Armorial des familles basques (Mi - Mu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article décrit l'armorial des familles basques par ordre alphabétique et concerne les familles dont les noms commencent par les lettres « Mi » successivement jusqu’à « Mu ».

Mi[modifier | modifier le code]

Famille Michelena (vallée d'Oiartzun) :

Blason Blasonnement :
De gueules à une bande d'argent accostée de deux étoiles d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Famille originaire de la vallée d'Oiartzun où elle est toujours représentée, établie à Urdax et Elizondo, en vallée du Baztan et en Labourd.

Famille Milhayn (Pays de Mixe) :

Blason Blasonnement :
De gueules à trois chevrons d'or (qui est Luxe).
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources ;
Commentaires : Arnaud de Luxe, seigneur de Milhayn, à Sillègue, était homme d'armes du comte de Foix contre les Anglais en 1336-1337.

Famille Mimiague (Bayonne) :

Blason Blasonnement :
D'argent à une aigle d'azur ; au chef de gueules plain.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[2].
Commentaires : N. de Mimiugue, avocat au sénéchal de Bayonne, reçut d'office ces armes à l'Armorial général de 1696.

Famille Minondo (Basse-Navarre) :

Blason Blasonnement :
De gueules à trois fasces d'or accompagnées de trois croix teutoniques du même, une en chef, l'autre en pointe. Alias : d'argent à la croix alaisée de gueules.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[3]
Commentaires : Maison noble d'Irouléguy, en vallée de Baïgorry, avec des branches en Labourd, Saint-Sébastien et au Guatémala.
Note : Le premier blasonnement est incomplet et/ou incohérent (on parle de trois croix puis l'une en chef et l'autre en pointe).

Famille Miqueu (Pays de Cize) :

Blason Blasonnement :
Écartelé, aux 1 et 4 d'or à une croix pommetée de gueules ; aux 2 et 3 d'azur à un ermitage d'argent.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[4],[5]

Famille Mira (Basse-Navarre) :

Blason Blasonnement :
D'azur à la tour d'argent ouverte de gueules, sur une onde d'argent et d'azur, et un lévrier moucheté d'argent et de sable, attaché à la porte de la tour ; à la bordure d'or chargée de dix chaudrons de sable.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires :
Note : Ce blasonnement est incomplet et/ou incohérent (le lévrier à dextre ou senestre ?).

Famille Mirafuentes (Fontarrabie) :

Blason Blasonnement :
D'or à trois fasces de sable ; à la bordure de gueules chargée de huit flanchis d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[5]
Commentaires : Une branche s'établit à Fontarrabie ou Diego et Martin de Mirafuenles prouvèrent leur noblesse en 1765.

Famille Miramon (de) (Bayonne) :

Blason Blasonnement :

Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[6]
Commentaires : Famille patricienne de Bayonne originaire de Narp et Oloron-Sainte-Marie, en Béarn où elle est citée en 1650, établie en Labourd au XVIIIe siècle.

Famille Miramon (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
D'argent au sanglier passant au naturel poursuivi par un chien du même. Alias : d'argent à l'arbre de sinople et un sanglier de sable au pied l'arbre.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]
Commentaires : Maison noble à Artiga, près de Saint Sébastien, dont les membres furent parmi les fondateurs de l'église de Saint Sébastien el Antiguo.

Famille Mirandola (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
D'or à l'aigle éployée de sable, becquée de gueules, accompagné d'un listel avec l'inscription "Si Deus nobiscum quis contra nos". Alias : d'or à l'arbre de sinople terrassé du même, et un loup passant de sable derrière le tronc, accompagné de deux croissants de gueules, un dans chaque canton du chef.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Maison noble de Legazpia. Preuves de noblesse en 1483.
Note : Le premier blasonnement est incomplet et/ou incohérent (manque couleur du listel, de la devise).

Famille Miremont (Guiche) :

Blason Blasonnement :
D'argent au sanglier de sable passant au pied d'un arbre de sinople. Alias : d'or au sanglier de sable passant au pied d'un arbre de sinople.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[8],[9].
Commentaires : Il existe des maison de ce nom a Amorrotz et Bardos.

Famille Mitarte (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
Écartelé, aux 1 et 4 d'or à l'aigle d'azur ; aux 2 et 3 de gueules à trois étoiles d'or 2 et 1.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Maison noble de Arenaza, vallée royale de Léniz.

