Élections législatives vanuataises de 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives vanuataises de 2020
52 sièges du Parlement
(majorité absolue : 27 sièges)
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 278 957
Votants 145 064
52,00 %  −5,1
Votes blancs et nuls 1 061
Ralph Regenvanu.jpg Terre et Justice – Ralph Regenvanu
Voix 14 400
10,00 %
 +2,6
Sièges obtenus 9  +2
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Vanua'aku Pati – Bob Loughman
Voix 17 460
12,12 %
 +0,2
Sièges obtenus 7  +1
Charlot Salwai, ITU Telecom World 2016 (cropped).jpg Mouvement de réunification pour le changement – Charlot Salwai
Voix 16 298
11,32 %
 +7,9
Sièges obtenus 7  +4
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti des dirigeants  – Jotham Napat
Voix 17 992
12,49 %
 +10,3
Sièges obtenus 5  +4
Premier ministre
Sortant Élu
Charlot Salwai
Mouvement de réunification pour le changement
Bob Loughman
Vanua'aku Pati

Les Élections législatives vanuataises de 2020 ont lieu le afin de renouveler pour quatre ans les cinquante-deux sièges du Parlement du Vanuatu.

Comme lors des précédentes élections, celles de 2020 donnent lieu à un parlement particulièrement morcelé, près de vingt partis obtenant des sièges, dont onze n'en obtenant qu'un seul chacun. Le scrutin voit la victoire en termes de sièges des partis Terre et Justice, Vanua'aku Pati et du Mouvement de réunification pour le changement, qui obtiennent des résultats en hausse en termes de suffrages et de sièges. Bien qu'arrivé en tête des votes populaire, le Parti des dirigeants se positionne derrière eux en termes de sièges du fait du système électoral.

En raison de la dispersion des voix, la formation d'une large coalition de partis est nécessaire en vue de la formation d'un gouvernement, une habitude dans le pays depuis les années 1990. Le , le Parlement élit au poste de Premier ministre Bob Loughman, chef du Vanua'aku Pati et candidat de l'opposition parlementaire sortante.

Contexte[modifier | modifier le code]

Les élections législatives vanuataises de 2016 donnent comme à l'accoutumée un parlement sans majorité, aucun parti n'approchant de la majorité absolue des sièges. Les deux partis « historiques » (le Vanua'aku Pati de l'ancien Premier ministre Joe Natuman, et l'Union des partis modérés privé de son dirigeant Serge Vohor condamné pour corruption) talonnent le jeune parti Terre et Justice de Ralph Regenvanu, arrivé en tête. Le premier ministre et le chef de l'opposition sortants, Sato Kilman et Joe Natuman, conservent chacun leur siège de député[1].

Début février, ces trois partis arrivés en tête s'accordent en vue de former une coalition dirigée par Charlot Salwai, avec l'appui de plusieurs autres partis dont le Parti national unifié, la Confédération verte et Nagriamel. Ils s'entendent sur la nécessité de réformer le système politique afin d'empêcher les changements d'allégeance et les motions de défiance qui caractérisent la vie politique du pays depuis les années 1990[2]. Un référendum constitutionnel visant à mettre en œuvre ces réformes est alors prévu pour le , mais des difficultés à voter son organisation conduisent à son report à une date indéterminée.

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le Parlement du Vanuatu est un parlement unicaméral composé de 52 sièges pourvus pour quatre ans au vote unique non transférable dans dix huit circonscriptions électorales de un à sept sièges chacune. Les électeurs votent pour un seul candidat dans leur circonscription, et les candidats ayant reçu le plus de voix dans celle-ci sont élus à hauteur du nombre de sièges qui y sont à pourvoir. Lorsqu'un seul siège est en jeu, le vote prend de fait la forme d'un scrutin uninominal majoritaire à un tour[3],[4]

Après l'élection, les nouveaux députés doivent choisir un nouveau premier ministre, ou bien renouveler leur confiance dans le premier ministre sortant, Charlot Salwai.

Sièges par circonscription[5]
Tafea-extérieures
Torres
Banks
Malo
Maewo
Paama
Sheperds-extérieures
Tongoa
Luganville/Aore
Ambrym
Epi
Ambae Effate
Pentecost
Port Vila
Santo
Tanna
Malekula
Total
1 2 3 4 6 7 52

Forces en présences[modifier | modifier le code]

Le Premier ministre durant la législature 2015-2020 est Charlot Salwai, du parti Réunification des mouvements pour le changement, tandis que le chef de l'opposition parlementaire est Ishmael Kalsakau, de l'Union des partis modérés. Pour les élections de 2020, aucun des principaux partis ne présente de candidats dans plus de la moitié des circonscriptions[6].

