Armorial des familles basques (Ch - Cu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article décrit l'armorial des familles basques par ordre alphabétique et concerne les familles dont les noms commencent par les lettres « Ch » successivement jusqu’à « Cu ».

Blasonnements[modifier | modifier le code]

Ch[modifier | modifier le code]

Famille Chacon (voir Etchecon).

Famille Chaminade (Navarre):

Blason Blasonnement :
D'azur à la colonne d'argent surmontée d'une Vierge de carnation, l'enfant Jésus du même dans ses bras, vêtus chacun d'une tunique d'or, la colonne issante d'une onde d'argent et d'azur, accostée à dextre d'une comète d'or, et à senestre d'un flanchis du même[1].
Commentaires : Famille originaire de Périgueux (Dordogne).

Famille Chanfreau (Biscaye):

Blason Blasonnement :
D'argent à trois roses de gueules, feuillées et épinées de sinople, 2 et 1, accompagnées en pointe d'une onde d'azur et d'argent; au chef d'azur semé de fleurs de lys d'or, une croix grecque d'argent brochante sur le tout[1].
Commentaires : Famille originaire du Médoc, au nord de Bordeaux établie a Bilbao.

Famille Chapartegui (Biscaye):

Blason Blasonnement :
D'azur au loup passant d'argent, entouré d'un orle de dix feuilles de peuplier d'or; à la bordure d'argent chargée de huit flanchis de gueules[2].
Commentaires : Maison infançonne d'Amoroto, près de Markina, en Biscaye. Preuves de noblesse à Cestona (Guipuzcoa) en 1773 par Agustin de Chapartegui y Urrutia.

Famille Chapretua (Basse-Navarre):

Blason Blasonnement :
De... à trois fleurs de lys de[3]...

Famille Charritte (Soule):

Blason Blasonnement :
D'azur à trois épées d'or aboutées chacune d'un trèfle du même, posées en pal, celle du milieu appointée vers le chef, les deux autres vers la pointe.
Commentaires : Les seigneurs de Charritte, potestats de Soule, sont une branche de la famille de Casamajor (voir ce nom) anoblie en 1583.

Famille Chasarri (Basse-Navarre):

Blason Blasonnement :
De gueules au château d'or; à la bordure cousue de gueules chargée de huit flanchis d'or[3].

Famille Chaucel (Bortziriak):

Blason Blasonnement :
Écartelé, au 1 d'azur à trois étoiles d'argent; au 2 de gueules à une épée d'argent posée en pal, la pointe en haut; au 3 d'azur au chevron d'argent accompagné de trois mains du même, 2 et 1; au 4 d'or à trois écrevisses de gueules 2 et 1[3].
Commentaires : Famille d'origine française, alliée aux Ezpeleta et établie à Aranaz.

Famille Chavarri (Biscaye):

Blason Blasonnement :
Parti, au 1 d'or à cinq bottes de bruyère de sinople posées en sautoir: au 2 bandé d'azur et d'or de six pièces[1].
Commentaires : Très ancien lignage de Galdames, à l'ouest de Bilbao, connu depuis Fernan Chavarri qui, au IXe siècle, assista le roi de Leon, Ramire Ier, dans sa guerre contre le roi maure Abderraman.

Famille Chéraute (Soule):

Blason Blasonnement :
Commentaires : Qualifiés premiers barons de Soule. Mentionnés dès 1224. Le seigneur de Chéraute, premier baron de Soule, potestat héréditaire, seigneur du domec de Chéraute.

Famille Chimoene (Donostia):

Blason Blasonnement :
Écartelé, aux 1 et 4 d'argent à la croix de gueules chargée de cinq feuilles de peuplier d'or; aux 2 et 3 d'azur au château d'or, ouvert du champ, accosté de deux morceaux de chaînes d'argent de trois maillons chacun, posés en pal[1].
Commentaires : Issus du lignage navarrais des Goñi. La maison noble des Chimoene était au quartier Ulia de Saint-Sébastien.

Famille Chirain (Donostia):

Blason Blasonnement :
Écartelé, aux 1 et 4 de sinople à deux loups passants d'argent, l'un sur l'autre; aux 2 et 3 d'or à trois coquilles de sinople 2 et 1[4].

Famille Choribit (Basse-Navarre):

Blason Blasonnement :
Parti, au 1 de... à quatre croisettes et un fer à cheval garni d'une figure angulaire; au 2 de... à une rose, un arc et sa flèche et une roue à rayons[1].
Commentaires : Maison à Arruete, en Pays de Mixe.

Famille Chuhando (Soule):

Blason Blasonnement :
Commentaires : Plusieurs membres de cette famille figurent parmi les membres du barreau de Licharre, 'andis que l'on trouve un Chuhando juge à la cour de Licharre, en 1689.

Famille Churruca (Guipuscoa):

Blason Blasonnement :
D'azur à trois fasces d'argent; à la bordure d'or chargée d'une chaîne d'azur[1].
Commentaires : Maison noble de Placencia. Filiation établie depuis Juan de Churruca, vivant en 1580, natif de Placencia, qui s'établit à Xemein, près de Markina, en Biscaye.

Ci[modifier | modifier le code]

Famille Cia (Navarre):

Blason Blasonnement :
D'or à deux loups de sable, lampassés de gueules, posés en bande; à la bordure de gueules chargée de sept chaudrons d'argent. Les Cia de la maison Perochena substituèrent des lions aux loups[5].
Commentaires : Famille du lieu de Cia (Zia), vallée de Gullina, près de Pampelune, où elle avait trois maisons nobles.

Famille Ciaurriz (Navarre):

Blason Blasonnement :
Coticé en bande d'azur et d'or, de dix pièces[5].
Commentaires : Maison noble du lieu de Ciaurriz, dont elle prit le nom, à Odieta, au nord de Pampelune.

Famille Cibitz (Basse-Navarre):

Blason Blasonnement :
D'argent (alias: d'or) au sautoir de gueules chargé en cœur d'une étoile d'or[6],[5].
Commentaires : Maison en Ostabaret.

Famille Ciburu (Labourd):

Blason Blasonnement :
D'argent à trois épis de sinople mal ordonnés[2].
Commentaires : Famille de Ciboure.

Famille Ciga (vallée du Baztan):

Blason Blasonnement :
Échiqueté d'argent et de sable (qui sont les armes de la vallée). Alias: de gueules à quatre bandes d'argent chargées chacune de deux mouchetures d'hermines de sable. Alias: d'azur à une tour au naturel adextré d'un loup rampant de sable[2].
Commentaires : Maison noble au lieu de Ciga, au sud de la vallée du Baztan. Reconnaissance de noblesse en 1694.

Famille Cigarroa (Labourd):

Blason Blasonnement :
D'argent à cinq bâtons de sable[2].
Commentaires : Famille de Ciboure, citée à Irun en 1625 et Fontarrabie.

Famille Ciloys (Basse-Navarre):

Blason Blasonnement :
D'or à la bande de gueules; à la bordure du même chargée de douze flanchis d'or[7].
Commentaires : Maison de l'Ostabaret.

Famille Cimista (Irun):

Blason Blasonnement :
De gueules à une tour d'argent ouverte d'azur, sur une onde d'argent et d'azur[2].
Commentaires : Famille citée à Irun en 1625, fixée en Alava.

Famille Cinza (Donostia):

Blason Blasonnement :
Coupé, au 1 de gueules à la croix fleurdelisée d'or; au 2 d'or au chêne de sinople, fruité d'or, accompagné de deux sangliers affrontés de sable appuyés contre le tronc. Alias: de gueules à deux lions d'or affrontés[2].

Famille Ciordia (Navarre):

Blason Blasonnement :
Écartelé, au 1 deux têtes de dragons qui tiennent dans la gueule une chèvre; au 2, trois barres; au 3, trois chaudrons; au 4, deux loups; et une bordure chargée de seize flanchis.
Blasonnement incomplet.
Commentaires : Les seigneurs de Ciordia qui avaient leur maison souche dans le village, portaient ces armes selon La Nobleza Executoriada de Navarra.

Famille Cisaba (vallée du Roncal):

Blason Blasonnement :
D'azur semé de fleurs de lys de... (or ou argent)[2].