Famille Miura Iturralde (Fontarrabie) :

Blason Blasonnement :
D'or à deux chaudrons de sable posés en pal. Alias : coupé, au 1 d'or à l'église entourée d'anges ; au 2 d'argent à trois fasces de sinople ; à la bordure d'azur chargée de huit flanchis d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[3]
Commentaires : Preuves de noblesse en 1643 par Martin Miura Iturralde.

Mo[modifier | modifier le code]

Famille Mocozuain (Basse-Navarre) :

Blason Blasonnement :
D'argent au pal d'azur accosté de deux loups de sable, l'un au canton dextre du chef, l'autre en pointe à senestre.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[4],[5]
Commentaires : Maison noble à Saint-Etienne-de-Baïgorry.

Famille Mocorrea (Irun) :

Blason Blasonnement :
De gueules à quatre épées d'argent, la poignée d'or, posées en croix, accompagnées de quatre fleurs de lys d'argent, une à chaque canton.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]

Famille Modet (Navarre) :

Blason Blasonnement :
D'azur au losange d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[3]
Commentaires : Famille française, originaire de Mayenne, établie en Navarre et en Guipuscoa, à Urnieta, près de Saint-Sébastien. Preuves de noblesse à Pampelune en 1782.

Famille Mogrobejo (Biscaye) :

Blason Blasonnement :
De sable à la tour d'argent ouverte d'azur, surmontée de trois fleurs de lys d'or et accompagnée de deux lions du même appuyés contre la tour ; à la bordure de gueules chargée de huit T d'or.
Les armes primitives sont : De gueules à une tour d'argent accompagnée de deux lions du même appuyés contre la tour, et en chef de huit coquilles d'or posées en deux fasces, surmontées de trois fleurs de lys du même.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[3]
Commentaires : Famille originaire de la région de Santander où elle avait sa maison souche dans la vallée de Camaleno. Elle passa à Bilbao.

Famille Moisset (de) (Bayonne) :

Blason Blasonnement :
D'argent à une rose de gueules soutenue d'un croissant du même.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources ;
Commentaires : Famille patricienne de Bayonne, anoblie en 1650.

Famille Moleres (Bayonne) :

Blason Blasonnement :
Parti, au 1 d'or à l'arbre de sinople fusté de sable ; au 2 de sinople a l'agneau du Bon Pasteur d'argent portant l'étendard de gueules, à la croix alaisée d'argent, surmonté d'une étoile d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[10].

Famille Monabe (Saint-Sébastien) :

Blason Blasonnement :
Parti, au 1 d'argent au chêne de sinople, fruité d or, et un ours brun au naturel appuyé contre le tronc, voulant attraper un fruit ; au 2 de sinople à la tour d'argent.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]

Famille Monségur (Ascain) :

Blason Blasonnement :
D'argent a une fasce de gueules surmontée de trois roses du même.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[11].

Famille Montaut (Bayonne) :

Blason Blasonnement :
Ecartelé, aux 1 et 4 fascé de quatre pièces de... ; aux 2 et 3 de... à la croix ancrée de...
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]
Note : Ce blasonnement est incomplet et/ou incohérent.
Commentaires : Maison noble d'Okendo.

Famille Montoya (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
D'azur à dix feuilles de peuplier d'argent ; à la bordure chargée du cordon de saint François d'argent.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Note : Ce blasonnement est incomplet et/ou incohérent (manque la couleur de la bordure).
Commentaires : Martin Pérez de Montoya fut procureur de la Alcaldia (mairie) de Sayaz, à la Junte Générale de Getaria, en 1397.

Famille Montréal d'Urtubie et d'Armendaritz (Navarre) :

Blason Blasonnement :
D'argent à la croix de gueules chargée d'un lion léopardé d'argent, accosté et assailli de deux griffons affrontés du même.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources ;
Commentaires : Les seigneurs et barons d'Armendaritz portaient : écartelé, aux 1 et 4 d'azur au château ouvert et crénelé d'argent ; aux 2 et 3 d'or à deux vaches passantes de gueules, colletées, accornées et clarinées d'azur.
Comtes de Troisvilles et marquis de Moneins.

Famille Monzon (Navarre) :

Blason Blasonnement :
D'azur à une bande d'argent embouchée de deux têtes de dragons d'or, lampassées de gueules, accompagnée en chef d'une jarre d'or chargée de cinq iris d'argent, et en pointe d'une fleur de lys d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[6]
Commentaires : Maison noble à Pampelune. Des membres de cette famille s'établirent en Labourd, à Saint-Jean-de-Luz et Sare.

