Ambrym

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ambrym
Géographie
Pays Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Archipel Nouvelles-Hébrides
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 16° 15′ 00″ S, 168° 07′ 00″ E
Superficie 677,7 km2
Point culminant Marum (1 334 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Province Malampa
Démographie
Population 7 275 hab. (2009)
Densité 10,73 hab./km2
Autres informations
Découverte 1768 (Européens)
Fuseau horaire UTC+11:00
Géolocalisation sur la carte : Vanuatu
(Voir situation sur carte : Vanuatu)
Ambrym
Ambrym
Îles au Vanuatu

Ambrym ou Ambrim[1] est une île de l’archipel du Vanuatu dans l’océan Pacifique Sud. Elle est habituellement subdivisée en trois régions : le Nord, l’Ouest et le Sud-Est. Il s’agit d’une île volcanique, comprenant deux cratères du nom de Marum et Benbow, accessible depuis l’Ouest ou le Nord, depuis le village de Ranvetlam.

Histoire[modifier | modifier le code]

Découverte en 1768 par Bougainville, elle a été nommée ainsi par le capitaine James Cook, qui y a jeté l'ancre en 1774. Ce nom signifie « il y a des ignames ici » (ham rim dans la langue ranon[2]).

Géographie[modifier | modifier le code]

De la lave dans le cratère Marum.

Ambrym a une superficie de 677,7 km2[3] et est située entre les îles Pentecôte, Malekula et Paama. Les principaux villages de l’île sont Fanla, Newha, Olal, Craig Cove, Lalinda et Baiap.

Le volcan d’Ambrym, qui culmine à 1 334 m, est en éruption depuis le . Le , Google a ajouté des photos des lacs de lave du Marum dans le répertoire de Google Street View [4],[5],[6].

Population[modifier | modifier le code]

Danse du Rom.

La population d’Ambrym (7 275 habitants en 2009[7]), comme celle du Vanuatu, est mélanésienne. La principale économie est celle de subsistance avec des plantations de cocotiers qui servent à produire le coprah et à fournir une ressource monétaire. La tradition y est présente et a su fusionner avec l'apport chrétien d'une nouvelle manière de voir le monde.

Aujourd'hui, les habitants d’Ambrym parlent six principales langues vernaculaires : Nord Ouest Ambrym, Nord East Ambrym[8], Ralkaleyn, Daakaka, Daakye,[9] Sud Est Ambrym.

L'anglais et le bichelamar restent les langues véhiculaires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ambrim: Vanuatu, nom, coordonnées géographiques, carte », Geomondiale.fr: noms géographiques (consulté le 11 octobre 2012)
  2. (en) « Ambrim », Destination Vanuatu, South Pacific (consulté le 29 juillet 2011)
  3. (en) « Îles du Vanuatu » (consulté le 17 septembre 2011)
  4. (en) « Le cratère Marum, photos de Google Street View faites par Geoff Mackley et Chris Horsley » (consulté le 15 avril 2017)
  5. (en) « Ambrym — Eruptive history », Global Volcanism Program (consulté le 17 septembre 2011)
  6. (en) « Ambrym Volcano, Vanuatu », Countries of the World (consulté le 29 juillet 2011)
  7. (en) « 2009 National Population and Housing Census », Vanuatu National Statistics Office, (consulté le 17 septembre 2011), p. 13
  8. (en) Michael Franjieh, Possessive classifiers in North Ambrym, a language of Vanuatu: explorations in Semantic classification, London, SOAS,
  9. (en) « Dobes Project West Ambrym Languages », sur dobes.mpi.nl,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :