Arnaud Dumond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumond.

Arnaud Dumond (né dans les années 1950) est un guitariste classique et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Parisien, c'est après avoir débuté la musique au piano et à la guitare flamenca qu’il achève ses études supérieures de guitare classique à l'École normale de musique de Paris avec Lily Wacrenier puis Alberto Ponce. Il y obtient la Licence de concert[Quoi ?] à l'unanimité et le maximum de points. Il fréquente parallèlement les stages d'été de Narciso Yepes, John Williams en Angleterre et Joseph Urshalmi en Israël.

Compositeur autodidacte, il visite cependant les classes d'analyse de Jean-Pierre Guézec, Maurice Ohana et Nadia Boulanger, laquelle l'invitera personnellement à venir jouer dans son Académie d'été au château de Fontainebleau, puis à y enseigner sous la direction de Narcis Bonet.

Guitariste concertiste[modifier | modifier le code]

Arnaud Dumond a remporté plusieurs prix internationaux tant comme interprète que compositeur. Depuis 1970, il a joué dans plus de soixante pays, dont de nombreuses prestations en France, à travers plus de mille concerts jusqu'aujourd'hui. D'un tempérament éclectique, il s'est d'abord distingué par une approche engagée dans la musique contemporaine, jusqu'à créer un Festival à Paris, la S.P.A.G (Semaines de Paris Autour de la Guitare) sous la présidence d'honneur de Maurice Ohana, Luciano Berio, Elliott Carter et Edison Denisov qui le soutiennent dans cette entreprise, ce festival ayant pour but d'associer la guitare aux autres instruments et voix chez les compositeurs contemporains afin de sortir la guitare de son ghetto fataliste.

Il a créé et joué de nombreuses œuvres. En 2002, il est choisi parmi les prestigieux interprètes de l'intégrale des Sequenze de Luciano Berio donnée au Grand Théâtre de Genève en présence du compositeur.

Parallèlement à ses duos officiels, il s'est produit avec de nombreux musiciens dont les flûtistes Georges Alirol et Alain Marion, le pianiste Claude Bolling, le violoniste baroque Patrick Bismuth, Jaco Pastorius, Armando Poleo (percussion), André Stocchetti. Il a joué ou été joué par les chefs d'orchestre et de chœur Philippe Naon, Cyril Diederich, Leo Brouwer, Philippe Bride, Daniel Kawka, Jean-Pierre Wallez, Roland Douatte, Johan Fargeot, Joachim Leroux, Stéphane Candat, Agnès Stocchetti. Il s'est produit avec ses collègues guitaristes Alexandre Lagoya, Pierre Pesnon, Roland Dyens, Yan Vagh, Frédéric Bernard, et avec les comédiens Anne Alvaro, François Marthouret (journées Maria Casares), ou à travers des récitals de poésie/musique avec Marie-Christine Barrault, Alain Cuny, Jean-Marie Bernicat, Alain Carré, Pierre Lamy, Michel Paulin, Richard Vachoux (Genève), Frédérique Villedent. En 2012 Robert Hossein et Michael Lonsdale interprétèrent les textes de son Requiem de la Nativité en l'église de la Madeleine de Paris.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Auteur de plusieurs méthodes expérimentales, il a donné des master-classes dans une cinquantaine de pays, et dirigé des stages aux États-Unis, Suisse, Tchéquie, Allemagne, Japon, Angleterre, Italie, Grèce etc. et dans de nombreuses villes françaises. Il enseigne chaque été en France lors d'un stage en juillet. Professeur titulaire hors classe il enseigne à Paris.

Compositions[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa carrière de concertiste, Dumond poursuit celle de compositeur : à son actif on compte une centaine d'œuvres de toutes natures : solos, duos, quatuors, chœur, orchestre, ensemble divers, etc.

