Zalmay Khalilzad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zalmay Khalizad
Zalmay Khalilzad
Zalmay Khalilzad
Fonctions
26e ambassadeur américain auprès des Nations-Unis
17 avril 200720 janvier 2009
Prédécesseur Alejandro Wolff
Successeur Susan Rice
Ambassadeur des États-Unis en Irak
200517 avril 2007
Prédécesseur John Negroponte
Successeur Ryan Crocker
Ambassadeur des États-Unis en Afghanistan
2003 – 2005
Prédécesseur Robert Finn
Successeur Ronald E. Neumann
Biographie
Date de naissance 22 mars 1951 (63 ans)
Lieu de naissance Mazar-e-Charif
Afghanistan flag 1931-1973.jpg Afghanistan
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Parti politique Parti républicain
Profession Diplomate

Zalmay Khalilzad, né le 22 mars 1951 à Mazar-e-Charif en Afghanistan, est un diplomate américain musulman pachtoune, l'ambassadeur des États-Unis auprès des Nations unies du 23 avril 2007 au 20 janvier 2009.

Membre néo-conservateur de l'administration Bush, il est l'envoyé spécial de George W. Bush en Afghanistan après la chute des Talibans en décembre 2001, et est nommé le 24 septembre 2003, ambassadeur américain à Kaboul.

Du 21 juin 2005 à janvier 2007, il est ambassadeur américain en Irak, succédant à John Negroponte.

Zalmay Khalilzad est membre du think tank néo-conservateur Project for the New American Century ou PNAC (en français « Projet pour un nouveau siècle américain ») et fut un des signataires de l'appel du 26 janvier 1998 demandant au président Bill Clinton de procéder au renversement par la force de Saddam Hussein et de la mise en place d'une nouvelle politique pour l'Irak.

Biographie[modifier | modifier le code]

issu d'une famille pachtoune il est né à Mazar-e-Charif en Afghanistan et fut diplômé d'abord d'un bachelor et d'un master à l'université américaine de Beyrouth puis d'un doctorat à l'université de Chicago où il côtoya le professeur Albert Wohlstetter, un des idéologues de la pensée néo-conservatrice.

Khalilzad travailla sous les présidences de Ronald Reagan et George H. W. Bush en tant que spécialiste de l'Asie du sud-ouest et de l'Afrique du Nord.

De 1985 à 1989, Khalilzad travaille au Département d'État et suit de près les guerres en Afghanistan, entre l'Iran et l'Irak puis la guerre du golfe en 1991.

Conseiller de Donald Rumsfeld, Khalilzad vit à l'origine dans les Talibans une force de stabilité pour le pays et d'équilibre avec l'Iran.

Ambassadeur des États-Unis en Afghanistan de novembre 2003 à juin 2005, il est ensuite nommé en Irak.

Le 5 janvier 2007, il est choisi par George W. Bush pour devenir le représentant permanent des États-Unis à l'ONU, en remplacement du très controversé John Bolton, recalé par le Sénat.

L'ambassadeur des États-Unis au Pakistan, Ryan Crocker, lui succéda alors comme ambassadeur en Irak.

Sur les autres projets Wikimedia :