Altiport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un altiport est un aérodrome pour avions et hélicoptères situé le plus souvent en haute montagne, et dont les pistes ont pour particularité d'être en pente. Les décollages s'effectuent en descente et les atterrissages en montée. Un pilote d'avion doit être titulaire de la « qualification montagne » pour utiliser ce type d'installations.

Le mot « altiport » est imaginé lors de l'inauguration de l'altiport de Méribel le par Joseph Szydlowski, président de Turboméca, et Michel Ziegler, fils d'Henri Ziegler[1].

Classification[modifier | modifier le code]

On distingue les altiports de classe C (« destinés à l'aviation de voyage et aux services à courte distance ») dotées d'installations d'atterrissage même par mauvais temps et les altiports de classe D (« destinés en priorité à l'aviation légère ») utilisables en vol à vue[2].

Liste d'altiports[modifier | modifier le code]

Altiport de Lukla (Népal), seuil de la piste 24.
Altiport de Lukla, finale sur la piste 06.

Népal[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

En Auvergne-Rhône-Alpes :

En Occitanie :

En Polynésie française :

Fiji[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Portrait : l’Altiport fête des 50 ans », Journal d'information municipal de juin 2011 (consulté le ).
  2. [PDF] Chapitre 13 - Aérodromes à caractéristiques spéciales, ITAC, septembre 2000.
  3. « Altisurface », sur basulm.ffplum.fr (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :