Natacha Henry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Natacha Henry
Nom de naissance Natacha Henry
Naissance 1968
Nationalité France
Profession essayiste, historienne et journaliste
Spécialité lutte contre les empêchements, égalité femmes/hommes

Natacha Henry, née le [1] est une essayiste féministe, historienne et journaliste franco-britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natacha Henry est née le . Elle est la fille des auteurs Marc Hillel et Clarissa Henry. Sa grand-mère était l'épouse du compositeur et chef d'orchestre autrichien Robert Stolz. Après une enfance rurale et cosmopolite, elle rejoint l’École alsacienne puis le lycée Henri-IV. Diplômée en Histoire contemporaine de la London School of Economics et de l'université Paris-Sorbonne (Paris IV), Natacha Henry travaille sur le sexisme et les chemins de liberté, menant en parallèle une carrière d'auteure et de consultante spécialisée dans la lutte contre les violences.

Elle a publié onze ouvrages - essais, enquêtes, biographies.

Dès 1999, elle met au point le concept de "paternalisme lubrique", qui fera date et dont une variante est désormais dans la Loi contre les violences sexistes.

En collaboration avec les institutions et les associations féministes, elle est, depuis 2010, directrice de projet DAPHNE/REC (Union européenne) contre les Violences faites aux femmes et aux filles : envers les professionnel.es de première ligne (violences conjugales aux Urgences, en maternités, prévention des mariages forcés), ou les salariées (harcèlement sexuel en entreprise).

Elle est co-réalisatrice et productrice déléguée d'une série de 8 courts-métrages d'animation[2] destinés aux victimes de violences conjugales. Ils sont doublés en anglais, arabe, bambara, français, lingala, mandarin, portugais, soninké, tamoul et wolof.

Cette expertise lui vaut de représenter la France au sein de projets internationaux : TVE London, Broadcasting for Change, International Women's Media Foundation[3] Washington D.C., et d'intervenir auprès d'associations, institutions internationales (ONU, Conseil de l'Europe, BBC Media Action) et en collège/lycée.

Depuis janvier 2020, elle est consultante internationale auprès du Conseil de l'Europe.

Elle a également collaboré à plusieurs longs-métrages documentaires, et à France Culture.

Présidente de l'Association des femmes journalistes de 1997 à 1999, Natacha Henry a fondé, en 2005, Gender Company.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Rosa Bonheur l'audacieuse (2020, Albin Michel Jeunesse)
  • L'Affaire des fées de Cottingley (2020, Rageot)
  • Rosa Bonheur et Buffalo Bill, une amitié admirable (2019, Robert Laffont)
  • Marie et Bronia, le Pacte des soeurs (2017, Albin Michel Jeunesse)
  • Marthe Richard, l'aventurière des maisons closes (2016, La Librairie Vuibert, édition revue et augmentée)
  • Les Sœurs savantes, Marie Curie et Bronia Dluska, deux destins qui ont fait l'histoire (2015, La Librairie Vuibert. Edition en polonais, Uczone siostry)
  • Les Mecs lourds ou le paternalisme lubrique (2011, Gender Company, édition revue et mise à jour)
  • Un troussage de domestique, ouvrage collectif (2011, Syllepse)
  • Frapper n'est pas aimer. Enquête sur les violences conjugales en France (2010, Denoël)
  • Ces femmes qui ont fait la France, 25 portraits (2009, City)
  • 18 ans! Respect, les filles! (coécrit avec Isabelle Fougère et Isabelle Germain, pour le Secrétariat d'État à la Solidarité)
  • Les filles faciles n'existent pas (2008, Michalon)
  • Exciseuse (2007, City) (avec Linda Weil-Curiel)
  • Marthe Richard, l'aventurière des maisons closes (2006, Punctum, première édition)
  • Les Mecs lourds ou le paternalisme lubrique (2002, Robert Laffont, première édition)
  • Dites-le avec des femmes (1999, éd CFD/AFJ) (coauteure)

Distinction[modifier | modifier le code]

Lauréate du German Marshall Fund of the United States en 2003.

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

• Les Sœurs savantes, Marie Curie et Bronia Dluska :

Prix Soroptimist au Festival des littératures européennes 2018

Prix Marie Curie 2017

Prix Marianne 2016

Finaliste du Prix Simone Veil 2015

Prix du Salon des femmes de lettres 2015, Paris.

• Marie et Bronia :

Finaliste du Prix Historia Jeunesse

Nominé pour 11 prix littéraires en 2019.

Adaptation[modifier | modifier le code]

En 2018 et 2019, Marie et Bronia, le pacte des soeurs est adapté pour la scène par la Compagnie du Saut de l'Ange sous le titre Le Pacte des sœurs. Avec Clémentine Stépanoff (Marie Curie), Marie-Hélène Aubert (Bronia) et Mihasane Pan (hang drum). Mise en scène Isabelle Lauriou.

La pièce est finaliste du Prix Olympe de Gouges.

• Marie et Bronia, le pacte des soeurs a fait l'objet d'une version AudioLib, lue par Florine Orphelin. Cette œuvre a été présélectionnée pour le Prix France Culture 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Natacha Henry - Babelio », sur www.babelio.com (consulté le 13 mars 2018)
  2. « LibresTerresDesFemme », sur YouTube (consulté le 5 août 2020).
  3. « Home - IWMF », sur IWMF.org (consulté le 5 août 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]