Malekula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Malekula
Carte de Malekula
Carte de Malekula
Géographie
Pays Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Archipel Vanuatu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 16° 18′ S 167° 30′ E / -16.3, 167.516° 18′ S 167° 30′ E / -16.3, 167.5
Superficie 2 041,3 km2
Côtes 364,8 km
Point culminant 879 m
Géologie Île volcanique
Administration
Province Malampa
Démographie
Population 25 000 hab. (2010[1])
Densité 12,25 hab./km2
Plus grande ville Lakatoro
Autres informations
Fuseau horaire UTC+11

Géolocalisation sur la carte : Vanuatu

(Voir situation sur carte : Vanuatu)
Malekula
Malekula
Îles du Vanuatu

Malekula (également appelée Malakula ou Malékoula ; anciennement connue aussi sous le nom colonial de Mallicolo) est une île de l’archipel du Vanuatu dans le Pacifique Sud. Avec une superficie de 2 041,3 km2[2], c’est la deuxième plus grande île du pays après Espiritu Santo. Elle était peuplée en 2009 de 22 902 habitants[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat à Lakatoro entre 1961 et 2008
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 23,8 24,1 24 23,5 23 22,2 21,7 21,4 21,6 22,3 23 23,3 22,8
Température maximale moyenne (°C) 30,6 30,7 30,6 29,8 28,7 27,9 27,2 27,4 27,9 28,6 29,4 30,1 29
Précipitations (mm) 258,3 244,6 273,3 220,7 59,5 141,5 118,2 84 87,7 143,4 131 143,7 1 905,9
Nombre de jours avec précipitations 17 17 19 18 16 13 13 12 10 12 11 14 172
Source : Organisation météorologique mondiale[4]


Histoire[modifier | modifier le code]

Proue de pirogue, Ile Vao MHNT

L’île est connue pour héberger le site de Botco qui servit de lieu de rituels cannibales, uniquement réservés aux hommes, jusqu’en 1960[1].

Langues[modifier | modifier le code]

Malekula présente une extrême diversité linguistique. SIL International y répertorie 25 langues vernaculaires[5] :

Les linguistes John Lynch et Terry Crowley recensent jusqu’à 39 langues parlées à Malekula[6].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Sur les traces des tribus cannibales de Malekula », Le Monde,‎ (consulté le 12 septembre 2011)
  2. (en) « Îles du Vanuatu » (consulté le 12 septembre 2011)
  3. (en) « 2009 National Population and Housing Census », Vanuatu National Statistics Office,‎ 2009 (consulté le 12 septembre 2011), p. 12
  4. (en) « Weather Information for Lakatoro », Organisation météorologique mondiale (consulté le 12 septembre 2011)
  5. (en) « Languages of Vanuatu », SIL International (consulté le 12 septembre 2011)
  6. Dimock 2009, p. 2, citant Lynch & Crowley 2001.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]