Amaras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amaras
Amaras, église Sourp Grigoris.
Amaras, église Sourp Grigoris.
Présentation
Nom local (hy) Ամարաս
Culte Apostolique arménien
Type Monastère
Début de la construction IVe siècle
Fin des travaux XIXe siècle
Style dominant Arménien
Géographie
Pays Haut-Karabagh[1]
Région Martouni
Province historique Artsakh
Commune Sos
Coordonnées 39° 41′ 02″ N 47° 03′ 25″ E / 39.684, 47.057 ()39° 41′ 02″ Nord 47° 03′ 25″ Est / 39.684, 47.057 ()  

Géolocalisation sur la carte : Haut-Karabagh

(Voir situation sur carte : Haut-Karabagh)
Amaras

Amaras (en arménien Ամարաս) est un monastère arménien du Haut-Karabagh[1], situé dans la région de Martouni.

Histoire[modifier | modifier le code]

Amaras a été fondé au IVe siècle. Mesrop Machtots, inventeur de l'alphabet arménien (405) y crée la première école. Le lieu est détruit puis réédifié de nombreuses fois ; les bâtiments actuels datent des XVIIe et XIXe siècles, le monastère connaissant alors un renouveau culturel.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le complexe monastique est composé d'une enceinte de forme rectangulaire. On y entre par une cour domestique, bordée par une étable et une écurie, puis on pénètre dans la cour principale, qui comprend à sa gauche la maison de l'archiprêtre et au centre l'église principale datant de 1858. C'est une basilique à trois nefs. Le trésor du site réside dans le caveau de saint Grigoris, seul rescapé des destructions successives qu'a connues Amaras. Il remonte à l'an 489, et c'est le plus ancien et le mieux conservé d'Arménie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pour le statut international du Haut-Karabagh, cf. l'article « Haut-Karabagh ».

Sur les autres projets Wikimedia :