30e escadre de chasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 30e Escadre de chasse)
Aller à : navigation, rechercher
30e Escadre de Chasse
Image illustrative de l'article 30e escadre de chasse

Création
Pays Drapeau de la France France
Branche French-roundel.svg Armée de l'air
Type Chasse
Fait partie de Brigade Aérienne de l'Aviation de Chasse
Composée de
Garnison BA 118 Mont-de-Marsan
Équipement

La 30e escadre de chasse est une unité de chasse de l'armée de l'air française créée à Tours le 1er mai 1953 et dissoute à Reims le 27 juin 1994.
La 30e escadre est à nouveau formée le [1] sur la BA118 de Mont-de-Marsan.

Historique[modifier | modifier le code]

Vautour IIN du 2/30
Un Mirage F1C du 2/30 et un autre du 3/30 en vol
F1C du 2/30 Normandie-Niemen au Salon du Bourget en 1975
Mirage F1B du 1/30 Alsace porteur d'une décoration spéciale pour les 65 ans de l'escadron

Tours[modifier | modifier le code]

Reprenant les traditions du Groupe de Chasse de Nuit 1/31 Lorraine, la 30e Escadre Mixte d'Instruction et de Chasse de Nuit est créée le sur la base de Tours. Volant sur Gloster Meteor NF.11, elle comporte trois escadrons : Escadron de Chasse de Nuit (ECN) 1/30 Loire, 2/30 Camargue et 3/30 Lorraine. Le Camargue possède quelques Meteor Mk.7 pour la transformation des nouveaux pilotes sur le biréacteur anglais. La mission de l'escadre est la couverture de nuit de l'espace aérien de l'hexagone.
À partir de 1957,l'escadre passe sur Vautour IIN et devient la 30e Escadre de Chasse Tout Temps le . En même temps l'escadron Camargue est dissous.

A Reims sur Vautour[modifier | modifier le code]

Avec le retour du Maroc de l'Ecole de Chasse qui quitte Meknès et s'installe sur la base de Tours, la 30e Escadre déménage sur la base de Reims, mais ses escadrons sont répartis sur trois bases. Entre le octobre 1961 et juillet 1962, le 1/30 Loire est rattaché à la 10e Escadre de Chasse à Creil. Le 3/30 Lorraine s'installe quant à lui à Reims. Enfin le 2/6 Normandie-Niemen quitte Oran la Sénia pour Orange où il devient le 2/30 Normandie-Niemen.
En juillet 1965, le 1/30 Loire, installé à Reims depuis août 1962, est dissous.
Un an après le 2/30 quitte définitivement Orange et s'installe lui aussi à Reims.
Les deux escadrons de la 30e Escadre volent sur Vautour IIN jusqu’en 1973.

Sur Mirage F1C[modifier | modifier le code]

Le 20 décembre 1973, sept Mirage F1C arrivent à Reims pour équiper le 2/30 Normandie-Niemen. La 30e ECTT devient alors la 30e Escadre de Chasse (30e EC). Le 3/30 Lorraine reçoit ses 15 Mirage F1C entre avril et juin 1973.
À la suite de la dissolution de la 10e Escadre de Chasse et la fermeture de la base de Creil en juin 1985, l'Escadron de Chasse 1/10 Valois récemment transformé sur Mirage F1C s'installe à Reims et devient le 1/30 Valois.
La 30e EC possède alors trois escadrons de chasse, chacun équipé de 15 Mirage F1C monoplaces.
Le 1er juillet 1988, le 3/10 Vexin sur la base de Djibouti, sur Mirage F1C, est rattaché à la 30e Escadre en prenant la dénomination de 4/30 Vexin.
En juillet 1988, le 3/30 hérite de la mission de transformation des pilotes sur Mirage F1 (jusque là dévolue au 3/5 Comtat Venaissin à Orange). L'escadron s'enrichit d'une troisième escadrille (la SPA 62) et des Mirage F1B biplaces.

La fin[modifier | modifier le code]

La 30e Escadre de Chasse est dissoute sur la base de Reims le 27 juin 1994. Le 1/30 Valois est dissous le même jour, alors que les trois autres escadrons gardent pour quelques années encore leur numérotation héritée de la "30".

La renaissance[modifier | modifier le code]

La 30e escadre de chasse est reformée sur la base de Mont-de-Marsan le . L'escadre est équipée de chasseurs multirôle Dassault Rafale.

Composition[modifier | modifier le code]

Au 9 septembre 2015, la 30e escadre est composée des unités suivantes[2]:

Escadrons historiques[modifier | modifier le code]

Loire[modifier | modifier le code]

Camargue[modifier | modifier le code]

  • Escadron de chasse 2/30 Camargue

Lorraine[modifier | modifier le code]

Normandie-Niémen[modifier | modifier le code]

Valois[modifier | modifier le code]

Vexin[modifier | modifier le code]

Bases[modifier | modifier le code]

Appareils[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Air Fan Numéro 151, juin 1991