Antoine de Lettes-Desprez de Montpezat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montpezat.
Officier général francais 7 etoiles.svg Antoine de Lettes-Desprez
Naissance 1490
Puissalicon
Décès 1544 (à 54 ans)
Gabian
Origine Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Dignité d'État Maréchal de France
Conflits Guerres d'Italie
Faits d'armes Fossan
Distinctions Chevalier de l'ordre de Saint-Michel
Autres fonctions Gouverneur du Languedoc

Emblème

Antoine de Lettes-Desprez, seigneur de Montpezat en Quercy, est un militaire français né en 1490 à Puissalicon et mort en 1544 à Gabian. Il est chevalier de l’ordre du Roi, gouverneur du Languedoc en 1541 et maréchal de France en 1543.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine de Lettes est né à Puissalicon, il est le fils d'Antoine de Lettes de Montpezat, chevalier de l’ordre de Saint-Michel et Gentilhomme de sa chambre, baron et seigneur de Puissalicon et de Blanche des Prés de la maison de Montpezat, près de Montauban. Son frère, Jean II de Lettes devient évêque de Béziers de 1537 à 1543.

Il prend le nom de "des Prez" conformément au testament de son oncle Deprez mort sans postérité.

Il entre comme simple gendarme dans la compagnie du maréchal de Foix et il est cité par Brantôme comme ayant combattu à Marignan. Il est nommé chevalier de l’ordre de Saint-Michel en 1516 et devient ensuite gentilhomme de la chambre ordinaire du Roi en 1520.

Fait prisonnier à la bataille de Pavie le , Montpezat se propose pour valet de chambre au Roi François Ier, captif comme lui. Le roi, qui paye sa rançon, se sert de lui pour donner des nouvelles à la reine régente, Louise de Savoie, et lui faire entendre ses ordres secrets.

Le roi le dépêche ainsi plusieurs fois vers l'Empereur Charles Quint et le fait capitaine de 50 hommes d'armes de ses ordonnances en 1525.

Montpezat participe au siège de Naples en 1528 puis, la même année, est pourvu de la capitainerie de Montluçon.

Bénéficiant toujours de la confiance du roi François Ier, il est l'un des huit otages que celui-ci fournit à Henri VIII roi d'Angleterre, lors de la reddition de Tournai à la France. Il devient ensuite maître particulier des eaux et forêts du Poitou, puis sénéchal de cette province en 1532.

Montpezat démontre sa valeur militaire en défendant avec une garnison peu nombreuse la petite ville piémontaise de Fossan en 1536 contre les forces impériales du Marquis de Saluces. Nommé Gouverneur du Languedoc en 1541 à la place du Connétable de Montmorency, tombé en disgrâce, il entreprend le siège de Perpignan en 1542, mais ne parvient pas à prendre la place.

Il reçoit le bâton de maréchal le 13 mars 1544 après la mort du maréchal d’Aubigny, il meurt a Gabian peu après et est inhumé en l’église de Saint-Martin de Montpezat.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il a épousé le 26 décembre 1521 Lyette du Fou avec qui il a 5 enfants :

Anecdote[modifier | modifier le code]

Montpezat possède de grandes qualités militaires, mais son caractère avait pris au contact de la cour, une fierté dédaigneuse et offensante. La reine Marguerite de Navarre se trouvant avec lui, aux eaux de Béarn, est tellement blessée par ses façons peu courtoises, qu'elle ne put s'empêcher de lui dire : « Si je ne respectais le Roi de France à qui vous appartenez, je vous ferai bientôt sortir de mes terres. » — « Madame », répond Montpezat, « il ne faudrait pas aller bien loin pour cela. »

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Blason Antoine de Lettes-Desprez de Montpezat.svg

D’or à trois bandes de gueules au chef d’azur chargé de trois étoiles d’or.[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, , 1171 p. (lire en ligne), et ses Compléments sur www.euraldic.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Louis Moréri, Le grand dictionnaire historique: ou le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane qui contient en abrégé l'histoire fabuleuse des Dieux et des Héros de l'Antiquité Payenne, les vies et les actions remarquables des Patriarches [...], l'établissement et le progrès des Ordres ..., Volume 5 - (1732)

Louis-Maïeul Chaudon, Pierre-Jean Grosley, François Moysant, Nouveau dictionnaire historique ou Histoire abrégée de tous les hommes qui se sont fait un nom par des talens, des vertus, des forfaits, des erreurs, [et]c. depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours . (1789)