54e division (armée impériale japonaise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

54e division
第54師団
Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Branche War flag of the Imperial Japanese Army.svg Armée impériale japonaise
Type Division d'infanterie
Garnison Himeji
Surnom Division Soldat
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Meiktila et de Mandalay (en)
Bataille de la colline 170
Bataille du coude de la Sittang (en)

La 54e division (第54師団, Dai-go-jū-yon shidan?) est une unité d'infanterie de l'armée impériale japonaise basée à Himeji puis en Birmanie durant la Seconde Guerre mondiale. Son nom de code est Division Soldat (兵兵団, Hei-heidan?). Elle est créée le en même temps que les 51e, 52e, 55e, 56e, et 57e divisions. Elle recrute dans les préfectures de Hyōgo, d'Okayama, et de Tottori et est initialement affectée à l'armée du district central.

En février 1943, la division est affectée à la 16e armée. Son corps principal part en navire de Moji-ku à bord du Miike Maru, avec la 30e brigade mixte indépendante, arrive à Shanghai le , puis repart le pour Saïgon où il arrive le [1],[2]. Le 54e régiment d'infanterie et la compagnie de signaux suivent le depuis le terminal Ujina de Hiroshima, à bord des navires Takoma Maru et Nagato Maru, et arrivent directement à Singapour le [3],[4]. La 54e division est réaffectée à la 28e armée en janvier 1944 et est envoyée en Birmanie.

La 54e division reste dans la région d'Arakan durant la bataille d'Admin Box (en) en février 1944. En décembre 1944, elle subit de lourdes pertes à la bataille de Meiktila et de Mandalay (en) puis à la bataille de la colline 170 en janvier 1945 et se replie entièrement vers l'Irrawaddy en avril 1944. Durant la bataille du coude de la Sittang (en) en juillet-août 1945, elle perd plus de la moitié de ses hommes en raison des tirs ennemis, des raids aériens, du choléra et de la dysenterie. La 54e division est sur la rive est de la Sittang au moment de la reddition du Japon le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gordon Smith、Don Kindell、Donald A. Bertke, "World War II Sea War, Vol 9: Wolfpacks Muzzled", p. 377
  2. IJA MIIKE MARU:Tabular Record of Movement
  3. NAGATO MARU:Tabular Record of Movement
  4. Gordon Smith、Don Kindell、Donald A. Bertke, "World War II Sea War, Vol 9: Wolfpacks Muzzled", p. 233

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • W. Victor Madej, Japanese Armed Forces Order of Battle 1939 - 1945. Volume I, Allentown, Game Marketing Company,
  • (en) Kengoro Tanaka, Operations of the Imperial Japanese Armed Forces in the Papua New Guinea Theater During World War II, Tokyo, Japan, Japan Papua New Guinea Goodwill Society, (OCLC 9206229)