Antony Cyril Sutton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Antony Cyril Sutton
Description de l'image Antonysutton.jpg.
Naissance
Décès (à 77 ans)
Nationalité Flag of the United Kingdom.svg britannique
Profession

Antony Cyril Sutton, né le et mort le , est un économiste et essayiste américain d'origine britannique, figure historique du conspirationnisme aux États-Unis[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sutton fut chercheur à Stanford au sein de la fondation Hoover de 1968 à 1973. Il enseigna l'économie à l'UCLA. Il étudia à Londres, Göttingen et UCLA et fut titulaire d'un doctorat en sciences de l'Université de Southampton, en Angleterre. [réf. souhaitée]

Théories[modifier | modifier le code]

L'historien Bernard Bruneteau observe que Sutton, « économiste britannique ultraconservateur devenu américain [...] n'a cessé de dénoncer depuis les années 1970 les projets mondialistes de l’establishment bancaire américain, accusé de surcroît d'avoir favorisé à la fois l'avènement des bolcheviques et de Hitler afin de mieux contrôler la Russie et l'Allemagne dans le futur[2]. » Les ouvrages de l'économiste sont ainsi encensés par Pierre de Villemarest, journaliste et écrivain d'extrême droite [3],[4], pour qui « Sutton fut le seul auteur qui ait jamais disséqué les contrats grâce auxquels les totalitarismes nazi et soviétique ont pu vivre et survivre économiquement »[5].

En outre, Bernard Bruneteau note qu'Alain Soral puise ses références relatives à une soi-disant « mondialisation juive par essence » dans de « vieux chenaux idéologiques », ceux de « la vulgate courante du « judéo-bolchevisme » de l'entre-deux-guerres[6] », mais également chez des « auteurs d'aujourd'hui, présentés comme « historiens » ou experts de leurs sujets, mais appartenant plus à une catégorie d'essayistes en rupture ou marginaux, ces « intellectuels prolétaroïdes » décrits en son temps par Max Weber[7]. » Diffusées par Égalité et Réconciliation, les publications d'Antony Sutton, Anne Kling et Daniel Estulin visent ainsi à « accréditer la thèse de l'origine commune de la double impulsion mondialiste du XXe siècle – libérale et marxiste[7]. »

Sur la société de la Skull & Bones[modifier | modifier le code]

Selon Sutton, l'élite de la société des Skull and Bones développerait une vision de l'éducation des masses prônant non pas l'individualisme mais l'intégration dans une société organique - vision inspirée de la doctrine de Hegel sur l'État absolu. Dans ce type d'État, l'individu trouve sa liberté par l'obéissance aux lois de l'État[8]. Les libertés individuelles, quant à elles, doivent se soumettre à une tyrannie rationnelle[9]. De plus, Sutton soutient que la théorie de Wilhelm Wundt sur les similitudes entre psychologie animale et humaine[10] ainsi que la notion hégélienne du conflit qui crée l'Histoire[11], font partie intégrante de l'idéologie des Skull & Bones. Ainsi le conflit entre une thèse et une antithèse donne une synthèse et si le processus thèse-antithèse est sous le contrôle de cette société, la synthèse découlera forcément de sa volonté [pas clair] [11]. Pour Sutton, la synthèse ultime des Skull & Bones est le Nouvel ordre mondial[12]. [pas clair]

Sur les liens entre Wall Street et Franklin Delano Roosevelt[modifier | modifier le code]

Pour Sutton, l'action de Franklin Delano Roosevelt s'est fait dans l'intérêt de la haute finance américaine par son New Deal et par d'autres lois promulguées à partir de 1933[13].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres en anglais :

  • Western Technology and Soviet Economic Development: 1917-1930 (1968)
  • Western Technology and Soviet Economic Development: 1930-1945 (1971)
  • Western Technology and Soviet Economic Development: 1945-1965 (1973)
  • National Suicide: Military Aid to the Soviet Union (1973)
  • What Is Libertarianism? (1973)
  • Wall Street and the Bolshevik Revolution (1974, 1999)
  • Wall Street and the Rise of Hitler (1976, 1999)
  • Wall Street and FDR (1976, 1999)
  • The War on Gold: How to Profit from the Gold Crisis (1977)
  • Energy: The Created Crisis (1979)
  • The Diamond Connection: A manual for investors (1979)
  • Trilaterals Over Washington - Volume I (1979; with Patrick M. Wood)
  • Trilaterals Over Washington - Volume II (1980; with Patrick M. Wood)
  • Gold vs Paper: A cartoon history of inflation (1981)
  • Investing in Platinum Metals (1982)
  • Technological Treason: A catalog of U.S. firms with Soviet contracts, 1917-1982 (1982)
  • America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (1983, 1986, 2002)
  • How the Order Creates War and Revolution (1985)
  • How the Order Controls Education (1985)
  • The Best Enemy Money Can Buy (1986)
  • The Two Faces of George Bush (1988)
  • The Federal Reserve Conspiracy (1995)
  • Trilaterals Over America (1995)
  • Cold Fusion: Secret Energy Revolution (1997)
  • Gold For Survival (1999)

Livres en français :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-André Taguieff, « Un portrait hagiographique d’Antony C. Sutton, figure majeure du conspirationnisme américain, principal diffuseur de la vision diabolisatrice de la société « Skull & Bones » », in La Foire aux illuminés. Ésotérisme, Théorie du complot, Extrémisme, Paris, Mille et une nuits, 2005 (ISBN 2-84205-925-5), pages 262 et suivantes.
  2. Bruneteau 2015, p. 231, n. 25.
  3. Olivier Dard, La synarchie ou le mythe du complot permanent, Paris, Perrin, coll. « Tempus » (no 469), , 384 p. (ISBN 978-2-262-04101-4, présentation en ligne), p. 189-190.
  4. Pierre Péan, Le mystérieux docteur Martin (1895-1969), Paris, Librairie générale française (LGF), coll. « Le livre de poche » (no 13935), , 535 p. (ISBN 2-253-13935-1), p. 6 ; 497 ; 511.
  5. Pierre de Villemarest, Les Sources financières du nazisme, éd. CEI, 93 p., 1984
  6. Bruneteau 2015, p. 230.
  7. a et b Bruneteau 2015, p. 231.
  8. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version p. 62)
  9. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version, p. 73)
  10. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version p. 76)
  11. a et b America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version, p. 92)
  12. Antony Cyril Sutton, America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version, p. 93)
  13. (en) Bruce W. Dearstyne, « Compte rendu du livre d'Antony Sutton, Wall Street and FDR, 1975 », History : Reviews of New Books, vol. 4, n° 2, Routledge, 1975, p. 44, DOI:10.1080/03612759.1975.9946031.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :