Alberto Ponce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ponce (homonymie).
Alberto Ponce
Nom de naissance Alberto González Muñoz
Naissance
Madrid, Espagne
Décès (à 84 ans)
Activité principale Guitariste, pédagogue
Formation Conservatoire municipal de musique de Barcelone, Conservatoire de Lisbonne
Maîtres Emilio Pujol
Enseignement Conservatoire de Paris, Conservatoire de musique de Cachan, École normale de musique de Paris

Alberto Ponce, né à Madrid le et mort le [1], est un guitariste classique espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père d'Alberto Ponce a été son premier professeur. Alberto Ponce est entré enfant au Conservatoire municipal de musique de Barcelone, où, en plus de la guitare, il étudie le piano, l'harmonie et la musique de chambre[2]. Ses professeurs sont notamment Lluís Maria Millet i Millet, directeur de l'Orfeó Català, Joan Pich i Santasusana, Joaquim Zamacois i Soler, et Gilbert Camins (piano)[3].

Emilio Pujol

Il a quitté le Conservatoire avec un diplôme et une mention honorable et ensuite rencontré une personne qui a eu une influence importante sur sa carrière : Emilio Pujol[2]. Le musicologue catalan lui a conseillé d'entrer au Conservatoire de Lisbonne. Après trois années d'études, Ponce a perfectionné sa technique à l'Académie musicale Chigiana de Sienne[4].

En 1961, il remporte le premier prix au Concours International à Paris, organisé par l'Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF)[4].

Pédagogue réputé[5], il enseigne au Conservatoire de Paris, ainsi qu'au Conservatoire de musique de Cachan dans le Val-de-Marne vers les années 1965-1970, et également à l'École normale de musique de Paris[6].

Disciple de Emilio Pujol, il a formé des générations de guitaristes du monde entier et a contribué à la diffusion et au développement de la musique contemporaine pour son instrument, notamment avec Maurice Ohana (enregistrement de Si le jour paraît et du Concerto chez Arion).

Liste des élèves récompensés aux examens les 25 premières années[7][modifier | modifier le code]

Diplôme de concertiste de l’école normale de musique de Paris, Alfred Cortot


1968 ‑ Richard Riera/ Leticia Alba

1969 ‑ Rafael Andia

1970 ‑ Geneviève Chanut /Jéromine Stefanaggi

1971 ‑ Arnaud Dumond

1972 ‑ Michel Coing

1973 ‑ Michelangelo Severi

1974 ‑ François Martin

1975    --------

1976 ‑ Roland Dyens / Fumito Kurosaka/ Santiago Rebenaque

1977 ‑ Y. Iwanaga/ Luis Martin Diego/ Y. Sakaï

1978 ‑ Pascal Boels /Mike Dezavelle/ Maryvonne Landreau /Shinishi Fukuda

1979 ‑ Philippe Azoulay

1980 ‑ Marianne Renno / Eladio Scharron

1981 ‑ Jean Bruno Rasoloarison / Benoit Schlossberg/ Dominique Daigremont

1982 ‑ Catherine Fayance / Carlos Marin

1983 - Carles Trepat/ Sylvain Cinquini/ François Laurent

1984 ‑ François Moriconi

1985 ‑ Guido Fichtner/ Walter Zanetti/  Dominiqiie Barzyk/ Laurence Munsch

1986 ‑ Stephan Schmidt /Isabelle Etinger/ Jean‑Pierre Cuisinier

1987 ‑  José‑Manuel Lopez‑Mendez

1988 ‑ Murielle Geoffroy / Brigitte Weiss / Richard Montembault / Monica Paolini

1989 ‑ Jérôme Guillien/ Sandro Torlontano/ Roland Ulrich

1990    --------

1991 ‑ Giorgio Albiani / Corinne Freyvogel/ Andréa Gasperi /Yoran Zerbib

1992 ‑ Alberto Vingiano /Roberto Spano/ Adriano Rullo / Marylise Florid

1993 ‑ Danilo Leggieri/ Renaud Duret / Sylvie Burgos

(Liste publiée en 1993 dans « les cahiers de la guitare » No 49)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Rodriguo, Falla, Garcia : Chansons espagnoles[8].
  • L'art de la guitare, vol. 1, 2006
  • Si le jour paraît. Compositeur: Maurice Ohana (1913–1992); Orquesta Filarmonica del Prado; Daniel Chabrun, chef d'orchestre ; label Arion ARN 38 240 (1974).
  • Charmes de la guitare[9],[10].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Alberto Ponce » (voir la liste des auteurs).
  1. « Le guitariste Alberto Ponce s'est éteint », sur France Musique, (consulté le 1er août 2019)
  2. a et b [http://www.roscoff-quotidien.eu/asso055.htm « La vie quotidienne � Roscoff - Association - Alberto Ponce - Guitare »], sur www.roscoff-quotidien.eu (consulté le 29 octobre 2018)
  3. https://books.google.nl/books?id=bC7BBwAAQBAJ
  4. a et b (en) Maurice J. Summerfield (2002), The Classical Guitar: Its Evolution, Players and Personalities Since 1800 , Blaydon-on-Tyne: Ashley Mark Publishing Co., p. 228.
  5. https://www.resmusica.com/2006/04/22/l-art-de-alberto-ponce/
  6. (en) 11 avril 2002, "French classic", St. Louis Post-Dispatch, p. G27.
  7. « LABYRINTHES D'UN GUITARISTE, Rafael Andia - livre, ebook, epub », sur www.editions-harmattan.fr (consulté le 7 août 2019)
  8. https://www.deezer.com/fr/album/732377.
  9. http://mp3-fast.ru/alberto-ponce-estancias-1-2-7876118.htm
  10. https://www.deezer.com/fr/album/731328.

Liens externes[modifier | modifier le code]