Joe Natuman, chef du Vanua'aku Pati jusqu'en et ancien Premier ministre, a été condamné en 2018 à deux ans d'inéligibilité pour entrave à l'exercice de la justice. La Commission électorale confirme le qu'il n'est pas autorisé à se présenter à ces élections[7].

Principaux partis et dirigeants
Parti Dirigeant Circonscription
Terre et justice Ralph Regenvanu Port Vila
Union des partis modérés Ishmael Kalsakau Port Vila
Vanua'aku Pati Bob Loughman Tanna
Parti national unifié Ham Lini Pentecôte
Nagriamel Havo Molisale
Réunification des mouvements pour le changement Charlot Salwai Pentecôte
Parti du développement national Christopher Emelee îles Banks et Torres
Parti progressiste populaire Sato Kilman Malekula
Parti travailliste Joshua Kalsakau Éfaté
Parti démocrate libéral Willie Jimmy Port Vila

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le vote est reporté au lendemain sur les îles d'Ambae et de Maewo où les conditions météorologiques empêchent l'acheminement du matériel nécessaire pour les bureaux de vote[8],[9],[10].

Les élections se tiennent en pleine pandémie de coronavirus qui oblige la plupart des pays organisant des scrutins à les reporter. Bien que le Vanuatu soit encore épargné par la contagion, le gouvernement recommande aux électeurs de se tenir à distance les uns des autres et à se désinfecter les mains lors du vote, tandis que les déplacements en provenance et à destination des pays touchés par plus d'une centaine de cas sont interdits[11]. L'organisation du scrutin en lui même n'est cependant pas affecté[12].

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Comme depuis les années 1990, ces élections produisent un parlement sans majorité très morcelé. Cinq partis ont au moins cinq députés ; le parti Terre et Justice du ministre sortant des Affaires étrangères, Ralph Regenvanu, termine en tête en matière de sièges. Aucune femme n'est élue. Deux anciens premiers ministres, Ham Lini et Sato Kilman, sont battus dans leurs circonscriptions respectives de Pentecôte et de Malekula[13],[14] :

Résultats des législatives vanuataises de 2020[14],[15]
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti des dirigeants 17 992 12,49 Increase2.svg 10,32 5 Increase2.svg 4
Vanua'aku Pati 17 460 12,12 Increase2.svg 0,21 7 Increase2.svg 1
Mouvement de réunification pour le changement 16 298 11,32 Increase2.svg 7,88 7 Increase2.svg 4
Terre et justice 14 400 10,00 Increase2.svg 2,59 9 Increase2.svg 2
Union des partis modérés 11 043 7,67 Decrease2.svg 2,06 5 Decrease2.svg 1
Parti national unifié 5 377 3,73 Decrease2.svg 1,75 4 Steady.svg
Confédération verte 3 623 2,52 Steady.svg 1 Decrease2.svg 1
Parti du développement rural 3 600 2,50 Nv 2 Increase2.svg 2
Mouvement libéral 3 147 2,19 Nv 1 Increase2.svg 1
Nagriamel 2 980 2,07 Decrease2.svg 1,58 1 Decrease2.svg 2
Parti travailliste 2 866 1,99 Increase2.svg 0,42 0 Decrease2.svg 1
Groupe Iauko 2 847 1,97 Decrease2.svg 2,43 2 Decrease2.svg 2
Parti progressiste populaire 2 664 1,85 Decrease2.svg 2,99 1 Steady.svg
Parti pour le Vanuatu d'abord 2 112 1,46 Nv 1 Increase2.svg 1
Parti du développement national 2 102 1,46 Decrease2.svg 2,91 1 Decrease2.svg 1
Parti populaire pour l'unité et le développement 1 870 1,30 Nv 1 Increase2.svg 1
Mouvement d'autonomie culturelle de Vanuatu 1 637 1,14 Nv 1 Increase2.svg 1
Nouveau parti national 1 537 1,07 Nv 0 Steady.svg
Vemarana 1 506 1,05 Increase2.svg 0,78 1 Increase2.svg 1
Mouvement coutumier ngwasoanda 1 300 0,90 Nv 1 Increase2.svg 1
Mouvement de transformation de l'Océanie 1 252 0,87 Nv 0 Steady.svg
Parti du peuple 1 232 0,86 Nv 0 Steady.svg
Mouvement communautaire de Vanuatu 1 028 0,71 Nv 0 Steady.svg
Parti fraternel mélanésien 996 0,69 Decrease2.svg 0,61 0 Decrease2.svg 1
Parti Kio koe 958 0,67 Nv 0 Steady.svg
Parti pour le développement progressif 825 0,57 Increase2.svg 0,04 1 Increase2.svg 1
Upi Nafzan 729 0,51 Nv 0 Steady.svg
Parti des services populaires 700 0,49 Decrease2.svg 0,42 0 Decrease2.svg 1
Alliance populaire pour le changement 602 0,42 Nv 0 Steady.svg
Parti natatok démocrate populaire et autochtone 593 0,41 Decrease2.svg 2,26 0 Decrease2.svg 1
Parti républicain progressiste des fermiers 512 0,36 Increase2.svg 0,05 0 Steady.svg
Parti démocratique du peuple 505 0,35 Nv 0 Steady.svg
Parti national 448 0,31 Decrease2.svg 0,83 0 Steady.svg
Imaim 442 0,31 Nv 0 Steady.svg
Parti UCVP 436 0,30 Nv 0 Steady.svg
Antai tagaro 386 0,27 Nv 0 Steady.svg
Parti progressiste mélanésien 327 0,23 Decrease2.svg 0,65 0 Steady.svg
Mouvement uni pour les Vanuatais 315 0,22 Nv 0 Steady.svg
Parti présidentiel 294 0,20 Decrease2.svg 3,54 0 Decrease2.svg 1
Nodaru Masan 104 0,07 Nv 0 Steady.svg
Autres partis[16] 415 0,28 - 0 -
Indépendants 14 546 10,10 Decrease2.svg 8,39 0 Decrease2.svg 8
Votes valides 144 003 99,27
Votes blancs et invalides 1 061 0,73
Total 145 064 100 - 52 Steady.svg
Abstention 133 893 48,00
Inscrits / participation 278 957 52,00

