57e division (armée impériale japonaise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 57e division.

57e division
第57師団
Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Branche War flag of the Imperial Japanese Army.svg Armée impériale japonaise
Type Division d'infanterie
Garnison Hirosaki
Surnom Division Intérieur

La 57e division (第55師団, Dai-go-jū-nana shidan?) est une unité d'infanterie de l'armée impériale japonaise basée à Hirosaki durant la Seconde Guerre mondiale. Son nom de code est Division Intérieur (奥兵団, Oku-heidan?). Elle est créée le en même temps que les 51e, 52e, 54e, 55e, et 56e divisions, comme réserve et unité provisoire. Elle partage son quartier-général avec la 8e division. Elle recrute dans les préfectures d'Aomori, d'Iwate, de Yamagata, et d'Akita. La division est initialement affectée sous l'autorité directe de l'empereur Hirohito mais est transférée à l'armée du district du Nord, formée le .

Afin de participer à l'exercice spécial de l'armée du Guandong (ja) (une mobilisation pour un éventuel conflit à grande échelle avec l'Union soviétique) avec la 51e division, la 57e division est affectée à la 3e armée sous le contrôle de l'armée japonaise du Guandong le . Les préparations pour la guerre avec les Soviétiques sont officiellement annulées le et la 57e division est réaffectée dans la 4e armée.

De 1941 à 1945, la division est utilisée pour défendre la frontière du Heilongjiang au Mandchoukouo. En mars 1945, elle est remplacée par la nouvelle 125e division et envoyée à Fukuoka pour intégrer la 36e armée qui a la tâche de défendre la région de Tokyo. La division a presque entièrement achevé son transfert à Fukuoka le [1]. En raison de la tournure dramatique que prend la bataille d'Okinawa, les mouvements prévus de la 57e division sont annulés le et elle est réaffectée à la 16e armée[2] pour contrer une éventuelle invasion américaine durant l'opération Downfall. La division se trouve à Fukuoka au moment de la reddition du Japon le . Elle n'aura vu aucun combat.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Douglas J. MacEachin, "The Final Months of the War with Japan: Signals Intelligence, U.S. Invasion Planning, and the A-bomb Decision", p. 45
  2. CHAPTER XIX HOMELAND DEFENSE: STRATEGIC SETBACKS AND FINAL PREPARATIONS, p. 622

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • W. Victor Madej, Japanese Armed Forces Order of Battle 1939 - 1945. Volume I, Allentown, Game Marketing Company,
  • (en) Kengoro Tanaka, Operations of the Imperial Japanese Armed Forces in the Papua New Guinea Theater During World War II, Tokyo, Japan, Japan Papua New Guinea Goodwill Society, (OCLC 9206229)