Armée japonaise du Guandong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

L’armée du Guandong (ou du Kwantung ou du Kantō, en japonais 関東軍 kantōgun) est un groupe d’armées de l’armée impériale japonaise créée en et dissoute en 1945. Elle prit le nom de la péninsule du Guandong, où elle était basée. Son quartier général se trouvait à Xinjing (aujourd’hui Changchun). Elle devint le groupe d’armées le plus important et le plus prestigieux de l’armée impériale.

Quartier général de l'armée du Guandong, à Xinjing, en 1935.

Plusieurs de ses membres, comme le commandant Hideki Tōjō, ont été promus à des postes importants tant dans l’armée que dans le gouvernement civil. Le prince Tsuneyoshi Takeda y occupa le poste d’officier de liaison avec le Quartier général impérial.

L’unité 731 y fut incorporée par décret impérial en 1936.

L’armée du Guandong fut détruite par une offensive de l’Armée rouge en date du lors de l'invasion soviétique de la Mandchourie. Sous le commandement du maréchal Vassilievski, les Soviétiques tuèrent plus de 80 000 soldats japonais et en firent 640 000 prisonniers lors de l'évacuation du Mandchoukouo.

Commandants en chef de l'armée du Guandong[modifier | modifier le code]

Nom de à
1 Général Tachibana Koichirō 1919
2 Général Misao Kawai
3 Général Shinobu Ono
4 Général Yoshinori Shirakawa
5 Maréchal Baron Nobuyoshi Mutō
6 Général Chotaro Muraoka
7 Général Eitaro Hata
8 Général Takashi Hishikari
9 Général Shigeru Honjō
10 Maréchal Nobuyoshi Mutō
11 Général Takashi Hishikari
12 Général Jirō Minami
13 Général Kenkichi Ueda
14 Général Yoshijirō Umezu
14 Général Otozō Yamada

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul-Yanic Laquerre, La Kantōgun, Fer de Lance de la Colonisation nippone, Seconde Guerre mondiale no 30, -