Candidats élus par parti[modifier | modifier le code]

Liste des candidats élus par parti[17],[14]
Partis Élus
Terre et justice Ephraim Boe
Edmond Julun
Alfred Maoh
Andrew Napuat
Ralph Regenvanu
John Salong
John Sala
Danny Silas
Gillion William
Vanua'aku Pati Johnny Koanapo
Bob Loughman
Edward Molou
Kenneth Natapei
John Ruben
Esmon Saimon
Rasu Wesley
Mouvement de réunification pour le changement Francois Batick
Marcellino Barthelemy
Jack Norris Kalmet
Marco Mahe
Charlot Salwai
Seoule Simeon
Ulrich Sumptoh
Union des partis modérés Harry Anthony
Ishmael Kalsakau
Robin Kapapa
Nako Natuman
Kalo Willie
Parti des dirigeants Gracia Chadrack
Bakoa Kaltongga
Jotham Napat
Matai Nawalu
Andy Sam
Parti national unifié Sanick Asang
Bruno Leingkone
John Qetu
Bule Silas
Parti du développement rural Marc Melsul
Jay Ngwele
Groupe Iauko Marc Ati
Xavier Emmanuel
Confédération verte Willie Pakoa
Nagriamel Leonard Pikioune
Parti progressiste populaire Lulu Sakaes
Mouvement ngwasoanda pour la coutume Ian Toakalana Tarimalakesa Wilson
Parti pour le Vanuatu d'abord Hymak Anatole
Vemarana Stevens Nano
Parti populaire pour l'unité et le développement James Bule
Mouvement libéral Gaetan Pikioune
Parti pour le développement progressif John Roy Niel
Parti populaire pour le développement national Christopher Emelee
Mouvement d'autonomie culturelle de Vanuatu Samson Samsen

Résultats par circonscription[modifier | modifier le code]

Les résultats sont les suivants[17],[14] :

Ambae : 3 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Jacob Matanangwele Nagriamel oui James Bule PPUD
Jay Ngwele PNU oui (mais sous l'étiquette du PDR) Jay Ngwele PDR
Alickson Vira Natatok oui John Qetu PNU

Ambrym : 2 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Albert Williams Terre et justice oui (mais sous l'étiquette du VP) John Salong Terre et justice
Bruno Leingkone PNU oui Bruno Leingkone PNU

îles Banks : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Jack Wona PDN oui Danny Silas Terre et justice

