Zoo de Jersey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le manoir des Augrès au sein du zoo sert de quartier-général du Durrell Wildlife Conservation Trust
zoo de Jersey
Le manoir des Augrès et le zoo

49° 13′ 46″ N 2° 04′ 24″ O / 49.22949, -2.07338 Le Zoo de Jersey étendu sur 13 ha fut fondé en 1959 au Manoir des Augrès à La Trinité à Jersey par Gerald Durrell (1925-1995). Depuis 1995, la direction honorifique est confiée au Dr Lee Durrell.

Il permet de recenser et de conserver dans le strict respect de leur environnement certaines espèces animales en voie d'extinction ou dont l'écosystème est menacé par l'Homme.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le nom officiel est maintenant Durrell Wildlife.

Mission[modifier | modifier le code]

Malgré un nombre relativement restreint de grands animaux, et sa situation un peu excentrée, il regroupe 190 espèces de mammifères, oiseaux, amphibiens et reptiles.
Au départ, Durrell s’attacha aux espèces appartenant à des zones géographiques restreintes telles le lémurien de Madagascar, le Pigeon rose de l'île Maurice, le tamarin du Brésil, le Macaque noir de Sulawesi.

C'est maintenant un centre d'étude des espèces animales et de formation des spécialistes qui ensuite retournent dans leur pays afin de perpétuer l'information des populations sur l'importance de la conservation du patrimoine animalier mondial ; mais aussi de pouvoir transposer leurs études sur des espèces de la même famille ou du même genre ; ainsi le suricate a servi de modèle d’étude pour la mangouste rayée

Depuis 1982, le parc participe aux programmes d'élevage européens (EEP) créés pour les espèces menacées.

Promenade dans le zoo[modifier | modifier le code]

clic

Programme actuel de protection animale[modifier | modifier le code]

En 2004 Durrell Wildlife a entamé un programme visant à protéger l’écureuil roux, les rats d’eau, les hérissons et le très rare Grimpereau des jardins dans l’enceinte-même du parc.
L’étang au milieu attire les oiseaux et les insectes comme les libellules. Le programme concerne aussi la protection du crapaud commun. Il y a plus de 50 nichoirs répartis dans le zoo, utilisés par les chouettes, faucons crécerelles, les martinets et les hirondelles.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :