Pierre-Yves Artaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Artaud.
Pierre-Yves Artaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Élève
Alexandra Grot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre-Yves Artaud, né le à Paris, est un flûtiste classique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier prix de flûte et de musique de chambre du Conservatoire de Paris, il mène une triple carrière de concertiste, de chercheur et de pédagogue.

Longtemps soliste à l'ensemble 2e2m, dont il a été le directeur artistique de 1994 à 1997, il est appelé en 1981 par Pierre Boulez à la direction de l'Atelier de recherche instrumentale à l'IRCAM, qu'il dirige jusqu'en 1986.

Grand interprète du répertoire contemporain, il suscite et crée de nombreuses œuvres (Gilbert Amy, André Boucourechliev, Franco Donatoni, Brian Ferneyhough, Sofia Goubaïdoulina, Klaus Huber, Betsy Jolas, Sophie Lacaze, Michaël Levinas, Paul Méfano, Emmanuel Nunes, Luis de Pablo, Doina Rotaru (en) ou Yoshihisa Taira).

Professeur de flûte et de musique de chambre au CNSMDP et à l'École normale de musique de Paris, Pierre-Yves Artaud a donné de nombreuses master classes (en Europe comme en Asie, notamment au Japon).

Auteur de plusieurs traités pédagogiques, dont Flûtes au Présent sur les modes de jeu, il enseigne également la didactique au CNSMDP.

Il a obtenu plusieurs récompenses, tels le prix de l'Académie Charles-Cros (trois fois), le grand prix d'interprétation de la musique française d'aujourd'hui de la SACEM (1982), le grand prix japonais du disque (1984) et le prix de la réalisation pédagogique de la SACEM (1998).

Films[modifier | modifier le code]

Une leçon particulière réalisation Claude Mouriéras Conception Olivier Bernager et François Manceaux 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]