Abdelghani Zaalane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abdelghani Zaalane
عبد الغاني زعلان
Illustration.
Fonctions
Ministre algérien des Travaux publics et des Transports

(1 an, 9 mois et 6 jours)
Président Abdelaziz Bouteflika
Premier ministre Abdelmadjid Tebboune
Ahmed Ouyahia
Gouvernement Tebboune
Ouyahia X
Prédécesseur Boudjema Talai
Successeur Abdelwahid Temmar (intérim)
Mustapaha Kouraba
Wali d'Oran

(3 ans, 7 mois et 1 jour)
Prédécesseur Abdelmalek Boudiaf
Successeur Mouloud Chérifi
Wali de Béchar

(3 ans et 24 jours)
Prédécesseur Azzedine Mecheri
Successeur Mohamed Salamani
Wali d'Oum El Bouaghi

(4 ans, 6 mois et 18 jours)
Prédécesseur Mohamed Bouderbali
Successeur Mohamed Salah Manaâ
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Souk Ahras
Nationalité Algérienne
Entourage Ahmed Gaïd Salah (gendre)
Diplômé de ENA
Profession Wali

Abdelghani Zaalane
Walis d'Algérie

Abdelghani Zaalane (en arabe : عبد الغني زعلان), né le à Souk Ahras[1], est un homme politique algérien. Il fut notamment ministre des Travaux Publics et des Transports du 25 mai 2017 au 3 mars 2019[2].

Dans le contexte des manifestations de 2019 en Algérie, il est arrêté pour corruption. Le 5 août 2019, en tant qu'ancien wali d'Oran, il est placé sous mandat de dépôt a la prison d'El Harrach, à Alger, pour dilapidation de l’argent public et utilisation illicite en sa faveur ou en la faveur d’une tierce partie de biens publics, pour abus de pouvoir et pour trafic d’influence.[3]

Biographie[modifier | modifier le code]

Abdelghani Zaalane nait le 22 décembre 1964 à Souk Ahras, diplômé de l'École nationale d'administration en 1987, il obtient un magister en administration et développement.

Il a occupé le poste de secrétaire général de la wilaya de Tébessa de 1999 à 2004 avant de devenir celui de la wilaya de Batna de 2004 à 2006[4].

Par la suite, Zaalane a occupé plusieurs postes de wali: successivement, d'Oum El Bouaghi de 2006 à 2010, de Bechar de 2010 à 2013. En 2013, il devient Wali de la wilaya d’Oran[5].

Le 25 mai 2017, il est nommé ministre des Travaux Publics et des Transports[6].

Le 2 mars 2019, il est nommé directeur de campagne d'Abdelaziz Bouteflika[7]. Il remplace Abdelmalek Sellal. Il dépose 6 millions de parrainages au conseil constitutionnel pour appuyer la candidature de Abdelaziz Bouteflika le samedi 2 mars 2019.

Événements de 2019[modifier | modifier le code]

Le 26 mai 2019, dans le contexte des manifestations de 2019 en Algérie, il est renvoyé devant la Cour suprême[8]. Le 12 juin 2019, il est inculpé pour « des faits punis par la loi relatives à la conclusion de marchés publics et de contrats contraires à la réglementation et les lois en vigueur »[9], puis placé sous contrôle judiciaire[10].

Il est placé en détention provisoire à la prison d'El-Harrach le 5 août[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Zaalane est le gendre d'Ahmed Gaïd Salah, chef d'État-Major de l'ANP et vice-ministre de la Défense[12].

Fonctions[modifier | modifier le code]

Ses principales fonctions occupées sont[13] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le portail du Premier Ministère »
  2. « Algérie : Temmar désigné ministre des Transports et des Travaux publics par intérim - ALG24 », sur ALG24 (consulté le 3 mars 2019)
  3. « Algérie : L'ex-directeur de campagne de Bouteflika en détention provisoire », sur Observ'Algérie, (consulté le 6 août 2019)
  4. « Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports », sur aps.dz, Algérie Presse-Service (agence de presse), (consulté en 6 aoûté 2019)
  5. « Algérie : Abdelaziz Bouteflika nomme un nouveau gouvernement », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 16 juin 2019)
  6. « Ministère des Travaux Publics et des Transports », sur www.mtp.gov.dz (consulté le 16 juin 2019)
  7. « Bouteflika limoge son directeur de campagne et ex-Premier ministre », sur Le Huffington Post (consulté le 2 mars 2019)
  8. https://www.voaafrique.com/a/les-dossiers-de-12-anciens-hauts-responsables-transmis-à-la-justice/4933297.html
  9. Abdelghani Zaalane placé en détention provisoire, site algeria-watch.org, 12 juin 2019.
  10. Le Point, magazine, « Algérie: l'ex-Premier ministre Sellal, proche de Bouteflika, écroué », sur Le Point (consulté le 13 juin 2019)
  11. « Algérie: deux anciens ministres placés en détention préventive », sur FIGARO (ISSN 0182-5852, consulté le 5 août 2019).
  12. Michaël Béchir Ayari, « En Algérie, la rue met le pouvoir face à ses contradictions », International Crisis Group,
  13. http://www.mtp.gov.dz/fr/permalink/8899.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]