îles Torrès : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Christopher Emelee Parti national oui (mais sous l'étiquette du PDN) Christopher Emelee PDN

Éfaté (hors Port-Vila) : 5 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Jack Norris Kalmet UPM oui Jack Norris Kalmet UPM
Joshua Kalsakau Parti travailliste oui Bakoa Kaltongga Parti des dirigeants
Gillion William Terre et justice oui Gillion William Terre et Justice
Edwin Kalorisu Parti des dirigeants oui Hymak Anatole Vanuatu d'abord
siège créé John Ruben VP

Épi : 2 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Isaac Daniel sans étiquette oui (mais sous l'étiquette du VP) John Roy Niel PDP
Seoule Simeon UPM oui (mais sous l'étiquette du parti MRC) Seoule Simeon MRC

Luganville : 2 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Matai Seremiah sans étiquette oui (mais sous l'étiquette du Parti des dirigeants) Matai Seremiah Parti des dirigeants
Marc Ati groupe Iauko oui Marc Ati groupe Iauko

Maewo : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Ian Wilson sans étiquette oui (mais sous l'étiquette du MNC) Ian Wilson MNC

Malekula : 7 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Sato Kilman PPP oui Sanick Asang PNU
Esmon Saimon VP oui Esmon Saimon VP
John Sala Terre et justice oui John Sala Terre et Justice
Jérôme Ludvaune UPM oui (mais sous l'étiquette du parti MRC) Edmond Julun Terre et justice
Don Ken Parti des services populaires oui François Batick MRC
Marcelino Barthelemy RMC oui Marcelino Barthelemy MRC
Gracia Chadrack sans étiquette oui (mais sous l'étiquette du Parti des dirigeants) Gracia Chadrack Parti des dirigeants

Malo et Aore : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Uri Warawara Terre et justice oui Rasu Wesley VP

Paama : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Fred William Taso Terre et justice oui (mais sous l'étiquette du Parti travailliste) Andy Job Sam Parti des dirigeants

Pentecôte : 4 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Ham Lini PNU oui Marc Melsul PDR
Charlot Salwai MRC oui Charlot Salwai MRC
Sailas Bule PNU oui Sailas Bule PNU
François Chani PNU oui Ephraim Boe Terre et Justice

Port-Vila : 5 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Ralph Regenvanu Terre et Justice oui Ralph Regenvanu Terre et Justice
Kenneth Natapei VP oui Kenneth Natapei VP
Ishmael Kalsakau UPM oui Ishmael Kalsakau UPM
Kalo Seule Vert oui (mais sans étiquette) Ulrich Sumptoh MRC
Jean-Pierre Nirua sans étiquette oui (mais sous l'étiquette du MRC) Harry Anthony UPM
Ephraim Kalsakau sans étiquette oui (mais sous l'étiquette du Parti travailliste) siège aboli

Santo : 7 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Samson Samsen Parti présidentiel de Vanuatu oui (mais sous l'étiquette du Mouvement d'autonomie culturelle de Vanuatu) Samson Samsen Mouvement d'autonomie culturelle de Vanuatu
Rick Mahe MRC oui Rick Mahe MRC
Ronald Warsal VP oui Stevens Nano Vemarana
Gaetan Pikioune Nagriamel oui (mais sous l'étiquette du Mouvement libéral) Gaetan Pikioune Mouvement libéral
Edwin Amblus PFM oui Leonard Pikioune Nagriamel
Alfred Maoh Terre et Justice oui Alfred Maoh Terre et Justice
Hosea Nevu groupe Iauko oui (mais sous l'étiquette de l'UPM) Lulu Sakaes PPP

Shepherds : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Toara Daniel Kalo Vert non Willie Pakoa Vert

îles du sud[18] : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Tomker Naling UPM non Edward Molou VP

Tanna : 7 députés

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Nakou Natuman UPM oui Nakou Natuman UPM
Johnny Koanapou VP oui Johnny Koanapou VP
Jotham Napat Parti des dirigeants oui Jotham Napat Parti des dirigeants
Tom Noam sans étiquette oui (mais sous l'étiquette du PDR) Xavier Emmanuel groupe Iauko
Bob Loughman VP oui Bob Loughman VP
Andrew Solomon Napuat Terre et Justice oui Andrew Solomon Napuat Terre et Justice
Joe Natuman VP non (inéligible) Robin Kapapa UPM

Tongoa : 1 député

Député sortant Parti du sortant Sortant se représente ? Élu Parti de l'élu
Kalo Willie UPM oui Kalo Willie UPM

Analyse et conséquences[modifier | modifier le code]

Comme lors des précèdentes élections, celles de 2020 donnent lieu à un parlement particulièrement morcelé, près de vingt partis obtenant des sièges, dont onze n'en obtenant qu'un seul chacun.

