Aryé Dery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aryé Dery
אריה מכלוף דרעי
Illustration.
Fonctions
Vice-Premier ministre israélien
Ministre de la Santé
Ministre de l'Intérieur

(24 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou VI
Prédécesseur Silvan Shalom (Vice-PM, indirectement)
Nitzan Horowitz (Santé)
Ayelet Shaked (Intérieur)
Successeur Yoav Ben-Tzur (Santé, intérim)
Michael Malchieli (Intérieur, intérim)
Ministre de l'Intérieur

(5 ans, 5 mois et 3 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV et V
Prédécesseur Benyamin Netanyahou
Successeur Ayelet Shaked

(3 mois et 6 jours)
Premier ministre Yitzhak Rabin
Gouvernement Rabin II
Prédécesseur Yitzhak Rabin
Successeur Yitzhak Rabin

(4 ans, 4 mois et 19 jours)
Premier ministre Yitzhak Shamir
Gouvernement Shamir II, III et IV
Prédécesseur Yitzhak Shamir
Successeur Yitzhak Rabin
Député à la Knesset
En fonction depuis le
(2 mois et 16 jours)
Élection 1er novembre 2022
Législature 25e

(7 mois et 12 jours)
Législature 24e
Successeur Yossi Taieb

(2 jours)
Élection 23 mars 2021
Législature 24e

(1 an, 1 mois et 22 jours)
Élection 9 avril 2019
Réélection 17 septembre 2019
2 mars 2020
Législature 21e, 22e et 23e
Successeur Uriel Buso

(7 mois et 2 jours)
Élection 17 mars 2015
Législature 20e
Successeur Michael Malchieli

(1 an, 10 mois et 27 jours)
Élection 22 janvier 2013
Législature 19e

(6 ans, 10 mois et 25 jours)
Élection 23 juin 1992
Réélection 29 mai 1996
Ministre du Développement de la Périphérie, du Néguev et de la Galilée

(6 ans et 30 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV et V
Prédécesseur Silvan Shalom
Successeur Oded Forer
Ministre de l’Économie et de l'Industrie

(5 mois et 20 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV
Prédécesseur Naftali Bennett
Successeur Benyamin Netanyahou (intérim)
Moshe Kahlon
Ministre sans portefeuille

(27 jours)
Premier ministre Yitzhak Rabin
Gouvernement Rabin II
Biographie
Nom de naissance Aryé Makhlouf Dery
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Meknès (Maroc)
Nationalité Israélienne
Parti politique Shas
Religion Judaïsme

Aryé Makhlouf Dery (en hébreu : אריה מכלוף דרעי), né le 17 février 1959 à Meknès (Maroc), est un homme politique israélien. Il est le chef du parti religieux séfarade Shas dont il est l'un des fondateurs.

Il est condamné à trois ans de prison pour corruption en 2000, puis bénéficie d'une libération anticipée après avoir purgé les deux tiers de sa peine. De 2016 à 2021, il est ministre de l'Intérieur et ministre du Développement du Néguev et de la Galilée de 2015 à 2021, au sein des quatrième et cinquième gouvernements de Benyamin Netanyahou. Reconnu coupable de fraude fiscale début 2022, il est nommé à la fin de cette même année ministre de l'Intérieur et de la Santé, une nomination par la suite invalidée par la Cour suprême.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 17 février 1959 à Meknès au Maroc, Aryé Dery est le fils de Eliahou Dery et Esther Azogui. Sa famille fait son alya en 1968.

En décembre 1988, Yitzhak Shamir le nomme ministre de l’Intérieur, devenant ainsi le plus jeune ministre de l’histoire d’Israël. Sous le gouvernement de Yitzhak Rabin, il conserve son portefeuille, jusqu'en septembre 1993, date à laquelle, compromis dans une affaire de corruption, il est contraint de démissionner. Cependant, il continue de diriger le parti Shas.

Condamné dans cette affaire à trois ans de prison, en mars 1999, il est contraint de quitter provisoirement la vie politique. Il bénéficie d'une libération anticipée après avoir purgé les deux tiers de sa peine[1].

En septembre 2012, il réintègre le Shas et est placé en deuxième position sur la liste du parti pour les élections législatives israéliennes de 2013. En mai 2013, il est de nouveau nommé à la tête du parti[2].

En janvier 2016, il redevient ministre de l'Intérieur.

Il démissionne de la Knesset en janvier 2022 à la suite d'un accord passé avec la justice selon lequel « il se retirait de la vie politique » en échange d'un allègement de sa peine alors qu'il était jugé coupable de fraude fiscale[3],[4].

Il est réélu député aux élections législatives de 2022. Les députés de la majorité de Benyamin Nétanyahou à la Knesset votent en décembre 2022 un texte de loi, baptisé « loi Dery » par la presse, autorisant une personne reconnue coupable d'un crime d'entrer au gouvernement, en violation de la Constitution israélienne. Aryé Dery peut ainsi être nommé ministre de l'Intérieur et de la Santé dans le gouvernement de Benyamin Netanyahou formé par la droite, l'extrême droite et les ultraorthodoxes[1].

Sa nomination est invalidée trois semaines plus tard par la Cour suprême quelques jours après la présentation par le ministre de la Justice, Yariv Levin, d'un projet de réforme du système judiciaire visant à introduire une clause « dérogatoire » permettant au Parlement de passer outre une décision de la Cour suprême[1]. Cette dernière est visée par des menaces diverses. Le député Avraham Bezalel, également membre du Shas, avertit que si la Cour décidait de disqualifier Aryé Dery, cela s'apparenterait, pour les juges, à « se tirer une balle dans la tête »[4]. Le 22 janvier 2023, le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, démet Aryé Dery de ses fonctions de ministre de la Santé et de ministre de l'Intérieur.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié à Yaffa Cohen, fille de l'ancien rabbin de Rosny-sous-Bois, avec qui il a neuf enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « En Israël, la Cour suprême invalide la nomination du ministre de l’intérieur, condamné pour fraude fiscale », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  2. (en)Aryeh Deri restored as Shas leader, Eli Yishai is out
  3. (en) Yonah Jeremy Bob, « Shas head Arye Deri admits to, and is convicted of, tax crimes », sur The Jerusalem Post, (consulté le )
  4. a et b « Le torchon brule entre le gouvernement et la justice en Israël », sur Les Echos,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Peter Hirschberg, The world of Shas, American Jewish Committee, 1re éd., 36 p. (ASIN B0006E8M50)
  • (he) Yoel Nir, אריה דרעי, העלייה, המשבר, הכאבAryé Dery, l'ascension, la crise, la souffrance, Yediot Aharonot,‎ , 1re éd., 543 p.