Armoiries du Liechtenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries du Liechtenstein
Image illustrative de l'article Armoiries du Liechtenstein
Versions

Image illustrative de l'article Armoiries du Liechtenstein
Armes (écu armorié)
Détails
Souverain Hans-Adam II
Adoption 1623 - 1957
Timbre Couronne princière de Liechtenstein.
Écu Écartelé, au premier d'or à l'aigle de sable, couronnée d'or et armée d'une ancre marine d'argent qui se termine en croix, qui est de Silésie ; au second burelé d'or et de sable de huit pièces au crancelin de sinople posé en bande, qui est de Kuenring ; au troisième parti de gueules et d'argent, qui est de Troppau ; au quatrième d'or à la harpie de sable couronnée d'or, qui est de Rietberg ; à la pointe d'azur au cor de chasse d'or à la corde du même, qui est de Jägerndorf ; sur le tout, coupé d'or et de gueules, qui est de Liechtenstein.
Autres éléments Manteau de pourpre crépi d'or et doublé d'une hermine attachée avec des cordes d'or qui finissent en pompons. Le manteau est surmonté d'une couronne doublée de gueules et, à sa base, une hermine ; surmontée par quatre diadèmes d'or décorés avec des perles, que convergent en une orbe d'azur avec en son équateur un semiméridien d'or et une croix du même métal.
Usage Souverain et famille royale
Gouvernement

Le blason est celui du prince, il est également utilisé par toute sa famille. On aperçoit dans ce blason, conjointement avec les emblèmes à proprement parler du pays, des symboles de divers territoires européens qui, dans le passé se sont alliés avec la famille princière régnante :

Le premier quart contient le blason de la Silésie; le second correspond à celui de la maison Kuenringer (de) ; le troisième, symbolise le duché de Troppau (aujourd'hui Opava (République tchèque)) et le quatrième représente le comté de Rietberg[1]. Au bout du blason figurent les armes de duché de Jägerndorf (de). L'écusson central d'or (jaune) et gueules (rouge) est celui de la maison de Liechtenstein.

Notes et références[modifier | modifier le code]