Aléoute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la langue aléoute. Pour le peuple aléoute, voir Aléoutes.
Aléoute
Unangam Tunuu
Pays États-Unis, Russie
Région Alaska, îles du Commandeur
Nombre de locuteurs 400 (2000)
Typologie polysynthétique
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle reconnue en Alaska
Codes de langue
ISO 639-2 ale
ISO 639-3 ale
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF ale
Linguasphère 60-AA
Carte
Situation des îles Aléoutiennes et de la péninsule d'Alaska.
Situation des îles Aléoutiennes et de la péninsule d'Alaska.

L'aléoute est une langue de la famille eskimo-aléoute, parlée par les Aléoutes dans les îles Aléoutiennes, les îles du Commandeur, les îles Pribilof, les îles Shumagin et la péninsule d'Alaska.

Le nombre de locuteurs a été estimé à 155 en 2007[1] (150 aux États-Unis et 5 en Russie) par le site Ethnologue.

Néanmoins, le recensement de 2000[2] donnait 32 personnes parlant aléoute à la maison dans le borough des Aléoutiennes orientales et 326 pour la région de recensement des Aléoutiennes occidentales. Pour ces deux districts seuls, 358 personnes utilisaient l'aléoute comme langue principale à la maison. Quelques locuteurs natifs de l'aléoute vivent en dehors de ces districts, en particulier dans le reste de l'Alaska. Il y aurait en outre 320 locuteurs passifs[3] en Alaska. L'aléoute est l'une des 20 langues amérindiennes déclarées officielles en 2014[4] dans l'état d'Alaska. Au recensement russe de 2010, 45 locuteurs natifs ont été enregistrés[5].

Quelle que soit l'estimation choisie (de 155 à 700 avec les locuteurs passifs), il n'en demeure pas moins que l'aléoute reste une langue menacée, avec un taux de transmission faible.

Écriture[modifier | modifier le code]

L’aléoute est écrit avec l’alphabet latin, mais a été précédemment écrit avec l’alphabet cyrillique.

Alphabet aléoute
Majuscules A B Ch D F G Ĝ X H I K L M N O Q R S T U V W Y Z
Minuscules a b ch d f g ĝ x h i k l m n o q r s t u v w y z

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael E. Krauss, « Native languages of Alaska », dans The Vanishing Voices of the Pacific Rim, dir. par Osahito Miyaoko, Osamu Sakiyama, Michael E. Krauss, Oxford University Press, Oxford, 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]