Maupihaa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde insulaire image illustrant la Polynésie française
Cet article est une ébauche concernant le monde insulaire et la Polynésie française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Maupihaa
Image satellite de Maupihaa.
Image satellite de Maupihaa.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles de la Société
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 16° 48′ S 153° 57′ O / -16.8, -153.95
Superficie 2,6 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Îles Sous-le-Vent
Commune Maupiti
Démographie
Population 15 hab.
Densité 5,77 hab./km2
Autres informations
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Maupihaa
Maupihaa
Atolls de France

Maupihaa[1], couramment appelé Mopelia, est un atoll du groupe des Îles Sous-le-Vent de l'archipel des îles de la Société. L'atoll est rattaché administrativement à la commune de Maupiti.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé à 460 km au Nord-Ouest de Tahiti, Maupihaa fait partie de la commune de Maupiti.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des traces archéologiques de peuplement polynésien ont été trouvées sur l'atoll. La première mention de l'atoll a été faite par le marin anglais Samuel Wallis en 1767[2].

En août 1917 eut lieu le naufrage du navire de guerre allemand Seeadler, victime d'un tsunami,dont le commandant était le comte Felix von Luckner (1881-1966), arrière petit-fils du maréchal de France Nicolas Luckner (1722-1794).

Économie[modifier | modifier le code]

Dépourvu d'infrastructure, l'atoll héberge une quinzaine d'habitants qui vivent de la récolte d'huîtres perlières et de coprah. Maupihaa est relié chaque semaine à Maupiti par un navire qui reste deux jours sur place.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maupihaa est désignée sous plusieurs orthographes : Mopélia, Maupélia, Mopihaa, Maupihoa, Mapetia ; cf Tahiti Presse, Un plaisancier "évasané" par hélicoptère à Mopelia le 27 juin 2008.
  2. Tahiti et ses archipels par Pierre-Yves Toullelan, éditions Karthala, 1991, (ISBN 2-86537-291-X), p. 61.