Une nouvelle version de son Requiem de la Nativité (pour chœur et chœur d'enfants, deux sopranos, récitants, orchestre et ensemble de cordes pincées) fut créée à la cathédrale de Reims le 17 octobre 2010 puis donné en l'Église de la Madeleine à Paris trois fois en 2012. Ce Requiem, dont les prémisses furent créés par Philippe Nahon et Maurice Bourbon, puis Johann Fargeot, a été joué une douzaine de fois depuis dans des cathédrales de France.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Chœur & orchestre
  • Requiem de la Nativité (1H50'), oratorio pour chœur mixte, chœur d'enfants, soprano et mezzo-soprano, récitants, ensemble instrumental (flûte, clarinette.cor,trompette, quatuor à cordes, percussions) et ensemble de cordes pincées
  • Messe in terra pax (30'), pour chœur mixte a capella avec accompagnement d'orgue ad lib.
  • Jusque dans l'Oubli je t'aimerai... (hommage à Orphée & Eurydice) (8'), chœur mixte, quatuor vocal et orchestre d'harmonie
  • Sonnerie à réveiller les morts (15'), pour chœur mixte, quatuor vocal et orchestre d'harmonie
  • Voi ch'intrate... (14'), pour chœur mixte (texte de Dante, extrait de l'Enfer, Divine comédie)
  • … Et nous ferons des plorations vers la lumière inclinés (6'), pour quatuor vocal, chœur mixte et orchestre d'harmonie
  • Passion selon (Une histoire de Monsieur Jésus), oratorio pour récitants, chœur, solistes et ensemble orchestral
  • À la gloire des Dieux qui n'existent pas, oratorio multiconfessionnel
  • Cêne de ménage (6'), pour chœur mixte a capella
  • Folia des enfants qui n'ont plus de maison (5'), pour chœur d'enfants, texte de Debussy, en révision.
  • Agnus et Paradisum (10'), pour chœur d'enfants (extraits du Requiem de la nativité)
  • Notre père (4'), pour ensemble vocal a capella
  • L'amour est infatigable (4'), pour chœur mixte a capella, texte de Verlaine
  • Partir-revenir (5'), pour orchestre d'harmonie
Musique de scène ou de films
  • Catherine, pièce de Guy Kerner, pour violon solo (créée par Jean Mouillère)
  • Des bleus à l'âme, film de Jean-Louis Bertucelli (sur France 2)
  • Whisper, bande pour orchestre, ballet de Marie-Laure Bédel-Tarneaud
  • Hope, bande de musique électroacoustique, ballet de Marie-Laure Bédel-Tarneaud
  • Aladin, pour quatuor : clarinette ou saxophone, violoncelle, guitare et contrebasse, ballet de Marie-Laure Bédel-Tarneaud
  • Les Troyennes, texte d'Euripide
Concerti pour guitare(s) et orchestre ou chœur
  • Compter Until Zwölf (10'), pour guitare soliste et ensemble de guitares par qautre
  • L'arbre aux aurores (40'), pour orchestre et guitare
  • Neige sous les orangers (15'), pour guitare et orchestre à cordes
  • Psaumes sans paroles (20'), pour chœur mixte et guitare
  • Commencer, Continuer, Apprendre à finir…, concerto pour deux guitares et orchestre de guitares / version orchestre à cordes
Musique de chambre
  • Médée Midi Désert (13'), pour flûte à bec et guitare (version pour flûte et pour clarinette et guitare)
  • Miroirs de lascaux (10'), pour clavecin et guitare
  • Pas de deux (10'), pour violon et guitare
  • Neiges (10'), pour marimba, petites percussions et guitare
  • Colloque senti et mental (4'), pour violoncelle et contrebasse (+ voix des deux instrumentistes)
  • Un cas (nac) de Rhapsodie (4'), pour clarinette et guitare
  • Trois faces du silence (7'), pour violoncelle et guitare
  • Défaites galantes / Hommage à Watteau (15'), sextet pour soprano, basse, flûte, violon, contrebasse et guitare
  • Le grand chaperon rouge (7'), mono-drame pour percussionniste et ensemble de tambours à peaux
  • Plus d'Amour grâce au lierre, par la pierre plus de Temps, pour violon, violoncelle, guitare et récitant
  • La guitare endormie (7'), pour récitant(e) et guitare (textes de Pierre Reverdy) créé par Alain Cuny
  • Jardin des oliviers - ce soir - soyez seul (25'), pour quatuor à cordes et guitare
  • Roman (7'), pour guitare et quatuor à cordes
