Alexandre Poulin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandre Poulin
Alexandre Poulin au maison des arts de Laval.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument
guitare, harmonica (Batterie)
Label
Site web

Alexandre Poulin est un auteur-compositeur-interprète québecois originaire du secteur de Rock Forest de Sherbrooke.

Ses albums sont édités par les Disques Victoire. Nommé dans la catégorie « révélation de l'année » lors du gala de l'ADISQ en 2009, il remporte le « prix de l'auteur-compositeur francophone de l'année » lors de l'édition 2011 des Canadian Folk Music Awards (en).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Pendant son enfance, Alexandre Poulin apprend la guitare en autodidacte après que son père lui eut indiqué quelques accords. Il commence à composer à l'âge de dix ans et découvre la scène à l'adolescence en se produisant dans les bars[1]. Durant ses quatre années d'études à l'Université de Sherbrooke il est en résidence au château Bromont chaque fin de semaine, ce qui lui permet de vendre 5 000 exemplaires de ses démos. Il obtient son baccalauréat universitaire en français et histoire. Au terme de ses études, il est invité par le propriétaire d'un hôtel à se produire au Costa Rica[2],[3].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

De retour au Québec, Alexandre Poulin produit son premier album, dont la sortie est retardée par les difficultés financières traversées par le distributeur. Les Disques Victoire acceptent de l'éditer, à condition qu'il soit ré-enregistré. Il sort finalement en , accompagné par le simple Un bout de temps[2]. L'artiste assure la promotion du disque en donnant son spectacle Conteur de chansons, chanteur d'histoires à 75 reprises[3]. Il est nommé dans la catégorie « révélation de l'année » au gala de l'ADISQ[2]. Durant l'été 2008 il se produit aux FrancoFolies de Montréal[4].

Alexandre Poulin commence à travailler sur son 2e album au début de l'année 2010. Une lumière allumée, produit par Éric Goulet du groupe Les Chiens, sort en octobre. Plus orchestré, il comporte des arrangements de cordes. San Francisco est le premier single extrait de l'album. Le chanteur repart en tournée accompagné par deux musiciens. Il se produit dans les provinces du Québec et du Nouveau-Brunswick, ainsi qu'en France[3],[5],[6].

En 2011, Poulin reçoit le « prix de l'auteur-compositeur francophone de l'année » lors du gala Canadian Folk Music Awards (en) (« prix de la musique folk canadienne »)[7]. En , un nouveau titre, Entre chien et loup, est extrait de l'album Une lumière allumée. Celui-ci est distribué en France. Le chanteur continue de se produire au Québec, et effectue une tournée en France et en Belgique, où il partage l'affiche sur certaines dates avec Lynda Lemay[8],[9]. Il tourne de nouveau en Europe et le prix Guy Bel du meilleur auteur-compositeur masculin lui est décerné au festival Pully Lavaux à l'heure du Québec[10]. Le Mouvement des marées, son 3e album, sort en [11]. Enregistré à Montréal, il est coréalisé par Alexandre Poulin, Ghyslain Luc Lavigne et Mathieu Perreault[12]. En 2014, le chanteur retourne en Europe. Il est invité dans l'émission française On n'est pas couché et reçoit le « prix révélation » du festival Suisse de Pully Lavaux[7]. En octobre, la chanson Comme des enfants en cavale, tirée de son 3e album, figure en tête du palmarès BDS des radios francophones du Québec[7],[13].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Au sujet de ses chansons, Alexandre Poulin déclare : « J'ai envie que les gens puissent lire mes paroles comme des histoires de dépressions »[2]. La plupart ne suivent pas le format couplet-refrain. Ses paroles racontent une histoire, ce qui le rapproche d'un auteur comme Jacques Brel[5],[6]. Il a également écouté Bruce Springsteen, dont certaines chansons mettent en scène des personnages[14].

Engagements[modifier | modifier le code]

De 2008 à 2011, Alexandre Poulin est le porte parole de la campagne de financement organisée par la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue, un organisme à but non lucratif venant en aide aux jeunes marginalisés[15]. En 2012, il est également porte parole des Journées de la persévérance scolaire en Estrie[16].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Boudreau, « Alexandre Poulin : Un chanteur qui conte des histoires », 7 Jours,
  2. a b c et d Philippe Meilleur, « Alexandre Poulin : Vingt fois sur le métier... », Le Journal de Montréal,
  3. a b et c Serge Drouin, « Alexandre Poulin : Corps et âme dans la musique », Le Journal de Québec,
  4. Geneviève Proulx, « Baptême réussi aux FrancoFolies pour Alexandre Poulin », La Tribune de Sherbrooke,
  5. a et b Matthieu Petit, « Alexandre Poulin : Clair-obscur », Voir,
  6. a et b Antoine Léveillée, « Lumière sur Poulin », Voir,
  7. a b et c Charles-Éric Blais-Poulin, « Alexandre Poulin: les grandes traversées », La Presse,
  8. Karine Tremblay, « Son petit bonhomme de grand chemin », La Tribune de Sherbrooke,
  9. « Alexandre Poulin en tournée avec Lynda Lemay », QMI,
  10. « Alexandre Poulin récompensé en Suisse », Agence QMI,
  11. Véronique Harvey, « Des chansons qui voyagent », 24H Montréal,
  12. Marc-André Lemieux, « Alexandre Poulin : Saisir le moment », Le Journal de Montréal,
  13. « La SOCAN souligne à Paris le premier no 1 d’Alexandre Poulin », SOCAN,
  14. Matthieu Petit, « Alexandre Poulin : Sur la route », Voir,
  15. Jonathan Custeau, « Le radiothon de la Coalition pour le travail de rue amasse 156 722 $ », La Tribune de Sherbrooke,
  16. Catherine Bouchard, « Les adultes significatifs pour la persévérance », La Tribune de Sherbrooke,

Liens externes[modifier | modifier le code]