Éric Baratay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éric Baratay
Éric Baratay Forum France Culture Animal 2018.jpg
Éric Baratay lors du forum « Animal ? » organisé par France Culture le 13 janvier 2018.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Régis Ladous (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Éric Baratay, né en 1960, est un historien français, spécialiste de l'histoire des relations hommes-animaux, principalement aux époques moderne (XVIe au XVIIIe siècle) et contemporaine (XIXe au XXIe siècle).

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Baratay est agrégé d'histoire en 1984 et docteur en histoire en 1991. Il est maître de conférences à l'université Lyon-III (1994-2001), puis passe une habilitation à diriger des recherches en 1998, et devient professeur d'histoire contemporaine dans la même université depuis 2001[1]. En 2017, il a été élu membre sénior de l'Institut universitaire de France.

Éric Baratay est spécialiste de l'histoire des relations hommes-animaux, principalement aux époques moderne (XVIe au XVIIIe siècle) et contemporaine (XIXe au XXIe siècle)[2]. Après avoir travaillé sur les représentations (L'Église et l'animal, 1996) et les pratiques humaines (La Corrida, 1995 ; Zoos, histoire des jardins zoologiques en Occident, 1998), il s'est intéressé à la condition (Et l'homme créa l'animal, histoire d'une condition, 2003) et à la présence sociale des animaux (La Société des animaux, de la Révolution à la Libération, 2008). Il a travaillé sur les vécus, les ressentis, les comportements des bêtes de manière à bâtir une éthologie historique et une histoire éthologique, donc une histoire animale (Le Point de vue animal, une autre version de l'histoire, Seuil, 2001 ; Bêtes des tranchées, des vécus oubliés, CNRS éditions, 2013)[3]. Pour ce dernier livre sur les animaux duranr la Première Guerre mondiale, L'Académie française lui décerne en 2014 le prix Jacques Lacroix, qui récompense un ouvrage sur la vie des animaux[4]. Lors de la crise sur la fraude à la viande de cheval de 2013, il est interrogé sur le retentissement de cette affaire et sur le rapport des Français à l'hippophagie[5].

Son ouvrage paru en 2017, Biographies animales, se penche sur les destins d'animaux comme ceux de la girafe offerte à Charles X par Méhémet Ali et de Warrior, un cheval engagé dans la Première Guerre mondiale[6].

Evoquant son livre sur les animaux durant la Première Guerre mondiale, Le Monde estime qu'Éric Baratay « laboure un champ très singulier dans le paysage français (...) mettant en regard les données de l’éthologie et de l’histoire (...) »[7]. Un travail novateur mais compliqué selon La Revue d'histoire du xixe siècle : « Dans ce cadre, l’animal n’est plus un objet mais devient un sujet de et dans l’histoire ; le regard et l’interrogation de l’historien se déplacent et les sources sont questionnées autrement. Une belle ambition, mais aussi une gageure puisque les documents restent anthropocentrés…»[8].

Éric Baratay note que les animaux ont été peu considérés au cours des deux millénaires écoulés « afin de les exploiter à bon escient »[9].

Livres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Conférences en ligne, saison 2011-2012, Les Bêtes et nous », sur Cité des sciences (consulté le 31 décembre 2018)
  2. Catherine Calvet, « Eric Baratay : «Le chat va supplanter le chien, mais il doit se transformer en chat-chien» », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. Collectif, « Éric Baratay : « Les animaux ont été oubliés » », Ballast,‎ (lire en ligne)
  4. « Éric Baratay », sur Académie française (consulté le 31 décembre 2018)
  5. Sylvie Berthier et Jacques Rochefort, « Le statut du cheval dans notre société », Mission Agrobiosciences,‎ (lire en ligne)
  6. Allain Bougrain Dubourg, « Les biographies animales inédites d'Eric Baratay », Europe 1,‎ (lire en ligne)
  7. Catherine Vincent, « Le 14-18 des animaux », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Nicole Edelman, « Éric Baratay, Le point de vue animal. Une autre version de l’histoire », Revue d'histoire du xixe siècle,‎ (lire en ligne)
  9. Mathieu Vidard, « La Tête au carré : Les révolutions animales », France Inter,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]