Abbadides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les `Abbadides, `Abbadites ou Banû `Abbad (arabe : banū `abbād بنو عباد ou al-`abbādyī العبادي) sont une dynastie arabe[1] musulmane qui régna à Séville (1023-1091) après le démembrement du califat Omeyyade de Cordoue, durant la première période de taïfas.

La dynastie descend des Lakhmides[1], une tribu arabe ayant régné en Irak à l'époque préislamique. Ses membres étaient à la fois cadis (juges musulmans) et gouverneurs de Séville.

La dynastie[modifier | modifier le code]

  • Abbad Ier (Al-Mutamid ibn Abbad, ou Muhammad ibn Isma`il) (règne 1023-1042)
    • Abbad II (Abû Amr Abbad “Al-Mu`tadid”) (règne 1042-1068)
      • Al-Mu`tamid ibn Abbad (Abbad III, Abû al-Qâsim Muhammad Al-Mu`tamid) (règne 1068-1091) il meurt en 1095

La princesse Zaïda[modifier | modifier le code]

Lors de la conquête de l’État sévillan par les Almoravides, une Abbadide, belle-fille d’al-Mutamid, la princesse Zaïda, veuve du prince al-Mamoun tué en défendant Cordoue lors de la bataille du château d'Almodovar le contre l'armée Almoravide, horrifiée à l’idée de tomber entre les mains de ces « Barbares », s’enfuit en terre chrétienne.

Elle arriva à la cour d’Alphonse VI. Celui-ci en fit sa maîtresse. Convertie au christianisme sous le nom d’Isabelle, elle donna au roi en 1097 le seul fils qu’il eut, l’infant Sanche qu’il légitima. Ce fils d’une Abbadide serait devenu roi de Castille, de León et de Galice s’il n’était décédé avant son père le . Elle-même était morte d'une fausse couche le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Bruna Soravia, « ʿAbbādids », dans Encyclopaedia of Islam, THREE, Brill, (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]