Famille Moracea (Navarre) :

Blason Blasonnement :
De gueules à trois feuilles de peuplier d'argent (alias : d'or).
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[5]
Commentaires : Maison noble de Moracea, région d'Estella.

Famille Moracin (Bayonne) :

Blason Blasonnement :
D'argent à l'écureuil rampant de sable.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[12].

Famille Morancy (de) (Bayonne) :

Blason Blasonnement :
D'azur à une fleur lys d'argent, accompagnée de trois écussons de gueules.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[6]
* Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives (gueules/azur).

Famille Morel (Came) :

Blason Blasonnement :
D'argent à quatre fasces de gueules.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[13].
Commentaires : Le sieur Morel, de Came, reçut d'office en 1701 ces armes.

Famille Morel (Navarre) :

Blason Blasonnement :
D'azur à la fleur de lys d'or ; au chef d'argent chargé d'une aigle de sable.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Famille d'origine française établie en Navarre où elle s'allia aux Irumberry.

Famille Morentin (Pays de Mixe) :

Blason Blasonnement :
De gueules à cinq échiquiers posés en sautoir, d'argent à cinq points de sable.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[4],[14],[5]
Commentaires : Maison noble de Morentin, au village de ce nom, au sud d'Estella.

Famille Morras (vallée du Baztan) :

Blason Blasonnement :
Échiqueté d'argent et de sable (armes de la vallée).
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[6]

Famille Moyua (Biscaye) :

Blason Blasonnement :
Parti au 1 de sinople au château d'or sur une onde d'argent et d'azur ; coupé d'or à deux coqs passants de gueules l'un sur l'autre ; au 2 de gueules au chevalier armé d'argent sur un cheval du même, et un autre chevalier à ses pieds, chacun portant une lance.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]
Commentaires : Armes de la branche de la famille passée en Biscaye.

Famille Moyua (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
D'argent à l'arbre de sinople et un ours au naturel appuyé contre le tronc.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]
Commentaires : Maison noble de Bergara.

Mu[modifier | modifier le code]

Famille Mues (Navarre) :

Blason Blasonnement :
De gueules a deux fasces d'or filetées d'argent ; à la bordure d'azur chargée de neuf besants d'argent.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[15],[1]
Commentaires : Un palacio de ce nom existait dans le village qui appartenait au seigneur de Mirafuentes et un domaine appelé Galdôn.

Famille Mugabure (Guéthary) :

Blason Blasonnement :
D'azur à la montagne d'argent baignant dans une mer au naturel mouvant de la pointe de l'écu, à la nef d'argent voguant à senestre, et à l'étoile d'or au canton senestre du chef.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[16],[17].

Famille Mugarrieta (Fontarrabie) :

Blason Blasonnement :
De sinople à une tour d'argent ; à la bordure de gueules charge de huit flanchis d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]

Famille Mujica (Biscaye) :

Blason Blasonnement :
D'argent à trois fasces d'azur (armes primitives).
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Ancien lignage issu des Avendaño par Juan Galindez de Avendaño. Ce lignage est à l'origine de plusieurs maisons, à Gudugarreta, Villafranca de Oria, Idiazabal et Goyas.

Famille Mujica (Gudugarreta) :

Blason Blasonnement :
D'or à trois fasces de gueules.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Armes de la branche de Gudugarreta.

Famille Mujica (Villafranca de Oria) :

Blason Blasonnement :
De sinople à la bande d'or engoulée de deux têtes de dragons du même, lampassées de gueules, accostée de deux écussons d'argent chargés chacun de quatre fasces d'azur.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Armes de la branche de Villafranca de Oria.

Famille Muguerza (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
D'or à dix feuilles de peuplier de sinople posées 3, 3, 3 et 1.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[5]
Commentaires : Maisons nobles à Eibar, Elgoibar et Bergara.

Famille Muguruza (Fontarrabie) :

Blason Blasonnement :
D'or au château au naturel et deux chiens d'azur appuyés contre ses murs ; devant la porte, à moitié fermée, d'argent, un guerrier armé d'azur ; sur les créneaux de la tour centrale, un sanglier de sable, armé d'argent ; et brochant sur le tout, une bande d'argent engoulée de deux têtes de dragons de sinople, lampassées de gueules.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[7]
Commentaires : Maison noble de Fontarrabie dont était issu Juan de Muguruza y Aguirre, natif de Elgoibar, commandant de navire de l'escadre royale, chevalier de Saint-Jacques en 1779, tué à la Bataille de Trafalgar.

