Nitzan Horowitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horowitz.
Nitzan Horowitz
Nitzan Horowitz (2009)
Nitzan Horowitz (2009)
Fonctions
Parlementaire à la Knesset
Législature 18e, 19e
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Rishon LeZion
Nationalité Drapeau d'Israël Israélien
Parti politique Meretz
Diplômé de Université de Tel-Aviv
Profession Journaliste
Résidence Tel Aviv

Nitzan Horowitz

Nitzan Horowitz (hébreu : ניצן הורוביץ), né le à Rishon LeZion, est un journaliste et homme politique israélien. Il a été le commentateur des affaires étrangères et à la tête du service international de News 10, la division information de la chaîne israélienne Channel 10, avant d'être élu à la Knesset sur la liste Meretz en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Horowitz est diplômé de la faculté de droit de l'université de Tel-Aviv. Au début de sa carrière journalistique il servit en tant que reporter international pendant la dernière phase de la guerre du Liban de 1982. Ensuite il travailla, toujours au service international, à Galeï Tsahal, une radio de l'armée israélienne (1983-1987). En 1987 il commença à travailler chez Hadashot - un journal israélien - en tant que rédacteur en chef des affaires étrangères. En 1989 il commença sa carrière à Haaretz, en tant que rédacteur au service des affaires étrangères. Il fut également le correspondant de Haaretz à Paris (1993-1998), couvrant également l'Union européenne, et en tant que correspondant de Haaretz à Washington (1998-2001). De retour en Israël, Horowitz devint le rédacteur en chef des affaires étrangères chez Haaretz.

Quand "News 10" commença à émettre en janvier 2002, Horowitz fonda le service information internationale. Il fut l'auteur de reportages majeurs suivant le tremblement de terre du 26 décembre 2004 et cette chasse à l'homme pour découvrir Oussama ben Laden en Afghanistan. Il participa également à l'émission London & Kirschenbaum avec des reportages et des analyses sur le monde des affaires.

En 2008, Horowitz créa et dirigea une série de documentaire intitulée WORLD: The Next Generation - Nitzan Horowitz in search of tomorrow. Elle suivait quelques phénomènes majeurs et tendances du monde de demain : le vieillissement, le développement durable des villes, l'immigration, le développement industriel et urbain en Chine, et la révolution des hautes technologies en Inde.

Horowitz était membre du conseil d'administration de l'Association pour les droits civils en Israël (ACRI - Association for Civil Rights in Israel). Il a également été actif sur les questions environnementales et a reçu en 2007 le "Prix Pratt" pour le journalisme écologique.

En décembre 2008, il dut se résigner à quitter Channel 10 et devint un candidat de l'aile gauche israélienne, New Movement-Meretz pour les élections suivantes[1]. Le 18 décembre, il a obtenu la troisième place sur la liste commune de Hatnua Hahadasha (The New Movement) et du Meretz. Il a alors déclaré : "Mon but est de continuer de faire ce dont j'ai parlé ces dernières années, de protéger la mer, de promouvoir de nouvelle génération de transports publics non polluants"[2].

Le Meretz gagna trois sièges durant les élections législatives israéliennes de 2009 en février[3] faisant d'Horowitz le deuxième membre ouvertement gay de la Knesset et le seul à avoir été élu en 2009. Le premier, Uzi Even, était également membre du Meretz[4]. Le 16 février, il annonça un projet de loi qui autoriserait les mariages ou unions civiles entre deux partenaires, quels que soient leurs religions, origines ethniques ou genres[5]. Engagé sur les questions de discriminations des personnes LGBT, il prit part aux manifestations à la suite de la fusillade de Tel-Aviv le 1er août 2009 visant un groupe de jeunes homosexuels disant qu'il s'agissait « sans aucun doute de la plus grave attaque jamais subie par la communauté homosexuelle israélienne. Nous sommes tous sous le choc »[6].

Horowitz réside à Tel Aviv avec son compagnon[7].

En 2009, il a annoncé qu'il boycotterait désormais toutes les visites du pape Benoît XVI en Israël car à ses yeux ce dernier donnait un message de « rigidité, d'extrémisme religieux et d'imperméabilité. De toutes les injustices du pape, la pire est son opposition à la diffusion de contraceptifs. Il est difficile de dire combien de pauvres hommes et femmes en Afrique, en Asie et en Amérique du sud ont contracté le virus du SIDA à cause de cette attitude bornée, mais nous sommes en train de parler de beaucoup »[8]. Il expliqua également sa position sur Ynetnews[9].

En mai 2013, Horowitz annonce sa candidature à l'élection municipale à Tel-Aviv[10]. En octobre, il est opposé à Ron Huldai, le maire sortant, membre du Parti travailliste. Horowitz reçoit 41 % des voix contre 57 % à Huldai[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Shelly Paz, « Gilon beats Gal-On in Meretz primary », Jerusalem Post,‎ (lire en ligne)
  2. Shelly Paz, « Meretz and Hatnua Hahadasha unveil their joint Knesset list », Jerusalem Post,‎ (lire en ligne)
  3. Eli Senyor, « Meretz shock: Gal-On not in Knesset », Ynetnews,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Shahar Ilan, « The freshman », Haaretz,‎ (lire en ligne)
  5. « First-term Meretz MK to present bill for gay and civil marriages », Haaretz,‎ (lire en ligne)
  6. « Un tireur ouvre le feu dans une association homosexuelle de Tel Aviv: deux morts et au moins dix blessés », Nouvelobs.com, (consulté le 2 août 2009)
  7. http://www.knesset.gov.il/mk/eng/mk_eng.asp?mk_individual_id_t=843
  8. (en) Meretz MK to boycott all pope's activities in Israel
  9. Nitzan Horowitz, « Making our world worse », Ynetnews,‎ (lire en ligne)Nitzan Horowitz, « Disrespecting other faiths », Ynetnews,‎ (lire en ligne)
  10. (en) Ilan Lior, « Nitzan Horowitz declares candidacy in Tel Aviv mayoral race », Ha'aretz,
  11. (en) Ben Hartman, « Huldai bests Horowitz in TA mayoral race », The Jerusalem Post,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :