Armoiries du Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Armoiries du Danemark
Image illustrative de l'article Armoiries du Danemark
Versions

Image illustrative de l’article Armoiries du Danemark
Armes (écu armorié)
Détails
Souverain Margrethe II
Adoption 1819 (armes d'État)
1972 (armoiries royales)
Timbre Couronne royale de Danemark.
Écu Écartelé, à la croix pattée d’argent bordée de gueules; cantonné: en 1, d’or à neuf coeurs de gueules, rangés en trois pals à trois lions léopardés d’azur, couronnés et armés du champ et lampassés de gueules; en 2 d’or à deux lions léopardés d’azur armés et lampassés de gueules; en 3 coupés en 1, d’azur à trois couronnes d’or, en 2 coupé d’azur à un bélier d’argent passant, lampassé de gueules et armé d’or et en 3, d’azur à un ours polaire passant d’argent, armé du premier; en 4, d’or à neuf coeurs de gueules, rangés en trois pals à trois lions léopardés d’azur, couronnés et armés du champ et lampassés de gueules; sur-le-tout-du-tout, parti d’or à deux fasces de gueules
Tenants Deux hommes sauvages armés de massues reposant à terre.
Ordres Ordre royal de Dannebrog
Ordre de l'Éléphant
Autres éléments Manteau de gueules doublé d'hermine et timbré de la couronne royale.
Précédentes versions 1947
Usage Souverain et famille royale
Gouvernement

Les armoiries du Danemark remontent au XIIe siècle. Elle apparaissent sur le sceau du roi Canute VI (Knut VI) en 1194 mais peuvent avoir été adoptées peu auparavant. Leur parenté est évidente avec celles des dynasties des grands états voisins, les Hohenstaufen de Souabe qui règnent alors sur le Saint-Empire germanique, et les Plantagenêt d'Anjou-Normandie-Angleterre-Aquitaine. A leur tour, les armoiries danoises influenceront celles de l'Estonie. Elles se déclinent en grandes armoiries royales et armes d'État.

- Les grandes armoiries royales associent autour de la croix du Danebrog les armes des pays encore sous les sceptre de la reine de Danemark, à savoir le Danemark proprement dit, le nord du Slesvig, les îles Feroë et le Groenland. La morue séchée de l'Islande ou le faucon qui lui a succédé ont été extraits des armes danoises après l'indépendance de l'île en 1944. Au centre de l'écu, on trouve un écusson aux armes simplifiées de la maison d'Oldenbourg, toujours sur le trône actuellement.

Les grandes armoiries se blasonnent comme suit : Écartelé, à la croix pattée d’argent bordée de gueules (Danebrog); cantonné: en 1, d’or à neuf cœurs de gueules, rangés en trois pals à trois lions léopardés d’azur, couronnés et armés du champ et lampassés de gueules (Danemark); en 2 d’or à deux lions léopardés d’azur armés et lampassés de gueules (Slesvig); en 3 coupés en 1, d’azur à trois couronnes d’or (Suède, Union de Calmar), en 2 coupé d’azur à un bélier d’argent passant, lampassé de gueules et armé d’or (Feroë) et en 3, d’azur à un ours polaire passant d’argent, armé du premier (Groenland); en 4, d’or à neuf cœurs de gueules, rangés en trois pals à trois lions léopardés d’azur, couronnés et armés du champ et lampassés de gueules; sur-le-tout-du-tout, parti d’or à deux fasces de gueules (Oldenbourg).

Les armes d'État ou petites armes ont cette apparence depuis 1819 : trois lions sur un écu d'or. Sur chaque lion se trouvent trois cœurs, qui ont remplacé les nénuphars dessinés auparavant. Au-dessus de l'écu, on trouve la couronne des rois de Danemark.

Son blasonnement se lit comme suit : « D'or, aux neuf cœurs de gueules, rangés en trois pals, aux trois lions passants d'azur couronnés et armés du champ, lampassés de gueules ».

Donc, on a besoin d'en mentionner que les cœurs soient en fait les feuilles de nénuphars ; un décret royal de 1972 encore en mentionne que ces meubles soient søblade ( « feuilles de lac » en danois). On trouve les meubles similaires sur le drapeau de la Frise.

Les armoiries royales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]