Famille Munarriz (Navarre) :

Blason Blasonnement :
Ecartelé en sautoir, au 1 d'azur à la croix tréflée d'or ; parti d'argent à trois pals de gueules ; au 2 de sable au château d'argent ; au 3 d'argent à l'arbre de sinople et un sanglier de sable au pied de l'arbre ; au 4 d'argent à trois pals de gueules ; parti d'azur à la croix tréflée d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[5]
Commentaires : Maison noble du lieu de Munârriz dont elle prit le nom, en vallée de Goñi, à l'ouest de Pampelune.

Famille Mundubeltz (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
D'argent à la tour au naturel, adextrée d'un chêne de sinople, au loup passant de sable brochant sur le fût et attaché à celui-ci par une chaîne du même, l'arbre surmonté de trois fleurs de lys d'azur.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[6]
Commentaires : Maison noble Tolosa, mentionnée en 1397. Établis en Labourd, à Bayonne, Ciboure, Anglet et Biarritz. Littéralement Monde noir en basque.

Famille Munibe (Biscaye) :

Blason Blasonnement :
De gueules au château d'argent sur une onde d'argent et d'azur ; à la bordure d'azur chargée de huit étoiles d'or.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Maison noble de San Andrés de Echevarria, près de Markina. Les armes primitives de cette famille sont : de gueules au château d'argent sur une onde d'argent et d'azur ; à la bordure componée de huit pièces d'or et d'azur.

Famille Murgui (Sare) :

Blason Blasonnement :
D'argent à six graves (oiseaux des montagnes) de sable, becqués et membrés de gueules, posés 2 et 1.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[18],[5],[1]
Note : Ce blasonnement est incohérent (six oiseaux posés 2 et 1).
Commentaires : Famille citée à Sare, au début du XVIIe siècle. D'autres maisons furent fondées à, Astigarraga, près de Tolosa, en Guipuscoa, à Deba, Azpeitia et Oñate. La maison noble de Murguia existait au lieu de ce nom, à Zuya, en Alava.

Famille Murgui (Astigarraga) :

Blason Blasonnement :
D'argent à l'arbre de sinople et deux chaudrons de sable qui pendent des branches de chaque côté par des chaînes du même, et trois chiens d'argent au pied de l'arbre sur une terrasse de sinople.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[18],[5],[1]
Note : Ce blasonnement est incomplet et/ou incohérent.
Commentaires : Armes de la branche d'Astigarraga.

Famille Murgui (Deba) :

Blason Blasonnement :
Coupé, au 1 d'argent au chêne de sinople et un sanglier de sable appuyé contre le tronc : au 2 de sinople à deux fasces d'argent.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[18],[5],[1]
Commentaires : Armes de la branche de Deba.

Famille Murillo (Basse-Navarre) :

Blason Blasonnement :
De sable à trois châteaux d'argent, 2 et 1.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[4]
Commentaires : Maison noble à Larceveau, en Ostabaret.

Famille Muruzabal (Navarre) :

Blason Blasonnement :
De gueules à la bande d'or ; au chef d'argent.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources ;
Commentaires : Une maison noble de ce nom existait dans la localité éponyme.

Famille Mutiloa (Guipuscoa) :

Blason Blasonnement :
D'argent à la fasce d'azur accompagnée de quatre loups de sable posés l'un sur l'autre, 2 en chef et 2 en pointe.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[19]
Commentaires : Ces armes sont celles d'une ancienne maison noble de ce nom qui existait dans la cité.

Famille Muzquiz (Biscaye) :

