Émile Brunet (sculpteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émile Brunet
Emile Brunet.jpg
Émile Brunet
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Formation
Maîtres
Lieux de travail
Mouvement

Émile Brunet[1], aussi connu sous le nom de Joseph-Émile Brunet (Huntingdon, 1893 - Montréal, 1977) est un sculpteur québécois. Il a signé quelque 200 monuments[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Brunet est né à Huntingdon dans une famille de fabricants de monuments funéraires[3] dont l'entreprise de son oncle Joseph était située près du cimetière Notre-Dame-des-Neiges[4].

Après avoir étudié à l'école des arts du Monument-National, il reçoit, à 19 ans, une première commande : le monument aux Patriotes de Saint-Denis-sur-Richelieu. En 1917, il devient assistant du décorateur du nouveau parlement du Canada à Ottawa, Bonnor.

En 1920, il va se perfectionner à l'Art Institute of Chicago. Pour réaliser un monument aux morts de la Grande Guerre commandé par la Ville de Longueuil, il s'inscrit, en 1923, à un atelier de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Il est admis l'année suivante et reçoit une bourse du gouvernement du Québec de trois ans. En 1924, il remporte un concours pour l'érection d'un monument à Wilfrid Laurier à Ottawa[4]. Il réalise par la suite d'autres monuments à Laurier à Montréal et Québec[1].

Pour le musée du Québec, il sculpte le tympan, les portes centrales et les bas-reliefs[5], entre 1928 et 1933. Il conçoit le pavillon du Canada à l'Exposition spécialisée de 1937 à Paris.

En 1939, en raison de la guerre, il s'installe à Montréal. Jusqu'en 1948, dans l'atelier de son oncle Joseph, il conçoit des monuments funéraires pour le cimetière Notre-Dame-des-Neiges[3]. Il crée aussi des œuvres religieuses pour la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré[6].

Sa sépulture est située dans le Cimetière Notre-Dame-des-Neiges, à Montréal[7].

Monument aux Braves, Longueuil
Monument à Laurier, Ottawa
Monument à Laurier, Montréal

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Jean-Émile Brunet » selon : patrimoine-culturel.gouv.qc.ca
  2. Centre d'histoire de Montréal : Le sculpteur québécois Émile Brunet
  3. a et b Laroche, Ginette., Signé Brunet : la contribution du sculpteur Émile Brunet à l'art funéraire du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges, Éditions de la Fabrique de la paroisse Notre-Dame de Montréal, (ISBN 9782981007094 et 2981007092, OCLC 760370904, lire en ligne)
  4. a et b Écomusée de l'Au-Delà : Émile Brunet
  5. Musée national des beaux-arts du Québec., Le sculpteur Émile Brunet et le décor historié du musée de la province de Québec (1928-1932), Musée national des beaux-arts du Québec, (ISBN 9782551237005 et 2551237009, OCLC 297156079, lire en ligne)
  6. Basilique Saint-Anne-de-Beaupré: Sculptures
  7. Répertoire des personnages inhumés au cimetière ayant marqué l'histoire de notre société, Montréal, Cimetière Notre-Dame-des-Neiges, 44 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]