Église réformée Saint-Étienne de Moudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église réformée Saint-Étienne de Moudon
Image illustrative de l’article Église réformée Saint-Étienne de Moudon
Vue extérieure de l'église en 1899 - Collection Max van Berchem
Présentation
Culte Protestant
Type Église paroissiale
Rattachement Église évangélique réformée du canton de Vaud
Protection Bien culturel d'importance nationale
Géographie
Pays Suisse
Canton Vaud
Ville Moudon
Coordonnées 46° 40′ 06″ nord, 6° 47′ 56″ est
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Église réformée Saint-Étienne de Moudon
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Église réformée Saint-Étienne de Moudon

Le temple Saint-Étienne est un lieu de culte protestant situé dans la ville vaudoise de Moudon, en Suisse. La paroisse est membre de l'Église évangélique réformée du canton de Vaud.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention d'une église dédiée à Saint Étienne à Moudon date de 1134-1143, bien que son existence remonte probablement plus avant. Située en dehors du bourg médiéval centré sur la colline, elle faisait alors le pendant à la chapelle Notre-Dame située au sommet de cette colline[1]. Surnommée « la cathédrale de la Broye » par les habitants de la ville, elle est la plus grande église paroissiale du canton de Vaud et l'un des meilleurs témoins du gothique rayonnant en Suisse romande[2].

La construction débute vers 1281, date de l'enceinte flanquant le mur du chevet, et s'achève vers 1330 avec la réalisation des trois dernières voûtes et de la rose occidentale. Le clocher, ajouré à sa base de la porte de ville, est élevé entre les années 1417 et 1436. Des chapelles viennent ensuite se greffer sur les côtés. Le plan simple, sans transept, évoque une influence cistercienne avec ses trois vaisseaux et son chœur rectangulaire, mais en élévation le style relève du gothique rayonnant. Les voûtes sont ornées de peintures en 1506-1512. Les stalles de 1499-1502 sont l'œuvre des sculpteurs Rodolphe Pottu, Peter Vuarser et Mattelin Vuarser. La table de communion, gothique, date de 1564. La chaire en molasse, a été construite en 1695. L'orgue à buffet baroque de 1764 est dû au facteur Adrien-Joseph Pottier et aux sculpteurs Joseph Dellion et Charles Puidoux. Enfin, les vitraux datent de 1935-1937 (Ernest Biéler), et 1951-1953 (Charles Clément)[2].

L'église a été restaurée à plusieurs reprises, en 1836-1839 par l'architecte Henri Perregaux[3], puis encore en 1896-1897, en 1934-1935, en 1949-1974 (avec interruptions)[2].

L'église est inscrite comme bien culturel suisse d'importance nationale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fontannaz 2006, p. 122
  2. a b et c Guide artistique de la Suisse : Jura, Jura bernois, Neuchâtel, Vaud, Genève, vol. 4a, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 642 p. (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 381.
  3. Paul Bissegger, D'ivoire et de marbre. Alexandre et Henri Perregaux ou l'Age d'Or de l'architecture vaudoise (1770-1850), Bibliothèque historique vaudoise, coll. « Bibliothèque historique vaudoise 131 », , p. 206-207