Zaghouan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zaghouan
Vue de Zaghouan
Vue de Zaghouan
Administration
Pays Tunisie Tunisie
Gouvernorat Zaghouan
Délégation(s) Zaghouan
Maire Mohamed Fadhel[1]
Code postal 1100
Démographie
Gentilé Zaghouanais
Population 16 037 hab. (2004[2])
Géographie
Coordonnées 36° 24′ N 10° 09′ E / 36.4, 10.15 ()36° 24′ Nord 10° 09′ Est / 36.4, 10.15 ()  
Altitude 174[3] m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Zaghouan

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (relief)

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Zaghouan
Liens
Site web www.commune-zaghouan.gov.tn/

Zaghouan (زغوان) est une ville du nord-est de la Tunisie et le chef-lieu du gouvernorat du même nom. Établie sur le versant du Djebel Zaghouan, elle domine une vaste plaine agricole. 16 037 habitants la peuplent en 2004[2].

À l'emplacement de l'antique Ziqua, dont il ne subsiste qu'une porte triomphale, Zaghouan est un bourg aux rues escarpées et coupées de petites places offrant des échappées sur la plaine. La ville est connue pour ses roses, notamment l'églantier (ancêtre botanique de la rose), qui étaient cultivées par les musulmans andalous chassés d'Espagne au XVIIe siècle lors de la Reconquista.

Région réputée pour ses sources (aïns), Zaghouan, attire aussi bien les Tunisiens que les touristes du monde arabe par ses hammams — l'un des plus connus est sans nul doute le hammam de la ville de Zriba située à huit kilomètres de Zaghouan — et son eau de rose.

Vestiges[modifier | modifier le code]

À ses pieds demeurent les vestiges de l'aqueduc construit sous le règne de l'empereur Hadrien en 122 pour acheminer l'eau du Djebel Zaghouan jusqu'à Carthage, située à 90 kilomètres avec une déclivité étudiée de 0,29 %. Les sources partiraient d'un temple édifié en l'honneur de cet empereur, dit Temple de l'eau, dont il ne reste que des ruines[4], les statues qui l'ornaient sont pour la plupart exposées au musée national du Bardo.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°41, 7 juin 2011, pp. 847-851
  2. a et b (fr) Recensement de 2004 (Institut national de la statistique)
  3. (en) Coordonnées géographiques de Zaghouan (Dateandtime.info)
  4. (fr) Plantations d'oliviers en Tunisie (Google Sightseeing)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]