Annie Guillemot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillemot.
image illustrant une femme politique image illustrant français
image illustrant la métropole de Lyon image illustrant l'Auvergne-Rhône-Alpes
Cet article est une ébauche concernant une femme politique française, la métropole de Lyon et l'Auvergne-Rhône-Alpes.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Annie Guillemot
Image illustrative de l'article Annie Guillemot
Fonctions
Sénatrice du Rhône
En fonction depuis le
(1 an 9 mois et 22 jours
Élection 28 septembre 2014
Prédécesseur Christiane Demontès
Maire de Bron

(16 ans 3 mois et 23 jours)
Prédécesseur Georges Bernain
Successeur Jean-Michel Longueval
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Lyon, Rhône (France)
Parti politique PS

Annie Guillemot, née le à Lyon, est une ingénieure des travaux publics de l'État, géographe et femme politique française, membre du Parti socialiste. Elle est sénatrice du Rhône et de la métropole de Lyon depuis 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élue locale[modifier | modifier le code]

Membre du Parti socialiste, Annie Guillemot entre en politique en 1989 en étant élue conseillère municipale de Bron auprès du maire Jean-Jack Queyranne dont elle est adjointe chargée de la politique de la ville, de l'habitat et de l'urbanisme jusqu'en 1999. Cette année-là, elle est élue maire de Bron et réélue en 2001, 2008 et 2014. Elle est également conseillère communautaire du Grand Lyon à partir de 1995 et vice-présidente en 2002, chargée en 2008 de la mixité des fonctions urbaines.

En 1998, elle est élue conseillère régional de Rhône-Alpes et devient présidente de la commission solidarités et politique de la ville. En 2001, elle abandonne ce mandat après avoir été élue conseillère générale du canton de Bron. Réélue en 2008, son mandat prend fin le avec la disparition du canton et la création de la métropole de Lyon. Elle est vice-présidente de la métropole de Lyon chargée de l'enfance, des familles, de l'éducation et des collèges.

En septembre 2015, elle démissionne de ses fonctions de maire et est remplacée par son ancien adjoint Jean-Michel Longueval[1].

Sénatrice[modifier | modifier le code]

Candidate en seconde position sur la liste du Parti socialiste pour les élections sénatoriales du dans le Rhône, elle est élue sénatrice pour un mandat de six ans qui prend effet le suivant.

Présidentes d'organismes[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, elle est présidente du conseil d'administration d'EPARECA[2].

Le , elle est élue présidente du Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise (SYTRAL)[3].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Au niveau local[modifier | modifier le code]

  • Administratrice de l'Office Public d'Aménagement et de Construction (OPAC) du Rhône.
  • Administratrice du Centre Hospitalier Spécialisé du Vinatier.
  • Administratrice du Fonds d’Aménagement Urbain (FAU) Rhône-Alpes.
  • Administratrice des Hospices Civils de Lyon.
  • Présidente du Sytral

Au niveau national[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Elle est chevalier de la Légion d'honneur depuis 2013[5] et de l'ordre national du Mérite depuis 1999[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bron : Jean-Michel Longueval succède à Annie Guillemot comme maire », Lyon Capitale, 19 septembre 2015
  2. « Annie Guillemot élue présidente nationale de l’Epareca », sur leprogres.fr (consulté le 10 février 2013)
  3. « La maire de Bron, Annie Guillemot, élue présidente du Sytral », sur rue89lyon.fr,‎ (consulté le 22 juin 2015)
  4. L'arrêté de nominations des membres de l'observatoire de la laïcité, du 5 avril 2013, est consultable sur le site Internet de l'observatoire de la laïcité (accessible sur le site Internet de l'observatoire de la laïcité : http://www.laicite.gouv.fr).
  5. Décret du 29 mars 2013 portant promotion et nomination.
  6. Décret du 12 mai 1999 portant promotion et nomination.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]