Famille Cize (seigneurs de) (Basse-Navarre):

Blason Blasonnement :
Commentaires : Les seigneurs de Cize, Guiche et Ahaxe sont issus des vicomtes de Labourd par les vicomtes d'Arbéroue.

Cl[modifier | modifier le code]

Famille Claverie (Navarre):

Blason Blasonnement :
D'azur a la clef d'argent, au loup de sable brochant[5].
Commentaires : Famille originaire du Béarn, établie en Navarre.

Co[modifier | modifier le code]

Famille Coloma (Navarre):

Blason Blasonnement :
D'azur à la colombe d'argent; à la bordure componée d'argent et d'azur[1].
Commentaires : Famille d'origine française. Jean Coloma fut page du roi Jean II de Navarre au début du XVe siècle, découvrit une conspiration contre la monarchie navarraise et demeura un proche conseiller du roi. Il est à l'origine des comtes d'Elda.

Famille Colomo (Navarre):

Blason Blasonnement :
De sinople à trois têtes de mouton d'argent, 2 et 1[5].
Commentaires : Famille d'Artajona et de Miranda de Arga, près de Tafalla. Pierre Colomo, de Miranda, fut armé chevalier le jour du couronnement du roi Jean II et de la reine Blanche de Navarre, le 15 mai 1429.

Famille Colombotz (La Bastide-Clairence):

Blason Blasonnement :
D'argent à deux colombes affrontées d'azur, posées sur un tertre du même; au chef d'azur chargé d'une fleur de lys (d'or ?).
Commentaires : Jean de Colombotz reçut de la reine Jeanne d'Albret des lettres d'anoblissement de sa terre de Colombotz datées de Sauveterre-de-Béarn, le 10 mars 1560.

Famille Compais (vallée de Salazar):

Blason Blasonnement :
De gueules au loup passant au naturel, ravissant un agneau d'argent[2].
Commentaires : Famille d'Ochagavia, au nord de la vallée de Salazar.

Famille Corella (Navarre):

Blason Blasonnement :
Parti d'argent et de gueules; à la bordure d'azur chargée de huit besants d'argent.

Famille Cornu (Fontarrabie):

Blason Blasonnement :
D'or à l'arbre de sinople, accompagné d'un cerf au naturel brochant sur le tronc[3].

Famille Corraiz (vallée du Baztan):

Blason Blasonnement :
D'argent à trois billettes d'azur; à la bordure engrêlée de gueules[3].

Famille Cortiade (Bayonne):

Blason Blasonnement :
D'argent au lion de gueules; Alias: écartelé d'azur à deux fasces d'or[8].
Commentaires : Jean Cortiade, docteur en médecine et médecin ordinaire de la ville de Bayonne, fit enregistrer ses armes à l'Armoriai Général de 1696.

Famille Costal-Lostal (Pays de Mixe):

Blason Blasonnement :
De gueules à la croix d'argent chargée de huit chevrons de sable[6].

Famille Costalacg (Basse-Navarre):

Blason Blasonnement :
Coupé, au 1 d'or au chêne de sinople accompagné d'un sanglier passant de sable brochant sur le tronc; au 2 d'azur à la tour d'argent; à la fasce échiquetée de deux tires d'or et de gueules brochant sur la partition du coupé[1].

Famille Couronneau (Bayonne):

Blason Blasonnement :
D'argent au chevron d'azur accompagné en chef de deux croissants du même, et en pointe d'une couronne de laurier de sinople; au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or[3].
Commentaires : Un chanoine de l'église de Bayonne portait ces armes en 1700.

Famille Courtiau (Bayonne):

Blason Blasonnement :
D'argent au lièvre de gueules courant en bande[3].
Commentaires : Famille bourgeoise de Bayonne.

Cr[modifier | modifier le code]

Famille Cruchaga (vallée du Roncal):

Blason Blasonnement :
D'azur au pont à trois arches d'or accompagné en pointe d'un mont à trois coupeaux d'argent surmonté d'une tête de roi maure de sable, couronné d'or et ensanglanté de gueules[1].
Commentaires : Famille Urzainqui. Porte les armes de la vallée du Roncal.