Blason Blasonnement :
D'argent à deux loups passants de sable, lampassés, allumés et armés de gueules, surmontés d'une étoile du même ; à la bordure aussi de gueules chargée de dix-sept flanchis d'or. Alias : d'azur à deux loups passants d'argent surmontés d'un ovale d'argent chargé d'une rose de gueules.
Note : Les blasonnements de cette page sont tous issus de cet ouvrage qui cite également d'autres sources[1]
Commentaires : Ancien lignage dont la maison d'armes se trouvait à San Julian de Somorrostro ou à San Julian de Musqués. Une branche passa en Navarre où elle fut appelée Apesteguia et Ernandorena, avec un palacio maison d'armes à Beruete.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées SVN
  2. B. N., Ms.fr. 32.206, élection de Bayonne, n° 56
  3. a, b, c et d Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées QUE
  4. a, b, c et d Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées BIS
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées LA
  6. a, b, c, d et e Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées AB
  7. a, b, c, d, e, f, g et h Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées JE
  8. GUICHE, Archives Municipales
  9. GUETHARY, Archives Miremont, à Aguerria
  10. BAYONNE, Archives diocésaines
  11. B. N., Ms.fr. 32.206, élection de Bayonne, n° 156
  12. B. N . Ms.fr. 32.206, élection de Bayonne, n° 29
  13. B. N., Ms.fr. 12.206, élection de Bayonne, n° 113
  14. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées HAR
  15. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées OR
  16. GUÉTHARY, archives municipales
  17. Avniard de SAINT-SAUD, Armoriai des évêques missionnaires, 1925, p. 46
  18. a, b et c Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées IK
  19. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées DIP

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hubert Lamant-Duhart, Armorial du Pays basque (1997), J&D éditions (ISBN 2-84127-121-8)
  • Hubert Lamant-Duhart, 2 vol., Armorial de Bayonne, Pays basque et sud Gascogne, (tome 1, éditions Limarc), 1981-1994
  • Hubert Lamant-Duhart, Armoiries du Pays basque,
  • Hubert Lamant-Duhart, Saint-Jean-de-Luz, histoire d'une cité corsaire,
  • Hubert Lamant-Duhart, Saint-Jean-de-Luz en 1900,
  • Hubert Lamant, 83 volumes, Armorial général et nobiliaire français, Répertoire alphabétique des notices et armoiries des familles nobles, patriciennes et bourgeoises de France, 1975-1997
  • Martin de Biscat, Drecho de la naturaleza (manuscrit de la bibliothèque Mazarine, Paris)
  • Jean Berthier, Les entrées des nobles aux Etats de Navarre, in bulletin de la société des sciences, lettres et arts de Bayonne, 1962-1963
  • Baron de Cauna, 3 vol, Armorial des Landes, 1863-1869
  • Jesus Lorenzo Otazu Ripa, Heraldica municipal in Navarra. Tierras de cultura popular, Merindad de Pamplona, Merindad de Sangüesa, Merindad de Estella, Merindad de Tudela et Merindad de Olite, Diputacion foral de Navarra, 1982-1984 (es)
  • Pampelune, Archives royales de Navarre (es)
  • A. et A. Garcia Caraffa, 6 vol, El Solar Vasco-Navarro, 1966-1967 (es)
  • Juan de Erenchun, Apellidos blasonados, in enciclopedia Guipuzcoana, (es)
  • Juan Carlos de Guerra, Estudios de heraldica vasca, (es)
  • Abbée Pierre Haristoy, Recherches historiques sur le Pays basque, 1883-1884
  • Revue IKUSKA (Nouvelle collection). Salvatierra et ses dépendances. Approche de l'histoire de l'Alava oriental à travers celle de ses familles, Institut basque de Recherches,
  • Jaime de Querexeta, 7 vol. Bilbao, diccionario onomastico y heraldico Vasco,
  • Faustino Menendez Pidal de Navascues, Bilbao, Libro de armeria del reino de Navarra, (es)
  • Juan Carlos de Guerra, Estudios de heraldica vasca, (es)
  • Cabinet des manuscrits, Manuscrits français, Bibliothèque Nationale de France
  • José Yanguas y Miranda, 3 vol, Diccionario de antiguedades del Reino de Navarra, Institucion Principe de Viana, Edition de 1964, (es)
  • Albert Révérand, Armorial du Premier Empire, 1894-1897
  • Albert Révérand, Titres, anoblissements et pairies de la Restauration, 1901-1906
  • Albert Révérand, Titres et confirmation de titres,
  • Vital Genestet de Chairac, in Héraut d'armes, Armorial de Basse-Navarre,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Menu des armories des familles basques
A-Ak Al-Ap Ar-Az Ba-Beo Ber-Beu Bi-Bu Ca-Ce
Ch-Cu D Eb-Er Es-Ez F Gab-Gal Gam-Gar
Gas-Gor Got-Gur H Ib-In Ip-Ir Is-Iz J
Laa-Lar Las-Lez Lib-Luz Ma-Me Mi-Mu N Oa-On
Op-Oz

Liens externes[modifier | modifier le code]