  • Adagio & Passacaille (7'), pour duo de guitares en trio avec flûte
  • Claires et nettes (5'), pour ensemble de clarinettes
  • Sax à piles (5'), pour ensemble de saxophones
  • Un silence si doux (5'), pour ensemble de flûtes et flûtes à bec
  • Suite Aladin (40'), douze mouvements pour quatuor : clarinette ou saxophone soprano, violoncelle, guitare et contrebasse.
  • Sonnerie du Cor des Alpes (4'), pour Cor des Alpes et Sextuor à cordes (juin 2015) créé au Festival des Instruments d'amour
Musique électroacoustique
  • Un rêve sans importance spéciale (10'), pour guitare m.i.d.i. et synthétiseur Korg, enregistré sur CD
  • Oud of Africa (11') (textes de Aimé Césaire et Isabelle Rimbaud) pour guitare m.i.d.i, meta-instrument et voix, en collaboration avec Francis Faber, enregistré sur CD
  • Solo (5'), pour guitare m.i.d.i. et électronique live en collaboration avec Francis Faber, enregistré sur CD
  • Hope (25'), bande de musique électroacoustique, ballet de Marie-Laure Bédel-Tarneaud
  • Derviche tourneur le retour (Hommage à marcel Dadi) (5'), pour guitare m.i.d.i. et électronique live, enregistré sur CD
Quatuor de guitares / ensembles de guitares
  • Cordes de brume (8'), commande de Paul Portmann à Genève-Meyrin, créé au Japon
  • Le Temps voleur en fuite (15'), Éditions Dobermann, Canada, enregistré sur CD
  • Trois musiques plectrales (10'), pour ensemble de mandolines et guitares
  • Fandin'go (7'), pour 4 ou 5 guitares
  • John Lennon les notes (5'), Éditions Dobermann, Canada
  • Choral & Bal (6'), Éditions Dobermann, Canada
  • Adagio & Passacaille (7'), enregistré sur CD
  • Grande sonnerie (6'), pour ensemble de guitares, violons, flûtes et percussion
  • Un silence si doux (5'), pour 4 ou 5 guitares
  • Train de nuit (4')
Guitare seule
  • Leçons de Ténèbres (45') en 9 mouvements, pour guitare et 9 cierges éteints l'un après l'autre, enregistré sur CD
  • Lythanie-Sonata da requiem (13'), Éditions Transatlantiques, Paris, enregistré sur CD
  • Un silence d'oiseaux (10'), enregistré sur CD
  • Comme un Tango (12'), Éditions Dobermann, Québec, Canada, enregistré sur CD
  • Cinq hommages français (20'), à Couperin, Milhaud, Poulenc, Debussy, Ravel, Ed. Oz/Dobermann, Québec, sur CD
  • Cinq Haikus atonaux (7'), Éditions Transatlantiques, Paris, enregistré sur CD
  • Variations sur la Folie (8'), Éditions Dobermann, Québec, Canada, enregistré sur CD
  • Sol à Seul (7'), pour guitare et voix de l'interprète, enregistré sur CD
  • Christmas music (8')
  • 36 études de style (50'), Éditions Lemoine, Paris
  • 24 préludes pour guitare (1H15') (Se souvenir des belles roses, Au bout de la nuit, C'est un vent qui vient de la mer, À l'adieu, Mielancolie, Liés-tirés-fraternité, La soutenable légèreté de l'arpège, etc.)
  • Greensleeves'changes (6'), Éditions Van de Velde (chez Editions Lemoine), enregistré sur CD
  • Quatre petites saisons (Tant de printemps, Sol étude d'été, Passacaille d'automne, Raga d'hiver), Éditions Soldano
  • Prélude et Toccata (8'), commande du Concours International Robert Vidal, 2015
  • Erre Landes, Éditions Soldano
  • Célèbre Sarabande de Haendel, arrangement A. Dumond
Duo de guitares
  • Au bout de la nuit (4'), en Duo et en Solo, Productions d'Oz, Québec, Canada
  • Adagio & Passacaille (8'), Productions d'Oz, Québec, Canada
  • Ground for two (4'), productions d'Oz, Québec, Canada
  • Greensleeves'changes, 10 variations sur Greensleeves (6'), productions d'Oz, Québec, Canada, enregistré sur CD
  • Tank'go home (13')
  • Flammes and Co (8')
  • Douze petits duos et trios
  • Chaconne de JS Bach (13'), avec une seconde voix de A. Dumond
  • Sinfonia en Mi majeur de J.-S. Bach (5'), avec une seconde voix de A. Dumond
  • Catedral de Barrios (Allegro solennel) (4'), avec une seconde voix de A. Dumond
  • Deux Préludes de JS Bach (Do et ré min), avec une seconde voix de A. Dumond
Pour le Piano

