Alexandre Lagoya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alexandre Lagoya
Alexandre Lagoya.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Labels
Distinction

Alexandre Lagoya est un guitariste français né le à Alexandrie (Égypte) et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre Lagoya naît de parents grec et italien installés en Égypte. Il commence la pratique de la guitare à l’âge de 7 ans et donne son premier concert à 13 ans[1] : il devient connu au Moyen-Orient. À 20 ans, il se rend à Paris pour parfaire ses connaissances musicales ; il rencontre la guitariste Ida Presti qu'il épouse en 1952 et avec laquelle il forme le duo Presti-Lagoya[1] qui va devenir l'un des plus grands duos de guitare du XXe siècle, de 1950 jusqu’à la mort prématurée d'Ida Presti en 1967.

Sa carrière s’interrompt alors. Cinq ans plus tard, il entame une intense carrière en solo, avec de nombreux concerts et enregistrements.

Pédagogue[modifier | modifier le code]

Alexandre Lagoya est le fondateur de la classe de guitare à la Schola Cantorum[1] puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il enseigne entre 1969 et 1994 et, à ce titre, forme de nombreux guitaristes tels que : Laurent Blanquart, Yvon Demillac, Emmanuel Rossfelder, Nelly Decamp, Olivier Chassain[2], Aaron Skitri, Pascal Parnet Feugueur, Simon Schembri.

Quelques-unes de ses œuvres[modifier | modifier le code]

Transcriptions pour guitare solo[modifier | modifier le code]

Transcriptions pour deux guitares[modifier | modifier le code]

Jean-Sébastien Bach

  • Suite anglaise no 2 BWV 807
  • Suite anglaise no 3 BWV 808
  • Suite française no 5 BWV 816
  • Prélude et fugue BWV 847
  • Prélude et fugue BWV 862
  • Prélude et fugue BWV 881
  • Prélude BWV 928

Georg Friedrich Haendel

  • Chaconne HWV 435
  • Allegro HWV 432

Domenico Scarlatti

  • Sonate K 4
  • Sonate K 87
  • Sonate K 96
  • Sonate K 159
  • Sonate K 173
  • Sonate K 380

Compositions[3][modifier | modifier le code]

  • Caprice (1959)
  • Rêverie (1959)
  • 6 Études

Pièces dédiées à Alexandre Lagoya[modifier | modifier le code]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Lagoya : la disparition d'un virtuose », sur Les Échos, (consulté le )
  2. « Olivier CHASSAIN | Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris », sur conservatoiredeparis.fr (consulté le )
  3. « Alexandre Lagoya (1929-1999) », sur data.bnf.fr (consulté le )
  4. (en-GB) « Joaquín Rodrigo - Tríptico (1978) », sur joaquin-rodrigo.com (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Presti, Anne Marillia, avec la participation d'Isabelle Presti, Alexandre Lagoya, la Légende de la Guitare, Lyon, éditions Habanera, 2019.

Liens externes[modifier | modifier le code]