Famille Cruzat (Navarre):

Blason Blasonnement :
D'or à quatre bandes de gueules chargées chacune d'une cotice d'argent semé de mouchetures d'hermines de sable[5].
Commentaires : Les Cruzat descendraient des Cruzat, de Bretagne, dont ils portent les armes, établis à Pampelune au XIIIe siècle.

Cu[modifier | modifier le code]

Famille Cuaznavar (Guipuscoa):

Blason Blasonnement :
D'argent à deux sangliers passants de sable, lampassés de gueules, posés l'un sur l'autre; à la bordure de gueules chargée de huit flanchis d'or[1].
Commentaires : Famille de la vallée d'Oyarzun.

Famille Cugui (Navarre):

Blason Blasonnement :
De gueules à la bande d'or accostée de deux aigles d'argent[1].
Commentaires : Maison d'armes près de Pampelune.

Famille Curé-Dumontier (Bayonne):

Blason Blasonnement :
D'or au chevron d'azur surmonté d'un soleil de gueules et accompagné en chef de deux roses du même, et en pointe d'une coquille de sable[3].
Commentaires : Armes de Jean Curé-Dumontier, ingénieur ordinaire du roi à Bayonne.

Famille Curutchet (Ayhere):

Blason Blasonnement :
D'azur à trois croisettes pommetées d'or, 2 et 1[9],[5].
Commentaires : Guillaume de Curutchet fonda une chapellenie le 3 novembre 1683.

Famille Cutuneguieta (Guipuscoa):

Blason Blasonnement :
D'or au chêne de sinople, fruité d'or, accompagné de deux parties de chaînes d'azur pendants des branches, de chaque côté de l'arbre, et accompagné d'un sanglier de sable, armé d'argent, brochant sur le tronc, et en pointe d'une onde d'azur et d'argent; à la bordure de gueules chargée de huit flanchis d'or[4].
Commentaires : Maison à Eibar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k El Solar Vasco-Navarro, A. et A. Garcia Caraffa, 6 vol. San Sebastian, 1966-1967
  2. a, b, c, d, e, f, g et h diccionario onomastico y heraldico Vasco, Jaime de Querexeta, 7 vol. Bilbao 1970
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Armorial de Bayonne, Pays basque et sud Gascogne, Hubert Lamant, t.I (1981) et t. II (1984) (en collaboration avec Jean-Marie Régnier)
  4. a et b Apellidos blasonados, in enciclopedia Guipuzcoana, Juan de Erenchun, 1965
  5. a, b, c, d, e, f et g Libro de armeria del reino de Navarra, publié par Faustino Menendez Pidal de Navascues, Bilbao, 1974
  6. a et b Drecho de la naturaleza, (manuscrit de la bibliothèque Mazarine, Paris), Martin de Biscat
  7. Bibliothèque Nationale de France, Cabinet des manuscrits, Manuscrits français
  8. B. N. Ms.fr. 32.206, élection de Bayonne, n° 25.
  9. Les entrées des nobles aux Etats de Navarre, Jean Berthier, in bulletin de la société des sciences, lettres et arts de Bayonne, 1962-1963

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hubert Lamant-Duhart, Armorial du Pays basque (1997), J&D éditions (ISBN 2-84127-121-8)
  • Hubert Lamant-Duhart, 2 vol., Armorial de Bayonne, Pays basque et sud Gascogne, (tome 1, éditions Limarc), 1981-1994
  • Hubert Lamant-Duhart, Armoiries du Pays basque,
  • Hubert Lamant-Duhart, Saint-Jean-de-Luz, histoire d'une cité corsaire,
  • Hubert Lamant-Duhart, Saint-Jean-de-Luz en 1900,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Menu des armories des familles basques
A-Ak Al-Ap Ar-Az Ba-Beo Ber-Beu Bi-Bu Ca-Ce
Ch-Cu D Eb-Er Es-Ez F Gab-Gal Gam-Gar
Gas-Gor Got-Gur H Ib-In Ip-Ir Is-Iz J
Laa-Lar Las-Lez Lib-Luz Ma-Me Mi-Mu N Oa-On
Op-Oz

Liens externes[modifier | modifier le code]