Dominique Godineau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dominique Godineau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Dominique Godineau est une historienne et universitaire[1] contemporaine qui travaille sur l'histoire des femmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1958[2], elle est professeur d'histoire moderne à l'université Rennes 2. Elle est aussi membre du Centre de recherches historiques sur les sociétés et cultures de l'Ouest européen (CRHISCO)[2]. Elle est également l'auteur de plusieurs ouvrages traduits en plusieurs langues sur l'histoire des femmes sous l'Ancien Régime et la Révolution française.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Citoyennes tricoteuses: les femmes du peuple à Paris pendant la Révolution française, Paris, Perrin, coll. Pour l'histoire, 2004 (rééd. Alinéa, 1988).
  • Les femmes dans la société française.XVIe – XVIIIe siècle, Paris, Armand Colin, 2003, 256 p.
  • « Les Femmes des milieux populaires parisiens pendant la Révolution française (1793-messidor au III) », thèse, Univ. Paris 1, 1986.
  • Armées, Vol. 20 de la revue CLIO, Histoire, Femmes et Sociétés , (dir.) Luc Capdevila et Dominique Godineau, Presses Universitaires du Mirail, 2004, 312 p.
  • « De la guerrière à la citoyenne. Porter les armes pendant l'Ancien Régime et la Révolution française », in Armées, vol. 20 de la revue CLIO, Histoire, Femmes et Sociétés , (dir.) Luc Capdevila et Dominique Godineau, Presses Universitaires du Mirail, 2004, p. 43-69
  • Dominique Godineau, S'abréger les jours : Le suicide en France au XVIIIe siècle, Paris, Armand Colin, (ISBN 978-2-200-27871-7, présentation en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]