24 petits préludes, Éditions Soldano

Discographie[modifier | modifier le code]

Il a enregistré ou participé à une vingtaine de disques, du luth à l’électroacoustique, comprenant de nombreux duos : avec flûte (William Parrot), clavecin (Michèle Delfosse), avec guitare flamenca (Vincent Le Gall puis Jean-Baptiste Marino), avec guitare jazz (Yan Vagh), avec guitare folk (Pierre Pesnon), avec electronic live (Francis Faber) etc.

  • Les Grandes pages de la guitare (soli, duos, quatuor) (Asturias, Aranjuez, La catedral, Koyunbaba de Domeniconi, Narvaez, Greensleeves, Sarabande de Haendel, Recuerdos de la Alhambra, Le Temps voleur en fuite de A.Dumond), Intégral Classic
  • Œuvres pour guitare d'A. Dumond vol.1 (Un silence d'oiseaux, Comme un tango, Lythanie-Requiem, 5 Hommages français, Haïkus atonaux, Solo electroacoustique), Intégral Classic
  • Leçons de ténèbres, Œuvres pour guitare de A. Dumond vol.2 (9 Leçons de ténèbres, 5 Haïkus atonaux, Seul, Transcriptions), HML Records (Pays-Bas)
  • Flûte et guitare au XXè siècle (Dumond, Médée Midi Désert, Ibert, Villa-Lobos, Satie, Bartok + Ohana en solo de guitare), CD Mandala Harmonia Mundi
  • Clavecin, Luth et Guitare (Dowland, Milano, Johnson, Ortiz, Besard, Vivaldi, Beethoven, Bocherini, Dumond, Miroirs de Lascaux , CD Mandala Harmonia Mundi
  • El Dorado, musiques du film de Carlos Saura
  • La guitare romantique (Mertz, Sor, Giuliani, Heinrich Albert), Intégral Classic
  • Flammes & Co (Albeniz, Falla, Rodrigo, Sanz, Le Gall, Dumond), Intégral Classic
  • Un rêve sans importance spéciale, concert électroacoustique (Faber, Sédes, Mannis, De Laubier, Corregia, A. Dumond), Intégral Classic
  • Totem, concert électroacoustique (Faber, Sédes, Mannis, A. Dumond)
  • Messe in terra pax de A. Dumond par le Chœur Bulgare de Plovdiv (+ Mozart et Chants bulgares)
  • Jusque dans l'Oubli je t'aimerai Œuvres pour chœur vol.1, (Sonnerie à réveiller les morts, Messe in terra pax, Suite de Requiem, Cêne de ménage), Intégral Classic
  • Musiques d'Amérique Latine (Barrios, Villa-Lobos, Lauro, Brouwer, Ponce, Pernambuco, Achaval), Disque noir Cezame-Argile
  • Les plus belles pages de la guitare (Bach, Barrios, Kleynjans, Dyens, Tarrega, Pujol, Ponce, Villa-Lobos), CD VERANY
  • Airs et danses de la Renaissance (France & Europe du Nord), Disque noir Cezame-Argile

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Guitariste

  • Prix Concours International de Paris-Radio-France (second prix en 1972), il sera le premier guitariste Français de l'histoire de ce prestigieux concours à en remporter le 1er Prix en 1973, au Théâtre des Champs Élysées.
  • Prix Concours Gaudeamus de Musique contemporaine (ouvert à tous les instruments) : il sera le premier guitariste à arriver en finale dans l’histoire de ce Concours. Il y obtiendra également le Prix du Public.
  • Prix Concours Yamaha pour interprètes-compositeurs de Tokyo, où il sera premier nommé interprétant lui-même son œuvre Médée Midi Désert pour flûte et guitare.
  • Prix Concours des Jeunesses Musicales Internationales de Belgrade en 1974.

Compositeur

  • 1er et 2nd Prix "Ciudad Ibague" de Colombie pour sa Messe in terra pax.
  • Prix Lycéen de La Lettre du Musicien pour Solo / version électroacoustique avec Francis Faber.
  • Prix Radio-France pour Lythanie/Sonata da Requiem (nouvelle version de Rhapsodie diabolique).
  • Prix GFA aux États-Unis pour ses Leçons de Ténèbres.
  • Prix Fondation Menuhin pour Comme un tango.

[réf. nécessaire]

Liens externes[modifier | modifier le code]