Abbad Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbad Ier
Fonctions
Cadi
Roi
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
أبو القاسم محمد بن عباد‎‎Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Enfant
Autres informations
Religion

Abbad Ier, de son vrai nom Abû al-Qassim Muhammad Ibn Abbad[1] (984 - 25 janvier 1042), était juge (qadi) de Séville. Il fut le premier roi maure occupant la taifa de Séville (Espagne), et chef de la dynastie des Abbadides.

Il prit le pouvoir - tout d'abord au nom des Hammadides, qui s'étaient attribué l'autorité califale - lors de la chute du califat de Cordoue en 1031.

Fort de l'appui de l'aristocratie de la ville, il se déclara indépendant, en prenant le titre de hadjib (« chambellan », c'est-à-dire maire du palais) et fonda un royaume qu'il agrandit peu avant sa mort, par exemple en y ajoutant le royaume de Cordoue, dont il avait fait périr le souverain. Il régna de 1023 à 1042, son fils Abbad II lui succède.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe : ʾabū al-qāsim muḥammad ben ʿabbād, أبو القاسم محمد بن عباد,
    sa filiation complète est : muḥammad ben ʾismāʿīl ben qurayš ben ʿabbād ben ʿumar ben ʾaslam ben ʿamrū ben ʿiṭāf ben naʿīm al-laḫamī,
    محمد بن إسماعيل بن قريش بن عباد بن عمر بن أسلم بن عمرو بن عطاف بن نعيم اللخمي

« Abbad Ier », dans Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, 1863-1890, 15 vol. [détail des éditions].