Le scrutin voit la victoire en termes de sièges des partis Terre et Justice, Vanua'aku Pati et du Mouvement de réunification pour le changement, qui obtiennent des résultats en hausse en termes de suffrages et de sièges. Bien qu'arrivé en tête des votes populaire, le Parti des dirigeants se positionne derrière eux en termes de sièges du fait du système électoral. Le scrutin voit également la disparition des élus indépendants, qui totalisaient pourtant huit sièges en 2016.

Formation d'un gouvernement[modifier | modifier le code]

Durant le mois qui suit le scrutin, Ishmael Kalsakau, le chef de l'opposition sortante, négocie une coalition entre son Union des partis modérés (5 sièges), le Vanua'aku Pati (7 sièges), la Confédération verte (dont Willie Pakoa est désormais le seul député) et divers députés indépendants, c'est-à-dire seuls représentants respectifs de leurs micro-partis. Dans le même temps, forts de leurs bons résultats, le parti Terre et Justice (9 sièges), le Mouvement de réunification pour le changement (7 sièges), le Parti des dirigeants (5 sièges) et le Parti national unifié (4 sièges) signent un accord pour maintenir leur coalition du gouvernement sortant. Le Parlement siège le pour élire le Premier ministre[19],[20].

Le Premier ministre Charlot Salwai s'écarte au profit de Ralph Regenvanu, le chef du parti Terre et Justice, qui est ainsi le candidat de la majorité sortante. Ishmael Kalsakau, le chef de l'opposition sortante, présente Bob Loughman -chef du Vanua'aku Pati- comme le candidat de son camp. Le Parlement élit Bob Loughman à la direction du gouvernement avec 31 voix contre 21[21]. Gracia Shadrack, du Parti des dirigeants, est élu président du Parlement[22]. Ralph Regenvanu devient chef de l'opposition parlementaire[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "No women win seats in Vanuatu's snap general election", Australian Broadcasting Corporation, 24 janvier 2016
  2. (en) "Two-thirds of Vanuatu MPs agree to try and form govt", Radio New Zealand, 3 février 2016
  3. (en) Site officiel du Parlament du Vanuatu
  4. (fr) Constitution du Vanuatu
  5. (en) Vira Isno, « Home », sur parliament.gov.vu (consulté le 21 mars 2020).
  6. (en) "China no different to Vanuatu's other partners, says Salwai", Radio New Zealand, 17 février 2020
  7. (en) "Natuman out of Vanuatu election", Radio New Zealand, 10 mars 2020
  8. (en) "Voting postponed in parts of Vanuatu due to bad weather", Radio New Zealand, 19 mars 2020
  9. (en) "Northern Vanuatu constituencies to vote today", Radio New Zealand, 20 mars 2020
  10. (en) "OVER 21,000 VOTERS YET TO VOTE", Vanuatu Daily Post, 20 mars 2020
  11. « Le Vanuatu imposera des restrictions sur les voyages contre les coronavirus avant les élections - News 24 », sur News 24, (consulté le 19 mars 2020).
  12. (en) "Vanuatu goes to the polls", Radio New Zealand, 19 mars 2020
  13. (en) "Graon Mo Jastis wins most seats in final results from Vanuatu election", Radio New Zealand, 6 avril 2020
  14. a b c et d (en) "General elections 2020 (unofficial results), Vanuatu Daily Post
  15. Résultats officiels
  16. Neuf partis de moins de cent voix chacun
  17. a et b (en) Résultats officiels, Commission électorale de Vanuatu
  18. Cette circonscription recouvre les îles de la province de Taféa, hormis l'île de Tanna.
  19. (en) "Both blocs claim numbers", Vanuatu Daily Post, 16 avril 2020
  20. (en) "Two Vanuatu blocs claim to have enough to form government", Radio New Zealand, 17 avril 2020
  21. (en) "Bob Loughman elected prime minister of Vanuatu", Radio New Zealand, 20 avril 2020
  22. (en) "New speaker of Vanuatu parliament elected", Radio New Zealand, 20 avril 2020
  23. (en) "Vanuatu's Regenvanu won't move motions against govt during rebuild", Radio New Zealand, 11 mai 2020