Anna Klumpke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Klumpke.
Anna Klumpke
Anna Elizabeth Klumpke2.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Fratrie
Autres informations
Maître
Genres artistiques
Distinction
Œuvres principales
Rosa Bonheur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Anna Kumpke dans son atelier vers 1885-1890, photographie anonyme, New York, The Frick Collection.

Anna Elizabeth Klumpke, née le à San Francisco et morte dans la même ville le , est une artiste peintre américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anna Klumpke est la sœur de l'astronome Dorothea Klumpke Roberts, de la neurologue Augusta Dejerine-Klumpke, de la violoniste et compositrice Julia Klumpke et de la pianiste Mathilda Klumpke.

Sa mère l'emmène à Paris en 1871. Passionnée de peinture, elle a pour professeur le peintre Pierre Auguste Cot. Elle entre à l'Académie Julian en 1883. Elle présente son travail au Salon des artistes français en 1884 et y expose ensuite régulièrement avec succès.

Le , elle sert d'interprète entre Buffalo Bill et Rosa Bonheur, la célèbre artiste peintre animalière de l'époque dont la renommée est alors immense aux États-Unis. Les deux femmes correspondent pendant dix ans. Anna Klumpke finit par oser demander à Rosa Bonheur l'autorisation de réaliser son portrait ; la réponse de Rosa Bonheur est enthousiaste. Anna Klumpke vient séjourner au château de By à Thomery en Seine-et-Marne. Rosa Bonheur a alors 76 ans, elle n'a pas d'enfant et l'arrivée de l'Américaine lui redonne de la joie de vivre. Rosa Bonheur fait tout pour que le séjour d'Anna Klumpke soit le plus long possible, elle fait construire un atelier dans le parc du château afin qu'elle puisse peindre tranquillement. Klumpke finit par promettre de rester au château de By jusqu'à la mort de Rosa Bonheur. Pendant cette année sous le toit de l'artiste, elle écrira, sous la dictée de Rosa Bonheur, une biographie qu'elle complètera par son propre journal.

À la mort de Rosa Bonheur en mai 1899, Anna Klumpke est sa légataire universelle. Elle fera tout pour conserver l'atelier et les œuvres de Bonheur afin de les transmettre aux générations futures. En mémoire de l'artiste, elle fonde le prix Rosa Bonheur doté d'une somme d'argent qu'elle prélève sur sa part d'héritage de sa bienfaitrice.

En 1908, elle publie chez Flammarion la biographie en français et en anglais : Rosa Bonheur, sa vie son œuvre. Sa carrière suit son cours des deux côtés de l'Atlantique jusqu'à sa mort, survenue à San Francisco le . Elle est inhumée à Paris au cimetière du Père-Lachaise (74e division) au côté de Rosa Bonheur[1] dans le caveau de la famille Micas, que Rosa Bonheur considérait comme sa véritable famille.

Le château de By et l'atelier de Rosa Bonheur à Thomery conservent un important fonds d'œuvres d'Anna Klumpke ainsi que de nombreux effets personnels.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Rosa Bonheur : sa vie son œuvre, Paris, Flammarion, 1908.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents, (ISBN 978-2914611480), p. 131
  2. Base Léonore.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Britta C. Dwyer, Anna Klumpke: a Turn-of-the-century Painter and Her World, Northeastern University Press, 1999.
  • Marie Borin, Rosa Bonheur Une artiste à l'aube du féminisme, Pyhmalion, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]