kee Games est un fabricant de jeu vidéo d'arcade qui a exercé son activité de 1973 à 1978. Kee Games était dirigé par Joe Keenan, un ami de longue date de Nolan Bushnell, le co-fondateur d'Atari Inc.. Keenan réussit à engager plusieurs transfuges de chez Atari Inc., puis s'installe et fait connaître Kee Games en tant que concurrent de celle-ci. En réalité, Kee Games est une filiale d'Atari Inc., créée dans le but de circonvenir aux distributeurs de flippers et de jeux d'arcade qui exigent des accords exclusifs. Kee Games édite plusieurs clones des jeux Atari Inc., lui permettant de vendre en “exclusivité” le quasi-même jeu à deux distributeurs différents[1],[2].

En décembre 1974, la relation entre Atari et Kee Games est découverte. Cependant, Kee Games connaît tellement de succès que les distributeurs veulent acheter les jeux même sans accords d'exclusivité. Au même moment, Atari Inc. fait face à des problèmes financiers et de gestion, alors que Joe Keenan réussit un excellent travail à la tête de Kee Games. La filiale est fusionnée dans Atari Inc. et Keenan est promu président d'Atari Inc.. Atari Inc. continue à utiliser la marque Kee Games pour commercialiser certains de ses jeux jusqu'en 1978, mais dès la fusion tous les jeux sont estampillés : « Kee Games - a wholly owned subsidiary of Atari, Inc. »[3],[4].

Liste de jeux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mark J. P. Wolf, The Video Game Explosion: A History from PONG to Playstation and Beyond, ABC-CLIO, 380 p. (lire en ligne)
  2. (en) Roberto Dillon, The Golden Age of Video Games: The Birth of a Multibillion Dollar Industry, CRC Press, , 209 p. (lire en ligne)
  3. (en) Player 1 Stage 2: Atari Rising
  4. (en) MNick Montfort et Ian Bogost, Racing the Beam: The Atari Video Computer System, MIT Press, , 192 p. (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]